FireEmblem_1.JPG

C’est un gros coup que fait Nintendo en nous offrant deux éditions du jeu de stratégie Fire Emblem Fates. Alors que l’introduction de Birthright et Conquest sont similaires, les aventures prennent un chemin différent après le sixième chapitre. Voici mes impressions de Fire Emblem Fates, dans lequel une princesse soulève les passions de ses pairs en se battant pour rétablir la paix entre les royaumes de Nohr et Hoshido.

box-birthright.jpgProcurez-vous Fire Emblem Fates: Birthright

Procurez-vous Fire Emblem Fates: Conquest

Procurez-vous Fire Emblem Fates – édition spéciale

Procurez-vous la console New Nintendo 3DS aux couleurs de Fire Emblem Fates

Fire Emblem Fates est développé par Intelligent Systems et publié par Nintendo

Date de parution: 19 février 2016

Plateforme: Nintendo 3DS

Style: Jeu de rôle et de stratégie

Classement ESRB: T (Adolescents, 13 ans et plus)

Langue d’exploitation: Jeu disponible en anglais uniquement

Note: pour les besoins de l’article, mon héros s’appelle Kamui mais vous avez la possibilité de le baptiser en début de partie.

Kamui a grandi parmi les nobles du royaume de Nohr. On l’appelle Princesse (ou Prince si vous avez décidé d’y jouer avec un héros masculin). Elle vit isolée dans la forteresse appartenant à son père, le roi Garon. Elle souhaite devenir une combattante hors pair et après avoir complété avec succès l’entraînement rigoureux donné par son frère Xander, elle l’accompagne au château du roi. Ce dernier lui offre alors une épée et l’envoie en mission afin qu’elle lui prouve sa valeur.

Elle se retrouve dans une impasse, on l’assome pour l’amener au château de la reine Mikoto, à Hoshido. C’est là qu’elle découvre ses origines et les événements qui ont mené à son enlèvement alors qu’elle n’était qu’une jeune enfant. Après la mort de son père, elle fut arrachée à son foyer par Garon qui l’éleva comme sa fille.

Ce qui se déroule pendant son séjour en terre Hoshidienne déclenche la suite des événements. Apprenant l’horrible dessein du roi de Nohr d’envahir et prendre le contrôle du royaume, Kamui se retrouve devant un choix aussi crucial que déchirant quant à la voie à suivre:

  • Birthright – se battre du côté de Hoshido avec ses frères et entrer en guerre contre l’armée de Nohr;
  • Conquest – retourner auprès de sa famille adoptive et tenter de défaire les plans du roi de l’intérieur.

La stratégie au cœur de la jouabilité

FEFates_PressKit_Conquest_05.jpgOn évolue sur un échiquier et le nombre de cases pour bouger varie d’une personne à l’autre. Ce que j’adore dans ce jeu de stratégie en mode tour par tour est de pouvoir décider de l’ordre des gens à déplacer selon l’état de la situation sur le terrain. Je peux évaluer les dégâts qu’une attaque pourra occasionner et essayer quelques emplacements avant de la confirmer. Comme joueur, j’ai un pouvoir décisionnel qui porte à réfléchir à chacune de mes actions.

J’essaie de demeurer groupée le plus souvent possible et ce, en tenant compte du nombre d’espaces que chacun peut se permettre. Avoir deux coéquipiers côte à côte ou regroupés sur une même case peut déclencher une attaque multiple. Deux alliés vont également se soutenir en défense lorsque c’est au tour de l’ennemi.

Mon truc # 1:

  • Les archers sont vulnérables quand un ennemi se place juste devant eux. Ils ont besoin d’une case libre pour contreattaquer. Cela me donne un bel avantage contre eux mais de mon côté, je dois m’assurer de placer un allié devant les miens afin que l’ennemi n’en profite pas pour s’approcher et l’empêcher de réagir.

