8 années se sont écoulées depuis la dernière aventures de Kratos dans God of War 3. Cette aventure, particulièrement éprouvante, s’est conclue par la mort de Zeus et de Kratos suite au sacrifice qu’il s’est lui-même infligé pour redonner l’Espoir à l’humanité. Seule une courte vidéo située à la toute fin du générique a démontré un retour possible de la série. Ce retour fut confirmé en 2016, et c’est finalement cette semaine qu’il sera possible d’incarner Kratos de nouveau. Et ce sera tout un revirement de situation!

Dès jeudi nous retrouverons Kratos bien loin des régions de la Grèce, et plus précisément dans les montagnes nordiques, où la mythologie nordique est aussi réelle que la grecque. Ce dernier est de nouveau père et accompagne son fils Atreus à travers le décès soudain de sa mère. En plus de vivre cette souffrance, ils devront quitter rapidement leur maison suite à un événement inattendu…

God of War est développé par Santa Monica Studio et publié chez Sony Interactive Entertainement.

  • Plate-forme(s): Joué sur PlayStation 4
  • Genre: Action-aventure
  • Mode: Solo, un joueur
  • ESRB: M (Adolescents de 17 ans et plus)
  • Langue : Anglais, Français

Kratos, ce père indigne.

Pendant que Kratos et Atreus voyagent à travers les terres de Midgard, ces derniers seront confrontés à survivre ensemble. Atreus ne semble pas vraiment apprécier son père qui était très absent durant son jeune âge. De plus, l’éducation qu’il a eue de sa mère diffère un peu de celle dont Kratos doit maintenant lui apprendre ce qui donne droit à quelques altercations. Au moins, ce dernier respecte tout ce que son ex-femme a enseigné à son fils.

De l’utilisation de son arc, à ne pas prendre trop d’avance sur lui afin d’éviter des ennuis, Kratos ne laisse aucun répit à son fils. Ce dernier le sermonne lorsque ça ne va pas et laisse pousser de forts grognements orgueilleux pour signifier son approbation. Leur relation est aussi froide que les montagnes qu’ils traversent, et c’est fascinant de découvrir le tout à travers leur aventure. Atreus est curieux, naïf, et bavard tandis que Kratos est blasé, méfiant, et solitaire. Ce mélange n’a jamais été aussi bien représenté et le fait que ce soit dans un jeu aussi violent rend le tout beaucoup plus humain. Il reste que l’on ne pleure pas comme on peut pleurer en regardant un film sentimental, mais les superbes animations et la voix des acteurs sont assez convaincantes pour que l’on soit ému par notre expérience.

Une série complètement remaniée de A à Z.

Dès que l’on commence le jeu, il ne suffira que de quelques minutes pour voir l’agréable différence apportée à la série. Kratos se contrôle maintenant avec une vue à la troisième personne au-dessus d’une épaule avec une caméra libre. C’est un changement considérable sachant que tous les autres titres se jouaient avec une caméra fixe sur une vision très large et un Kratos minuscule au milieu de l’écran. Les scènes d’action rapprochées lors de coups fatals sont encore nombreuses, mais puisque tout est à proximité de Kratos, le nouvel angle de caméra est alors beaucoup plus subtil lorsque l’on pèse R3 pour achever un ennemi. Le résultat est quant à lui encore mieux, puisque le graphisme du jeu est à couper le souffle. La rage est toujours au rendez-vous avec les boutons L3 et R3, mais je la trouve moins dévastatrice et surtout trop  courte à comparé les autres jeux. Elle reste quand même une option intéressante même si certain monstres ne sont presque pas affectées par cette dernière…

Et c’est clairement ce qui frappe le plus dès que l’on part le jeu. La qualité visuelle des décors est formidablement réalisée et est ce qui se fait de mieux sur la Playstation 4 tout comme Uncharted 4 : A Thief’s End et Horizon : Zero Dawn. Il faut tout de même posséder un très grand écran afin de capter tous les détails des décors qui ne sauraient être visibles sur un plus petit. Car si Kratos est vraiment proche de la caméra, le monde autour de lui est tellement vaste qu’il laisse croire à un environnement libre. Même si ce n’est pas le cas, puisque le jeu suit un chemin tracé, le jeu regorge de chemins à emprunter qui peuvent amener à des coffres qui donneront de l’argent ou à des éléments de décors destructibles qui donneront différents objets qui aideront à améliorer l’endurance, armes et armures.

Justement, l’arme principale de Kratos est une hache magique et réagit un peu comme le marteau de Thor réagit dans les films de Marvel, il peut revenir vers son maître en accrochant tout ce qui se trouve sur son passage. Même si la hache est un peu difficile à contrôler, elle reste vraiment utile surtout lorsque l’on veut éviter les combats rapprochés. Je trouve qu’elle est moins attrayante que les deux épées que Kratos avait après ses avant-bras. Atreus, quant à lui, utilise un arc avec des flèches. Si ce dernier possède des flèches à l’infini(!!!), lorsque l’on lui demande de tirer sur un objectif, ce dernier est limité à 3. J’aurais aimé le contrôler, mais je crois que le tout aurait été beaucoup moins intéressant que Kratos. Au moins son aide est précieuse lors de combats avec quelques ennemis tout comme dans l’aventure en général.

Les orbes ne valent plus rien, vive l’argent!

S’il était possible de débloquer de nouvelles habilitées avec les orbes que l’on pouvait trouver dans les anciens titres, il est maintenant question d’argent que l’on peut trouver un peu partout. Que ce soit dans des coffres, en tuant des ennemis, ou en détruisant des éléments de décors, les pièces abondents. Celles-ci peuvent débloquer autant des habilités à Kratos qu’à Atreus. Certaines habilités ne peuvent être débloquées avant d’obtenir le niveau d’expérience demandé. Cette expérience s’acquit de différentes méthodes dont par Atreus lorsqu’il découvre des stèles nordiques. J’ai toutefois trouvé que les niveaux sont très longs à franchir et que ça donnait l’impression que le jeu était interminable.

Impressions générales

Les nouvelles aventures de Kratos sont clairement un vent de fraicheur inattendu pour la série. Toutefois, si l’on laisse de côté le graphisme amélioré, l’agrandissement de la carte de jeu, et la relation père-fils (peut-être la vraie seule nouveauté), il ne s’agit que d’un simple autre titre de God of War qui a finalement été mis au goût du jour. Comme n’importe jeu d’une vieille série devrait être sur Playstation 4. C’est la raison pourquoi que je suis incapable de lui donner une note parfaite. God of War est beau, intéressant et certainement mieux que les précédents titres, mais tout cela et les quelques ralentissements et bogues que j’ai subi m’empêchent de le considérer comme un jeu de l’année.

+ Le graphisme époustouflant.
+ La relation père-fils qui est mise de l’avant.
+ Les nombreux endroits à visiter.

– Atreus qui continue de marcher devant un mur.
– Les ennemis qui ne réagissent plus durant un combat s’ils sont devant un objet.
– La maîtrise un peu ardue de la nouvelle jouabilité.

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme : 5/5
Son : 5/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 5/5

Note globale : 4,75/5 ( 95%)

Procurez-vous God of War chez Best Buy!
Procurez-vous la Playstation 4 Pro édition God of War chez Best Buy!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here