Si comme moi vous avez raté l’occasion de jouer à The Legend of Zelda: Twilight Princess, reprenez-vous avec cette refonte du jeu sorti d’abord en 2006 sur Gamecube et la Wii. Dans The Legend of Zelda: Twilight Princess HD, parcourez Hyrule en compagnie de Link et Midona dans un titre qui vous fait redécouvrir cet univers naviguant entre le monde des ombres et celui de la lumière.

En résumé

Habitant paisiblement dans le village de Toal, Link est envoyé à Hyrule pour livrer un objet à la famille royale. Il y rencontre une princesse déchue alors qu’une ombre inquiétante s’installe dans le royaume. C’est donc une mission plus grande qu’il ne le croyait au départ qui attend notre héros, d’autant plus qu’il apprendra que dans le monde du crépuscule, il se transforme …en loup!

The Legend of Zelda: Twilight Princess HD est développé et publié par Nintendo

Date de parution: 4 mars 2016
Plateforme: Wii U
Style: Action / Aventure
Classement ESRB: T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation: Jeu disponible en français

Ça me fait toujours quelque chose de jouer à un titre réédité, surtout ceux provenant de la franchise The Legend of Zelda. Mes amis sont d’énormes fans de la franchise et y ont tous déjà joué. Ils connaissent les jeux par cœur et s’amusent gentiment à me taquiner car je suis encore toute nouvelle dans cette série. J’aborde donc l’aventure d’un oeil neuf, passant beaucoup de temps à explorer tous les recoins sur la carte et à apprivoiser les subtilités de sa mécanique de jeu. Twilight Princess est une découverte que j’ai bien appréciée d’autant plus que sur Wii U, le titre ne fait pas ses dix ans d’âge.

Un héros à double personnalité

J’ai été surprise de voir qu’on passe quand même rapidement entre Link Loup et sa version humaine. La jouabilité est complètement différente d’une forme à l’autre mais les contrôles demeurent similaires donc c’est facile de les assimiler. En loup, Link se fait aider par Midona qui sera d’une aide précieuse pour atteindre des parois éloignées et actionner des mécanismes. Son attaque spéciale pouvant atteindre plus d’une cible est également bien utile. L’instinct animal du loup lui permet de repérer facilement une personne en suivant son odeur ou encore de creuser sous une barrière où la terre est meuble. Pratique! Et je dois dire qu’il bouge vraiment bien. J’aime le regarder se secouer pour enlever la terre sur son poil quand il passe dans un tunnel.

C’est toutefois sous sa forme humaine que Link est plus versatile. On acquiert ses armes de prédilection telles que l’épée, l’arc et les bombes ouvrant la voie à de nouvelles sections sur la carte en plus de nous aider à résoudre les énigmes dans les temples. Sa belle jument Epona va l’aider dans les épreuves de vitesse, quelques combats équestres et surtout, à parcourir toute la région quand on doit se rendre à l’autre bout de la carte.

Étant donné qu’on visite chaque région deux fois, c’est-à-dire dans le crépuscule puis une autre fois du côté lumineux, j’avais peur que ça devienne redondant. Ce n’est toutefois pas le cas. Le premier passage sert d’abord à trouver des étincelles pour libérer une section du joug crépusculaire et je m’amusais à suivre les points sur la carte pour évaluer comment les atteindre. Souvent dissimulées dans les maisons ou sur des plateaux difficiles à atteindre, je considérais comme un défi de réussir à les récupérer.

Mon autre activité préférée est l’exploration des temples. Tout au bout de ceux-ci se trouvent les gardiens à affronter. C’est donc l’étape à passer avant l’affrontement final d’un chapitre. Les temples n’offrent qu’un seul chemin pour se rendre au bout mais attention, celui-ci est sinueux et truffé d’embûches. Les monstres nous attendent et de nombreux pièges vont s’assurer de nous ralentir. Eh oui, la grande fan d’exploration de tombeaux que je suis adore ce type de casse-têtes.

Je trouve qu’en général, il y a un bon équilibre entre les défis plus corsés et ceux qui progressent bien. Autant Midona que les gens que l’on croise nous donnent des indices sur la prochaine action à faire. C’est parfois assez subtil pour que je me demande vraiment ce que je dois faire et où aller pour continuer. Je finis par trouver mais parfois, c’est long et le fait de m’envoyer aux quatre coins de la carte par moments m’impatiente un peu, je l’avoue.

Malgré ce petit irritant et des personnages dont je trouve les visages parfois étranges (c’est là que les dix ans du jeu sont probablement les plus visibles), The Legend of Zelda: Twilight Princess HD est l’un de mes préférés de la série jusqu’à maintenant. Son graphisme général paraît très bien sur Wii U, ses contrôles sont naturels et l’accès rapide à la carte et à notre inventaire sur le GamePad facilite grandement les choses.

Mes amiibo Link et Zelda réussissent m’aider

J’ai tenu mes deux amiibo Link et Zelda près de moi pendant mon aventure dans The Legend of Zelda: Twilight Princess HD. Zelda et Sheik rétablissent mes cœurs alors que Link et Link Toon approvisionnent ma réserve de flèches. C’est très peu comme fonctionnalités mais bien appréciées en plein combat quand mes ressources sont plus limités. Sachant que je ne pouvais les utiliser qu’une fois par jour, je m’efforçais de les utiliser à bon escient. C’est vraiment trop peu pour une personne qui ne serait pas habituée à y jouer mais les statuettes m’ont été d’un secours non négligeable lors d’une épreuve un peu corsée contre un gardien que je ne souhaitais pas recommencer pour une énième fois.

Ganondorf est également compatible avec le jeu. Celui-ci augmente le niveau de difficulté des combats en doublant les dommages subis par Link lorsqu’il est touché par les ennemis. En mode héroïque, l’amiibo quadruple les dégâts.

Parlant d’amiibo, notez que l’édition spéciale offerte pour la Wii U comprend une magnifique statuette représentant Link Loup et Midona. Avec cet amiibo, vous pourrez accéder à la Tanière des ombres, un temple inédit, et enregistrer vos succès dans la statuette.

Les Plus:

+ Contrôles confortables

+ Bonne jouabilité pour les nouveaux venus

+ Intégration des amiibo

+ Affichage permanent de la carte ou de l’inventaire disponible sur l’écran du GamePad quand on y joue sur le téléviseur

+ On peut aussi y jouer uniquement sur l’écran du GamePad pour libérer la télé

Les Moins:

– Beaucoup de va-et-vient sur la carte

– Le graphisme fait daté dans quelques sections du jeu, comme les visages humains qui sont parfois étranges à mon avis.

Verdict

  • Jouabilité: 3,5/5
  • Visuel: 3,5/5
  • Audio: 4/5
  • Durée de vie potentielle: 5/5

Note finale: 3,75/5

Procurez-vous The Legend of Zelda: Twilight Princess HD avec l’amiibo Link Loup et Midona

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here