FarmingSim1.JPGFarming Simulator est une franchise qui publie des éditions annuellement mais je ne connaissais pas cette série avant que le garçon de ma meilleure amie m’en glisse un mot cet hiver. Lui l’attendait avec impatience, ce jeu de simulation de vie dans lequel on incarne un cultivateur aux petits soins avec sa terre en conduisant bien entendu toute la machinerie lourde s’y rattachant. Devenez le fermier le plus productif de votre canton dans Farming Simulator 15!

Farming Simulator 15 est développé par le studio Giants Software et publié chez Focus Home Interactive.

Date de parution: 19 mai 2015

Style: Simulation

Plateformes: PlayStation 3 / PlayStation 4 / Xbox 360 / Xbox One PC

Classement ESRB: E (Pour Tous)

Langue d’exploitation: jeu disponible en français

Farmingcover.JPGPour se procurer Farming Simulator 15:

En résumé

Farming Simulator 15 lance les joueurs dans l’expérience ultime de l’agriculteur en herbe. Dans ce jeu de simulation, il faut construire sa ferme, l’entretenir, cultiver sa terre, s’occuper de sa basse-cour, de l’étable, vendre ses récoltes au marché et effectuer quelques travaux pour les gens du village. Le titre contient pas moins de quarante marques de constructeurs connus pour leur équipement, des véhicules de renom et tous les accessoires utiles au métier de cultivateur. En nouveauté, Farming Simulator 15 introduit le métier de bûcheron. Vous tombez sur votre carré d’acres de rêve? Nettoyez votre terrain et préparez-le pour y établir votre prochaine demeure.

Vie de fermière

Ce que je m’imaginais faire avec Farming Simulator 15 est d’avoir ma ferme avec plein d’animaux. Je voulais une étable, un poulailler, une écurie. Avoir mon jardin pour y faire pousser des légumes, sans oublier des pommiers, des cerisiers et des jardinières bien fleuries. J’ai profité des premiers revenus engendrés pour m’acheter une quinzaine de poules, des moutons, des vaches et une ruche afin de bien pollenniser mes fleurs. Je peux vendre mes œufs et la laine de mes moutons au marché. Oh surprise, mes animaux sont répartis à trois endroits séparés sur la carte. Les poules sont près de la maison, les moutons beaucoup plus haut et les vaches tout en bas. Je dois donc faire un peu de chemin pour aller voir tout le monde. Je peux passer du temps à les regarder se balader librement sur leur coin de terrain mais je ne m’en occupe pas vraiment. Je ramasse les œufs qui jonchent le sol de la basse-cour et apporte la laine déjà emballée sur des palettes de bois pour les revendre au marché mais c’est tout.

Finalement, ma vie de fermière se transforme à celle d’agricultrice.

FarmingSim2.JPG

Une simulation de vie presque réaliste

Dans ma partie, j’ai pris mon travail au sérieux. Il faut le bon véhicule pour y atteler le bon outil afin d’effectur la tâche requise. Une fois que j’ai fini de couper mon blé, je suis allée m’acheter un appareil pour faire les balles de foin. Maintenant, j’ai besoin d’un nouveau tracteur auquel je pourrai installer la fourche à balles pour les engranger et les vendre. Mon problème en ce moment est que je n’ai pas assez d’argent pour l’acheter. Je me suis donc dépêchée à semer de nouvelles graines pour vendre mes prochaines récoltes, amasser mes sous et finir le travail. Pour le travail dans les champs je peux engager un ouvrier. Le travail se fait alors automatiquement et en même temps, je peux aller faire autre chose comme me rendre au marché pour vendre mes œufs ou encore travailler sur un second champ. Heureusement les produits poussent rapidement et mes récoltes sont prêtes en quelques jours seulement. L’attente est quand même longue comme joueur. Après avoir y passé tout un après-midi durant la première journée, mes sessions suivantes se sont avérées beaucoup plus courtes. Je faisais le tour de mes pâturages à voir ce qui était dû et une fois le travail terminé, je fermais le jeu pour n’y revenir que le lendemain.

Je dois gérer mes finances selon le travail de mes employés, calculer l’entretien de la machinerie, des animaux et l’achat d’équipement selon les revenus engendrés quotidiennement. C’est toute cette planification qu’il faut savoir évaluer pour que notre ferme soit rentable et non pas déficitaire. J’ai commencé ma journée à 70 000 Euros et le lendemain, il ne me restait que 500 Euros. Ça coûte cher d’être agriculteur! 

FarmingSim1.JPG

Pour son édition 2015, les développeurs ont travaillé à l’aide d’un nouvel engin graphique afin de rehausser le rendu final du jeu. La physique est également retravaillée pour que toutes nos actions soient fidèlement reproduites à l’écran. Par contre, c’est dommage de voir que les habitants de notre ville de sont qu’accessoires. On n’a aucune interaction avec eux. Pareil pour les édifices impossibles à visiter et les voitures que j’aurais aimé pouvoir conduire pour voyager. Je peux en acheter une mais elle est tellement dispendieuse que j’ai préféré utiliser mon tracteur en fin de compte.

L’arrivée du mode coopératif en multijoueur sur consoles

Pour sa sortie sur consoles de salon, le titre bénéficie maintenant d’un mode coopératif à jouer en multijoueur en ligne pour les éditions sur PlayStation 4 et Xbox One. C’est l’occasion idéale pour travailler en collaboration notamment pour les gros travaux de défrichage et l’entretien quotidien de ces champs immenses que vous aurez développés au fil du temps.

J’ai adoré regarder l’équipe de Jouons Dans le Pré qui nous montre comment ils ont réussi à construire une maison en bois en travaillant ensemble. Je vous invite d’ailleurs à fouiller le web pour les vidéos explicatives réalisées par la communauté de joueurs car vous risquez d’y trouver des trucs et astuces intéressants à appliquer dans votre propre partie par la suite.

Farming4.JPG  Farming5.JPG

Farming Simulator 15 est un jeu dans lequel on peut consacrer du temps. Au début, on est un peu perdu car on est laissé à nous-mêmes malgré des bulles d’aide placées un peu partout. J’ai bien aimé entretenir mes champs de blé et de maïs, visiter régulièrement mes poules pour voir combien d’oeufs ils m’avaient laissés et aller les vendre en ville. Pour vous, l’expérience sera complètement différente de la mienne et c’est la beauté de ce titre développé pour les fans de jeux de simulation donnant une pleine liberté d’action… et quelques contrats sur le tableau d’affichage du village pour passer le temps.

Les plus

+ Liberté d’action

+ Peut accélérer le passage du temps (pratique pour faire avancer la nuit)

FarmingSim3.JPGLes moins

– J’aurais souhaité une légende sur la carte

– J’avais l’impression de tourner en rond par moments

Verdict

  • Jouabilité: 3/5
  • Graphiques: 3,5/5
  • Trame Sonore: 3,5/5
  • Durée de vie potentielle: 3,5/5

Grand Total 3,25/5

Pour se procurer Farming Simulator 15:

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here