Certains personnages dont Kamui et les membres de sa famille possèdent un pouvoir réservé aux gens de la couronne. Ils possèdent la capacité d’activer des endroits spécifiques sur la carte ajoutant un élément d’interaction supplémentaire. Faire éclater des collines ou geler une rivière donne un accès plus large à nos troupes pour avancer alors qu’une avalanche de pierre peut blesser l’ennemi. Certaines actions vont affecter les deux camps comme le sol jonché d’épines, infligeant des dégâts à tous ceux qui s’y trouvent à la fin d’un tour ou encore quand j’ai fait fondre une statue de glace au centre de la carte. J’ai créé un énorme lac qui a isolé les soldats de chaque côté.

3DS_FireEmblemFates_scrn_03_Birthright_bmp_jpgcopy.jpg

J’ai un beau château

Une autre nouveauté apportée à la série est l’accès à un espace personnel représentant notre base des opérations. C’est une forteresse où l’on va construire des boutiques d’objets, d’armes et autres lieux permettant de reprendre des forces avant de choisir notre prochaine destination. C’est aussi l’endroit où l’interaction entre les joueurs en ligne est possible. Je vous encourage à visiter d’autres châteaux pour vous procurer de l’équipement supplémentaire ou juste vous amuser à faire un combat contre un ami.

Mon truc # 2:

  • Une fois que vous aurez choisi les gens qui iront se battre, équipez-les au maximum. Chacun a cinq espaces pour ajouter une arme ou des potions. Remplissez-les! Face à l’ennemi, vous pourrez naviguer d’une arme à l’autre en appuyant sur ‘X’ afin de déterminer celle qui sera la plus efficace.

Tisser des liens avec nos coéquipiers accroît leur collaboration sur le champ de bataille. Certains iront même jusqu’à tomber en amour, se marier et fonder une famille. Je suis fière d’annoncer que j’ai moi-même deux enfants, deux beaux guerriers qui viennent de joindre mes rangs. Une mère ne pourrait être plus fière!

Marth.jpg

Rencontrer les personnages de Fire Emblem Awakening

Les quatre amiibo de Fire Emblem Awakening permettent à Marth, Robin, Lucina et Ike de nous visiter et c’est de cette manière que j’ai recruté Lucina et Robin après avoir remporté un combat contre eux. Ils font maintenant partie de mon équipe et leur contribution est bien appréciée. Soyez toutefois avertis qu’ils sont assez forts. J’ai réussi une fois atteint le chapitre 15.

Si vous avez aimé ce précédent titre, vous devriez apprécier la quête secondaire intitulée « Before Awakening » où j’ai pu me battre aux côtés de Chrom, Frederick et Lissa, trois héros principaux du jeu. Offert gratuitement comme premier contenu téléchargeable, cette courte mission va plaire aux fans pour le clin d’oeil qu’elle apporte.

Quelle version de Fire Emblem Fates choisir?

3DS_FireEmblemFates_scrn_04_bmp_jpgcopy.jpgFire Emblem Fates a une profondeur scénaristique que j’aime beaucoup. On s’attache aux personnages et devoir choisir le destin de mon héroïne entre Birthright et Conquest m’a pris quelques secondes de réflexion. C’est au chapitre six que notre héros est mis devant l’option déterminante de demeurer auprès de sa famille naturelle ou de suivre ses frères adoptifs avec qui elle a grandi. Ceci entraîne des conflits avec les gens que nous connaissons. Mon frère a trouvé douteux que je me joigne à eux pensant que ça pouvait être une ruse de la part du roi Garon. De l’autre côté, ceux qui disaient m’aimer comme une sœur ne veulent plus m’adresser la parole. Je dois prouver ma valeur et retrouver la confiance des gens autour de moi.

J’ai joué à Birthright en premier car c’est le choix qui m’a été naturel d’emprunter. La majorité de mes impressions proviennent donc de cette édition. J’ai commencé Conquest et bien que l’histoire prend une direction différente, il n’en demeure pas moins que sa mécanique m’était familière. Les objectifs de missions sont pratiquement les mêmes malgré qu’ils aient lieu ailleurs dans le royaume. Je constate toutefois que les affrontements sont plus coriaces car on accumule moins de ressources et les ennemis semblent plus nombreux.

Nintendo a conçu l’histoire pour qu’on suive une voie mais ils savent bien que les fans voudront jouer le scénario alternatif. On peut donc se procurer le jeu complet en boîte et acheter le second volet en ligne pour une fraction du prix. Ça vous donnera l’occasion de vivre le conflit sur les deux fronts pour une expérience complète. Une troisième portion d’histoire appelée Fire Emblem Fates: Revelation sortira le 10 mars. Constituant en quelque sorte la conclusion de notre aventure, il est recommandé d’y jouer en tout dernier lieu.

À quel niveau de difficulté devriez-vous jouer?

3DS_FireEmblemFates_scrn_01_bmp_jpgcopy.jpgLe titre propose une difficulté à deux volets. Le premier est commun aux jeux de rôle, soit le niverau Normal, Difficile et Cauchemardesque. En revanche, la série Fire Emblem est connue pour son mode Classique. Ça fait partie de ce que l’on choisit en second lieu, soit le mode Phénix, Décontracté ou Classique. Ce dernier fait en sorte que si un allié tombe au combat, c’en est terminé pour lui. Il ne se battra plus. Si jamais vous trouvez que le jeu est trop difficile pour vous, allez-y en mode Phénix où chaque soldat vaincu revient au tour suivant. Il ne meurt jamais complètement finalement. J’ai choisi d’y jouer de façon décontractée. Mes soldats sont alors mis hors combat pour la durée de la bataille en cours mais ils reviennent au camp, prêts pour le défi suivant.

Le jeu contient trois espaces de sauvegarde donc si vous n’êtes pas certain, essayez plusieurs combinaisons pendant un ou deux chapitres afin de poursuivre votre progression avec votre agencement préféré. Ce qui est pratique est que vous pourrez passer les animations rapidement et vous rendre directement à la phase de combat.

Donc, pour répondre à ma question, je dirais que les nouveaux venus dans la franchise ou dans ce type de jeu devraient commencer avec un niveau plus facile. Toutefois, les joueurs aguerris vont avoir autant de plaisir en choisissant une difficulté élevée. À vous de déterminer le niveau avec lequel vous êtes le plus à l’aise et lancez-vous!

3DS_FireEmblem_040115_Scrn01.jpg

J’aime les jeux dont l’histoire est captivante. Où j’ai « de la viande autour de l’os ». Ce titre raconte la rivalité entre deux peuples voisins. Entre deux familles royales dont la corruption et les rouages de la politique enveniment leur relation. Pour la saga politique, ses rebondissements occasionnels et sa jouabilité mettant la stratégie à l’avant-plan, Fire Emblem Fates remplit mon besoin à la perfection.

Les Plus:

+ Un scénario bien développé

+ La profondeur de sa mécanique de jeu

+ Plusieurs niveaux de difficulté adaptés à tous les types de joueurs

+ Pouvoir acheter l’ensemble de l’aventure à moindre coût

Les Moins:

– On peut abaisser notre niveau de difficulté mais pas la rehausser si jamais on se rend compte que c’est trop facile pour nous. Il faudrait recommencer une nouvelle partie, ce qui risque de freiner ceux qui y ont déjà investi plusieurs heures.

Verdict

  • Jouabilité: 4,5/5
  • Visuel: 4,5/5
  • Audio: 5/5
  • Durée de vie potentielle: 5/5

Note finale: 4,75/5

Procurez-vous Fire Emblem Fates: Birthright

Procurez-vous Fire Emblem Fates: Conquest

Procurez-vous Fire Emblem Fates – édition spéciale

Procurez-vous la console New Nintendo 3DS aux couleurs de Fire Emblem Fates

On en a parlé sur le blogue:

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here