hyrule.jpgHyrule Warriors était l’un des titres de la Wi U les plus attendus de l’année. Ce n’est pas tous les jours, après tout, que l’on peut mettre la main sur un jeu dans lequel évolue Link et Zelda. En revanche, le titre développé par Nintendo, Omega Force et Team Ninja, n’est pas un « The Legend of Zelda » classique. Comme les développeurs l’avaient annoncé précédemment, Hyrule Warriors est calqué sur la série Dynasty Warriors, dans laquelle l’action est mis à l’avant-plan. Et alors, qu’est-ce que ça donne dans l’univers de Zelda? 

Support : Wii U.

Date de sortie : 26 septembre 2014.

Classement : T-Adolescents

L’action avant tout!

On s’entend, le scénario ne va pas révolutionner l’univers de Zelda. Si vous avez déjà joué à un titre de la série, vous serez en terrain connu, et ce, même s’il ne s’agit pas, à proprement parler, d’une suite. Après une attaque de monstres sur le royaume d’Hyrule, la princesse Zelda disparait mystérieusement. Ce sera à Link, aidé du commandant Impa et de l’armée d’Hyrule de la retrouver. Bref, l’intrigue est très similaire aux autres épisodes.

Toutefois, il est quand même bon de préciser que l’on a quelques différences. Par exemple, le premier contact que l’on a avec Link est sensiblement différent de la plupart des autres tires. Au lieu de le retrouver dans un petit village tranquille, Link est déjà au château d’Hyrule en train de s’entrainer. Cette jeune recrue semble très prometteuse puisqu’elle a l’air d’être déjà un as au combat.

hyrulcya.jpgRapidement, il va se faire remarquer par la princesse et Impa et recevoir pour sa grande bravoure et sa force extraordinaire. Ça ne prendra pas trop de temps avant qu’il ne reçoivent son fameux habit vert. Un héros est né!

Et qu’en est-il de l’antagoniste? Cette fois-ci, nous avons affaire à Cya, une ancienne bonne sorcière qui est tombé amoureuse du héros du temps et qui s’est mise à éprouver de la jalousie pour la princesse Zelda. Un démon a fini par dévoré son âme. Elle n’est maintenant plus que l’ombre d’elle-même.

Sans trop vous en dire davantage sur le scénario (et vous gâcher la surprise), Cya va ouvrir plusieurs portails vers d’autres époques où sont enfermés les fragments d’âme du démon. Cela a eu comme effet d’ouvrir dans chacun de ses mondes des portails de monstres. Ce sera à Link et à ses alliés d’aller les fermer.

Pour les fans avant tout?

Comme je l’ai dit en introduction, le gameplay n’a rien à voir avec un Zelda classique. Oubliez les énigmes ou les grandes phases d’exploration sur votre cheval Épona. Dans Hyrule Warriors, vous aurez à vous battre du début à la fin. 

Le jeu est, en effet, vraiment orienté sur l’action. Les moments de répits sont presque nuls et les énigmes pas vraiment présentes. Je me suis quand même cassé la tête quelques fois, mais c’était plutôt pour retrouver mon chemin. Les cartes sont semi-ouverte et peuvent parfois être labyrinthiques. 

Autre différence avec un Zelda : Hyrule Warriors est divisé en missions. Dans chacune d’elle, vous devez venir à bout de centaines d’ennemis avant de trouver la « sortie » du niveau. Vous aurez parfois à revenir sur vos pas pour sauver un autre personnage ou des capitaines d’Hyrule. 

En effet, vous n’êtes pas le seul sur le champ de bataille. Vous êtes accompagné d’autres personnages jouables et de soldats de votre camp. Bon. Ne vous attendez pas à ce qu’ils vous aident énormément. Ils ont plus un rôle de figurants. C’est vous qui faites le plus gros du travail!

gameplay_gallery_01_03.jpg

Dans les cartes, on retrouve souvent des forts qu’il faudra prendre et protéger pour éviter que d’autres monstres apparaissent. À la fin de chaque niveau, on doit affronter un boss souvent très imposant. La difficulté est « acceptable ». Ils m’ont semblé ni trop facile ni trop difficile.

En revanche, en dehors des boss, lors des phases de combats contre les hordes d’ennemis, le jeu m’a semblé assez facile (j’étais en mode normal). Je ne suis pas mort très souvent. Notre barre de vie (exprimée avec des coeurs) est rarement  basse. 

Les monstres, tout comme les cartes, sont issus de l’un des différents jeux de la série de Nintendo. Vous pourrez, par exemple, visiter certains endroits de Twilight Princess ou encore Skyward Sword. Mais bon. Ne vous attendez pas à du copier-coller. Chaque carte a été redessinné pour s’adapter au gameplay particulier de Hyrule Warriors.

battlefields_gallery_01_02.jpg

Bien sûr, Link est un personnage jouable. Hyrule Warriors offre cependant une nouveauté qui fera sans doute plaisir aux fans. En effet, on peut changer de personnages entre les missions. Si au début, on n’a que Link à notre disposition, d’autres vont se joindre à notre bande, comme Impa. Leurs attaques sont différentes, mais l’expérience de jeu est sensiblement la même.

En parlant des attaques, vous n’aurez souvent qu’à appuyer sur un ou deux boutons (vous pourrez débloquer également des combos). Il y a également une attaque spéciale et une attaque « magique ». Celles-ci sont dévastatrices et sont accessibles seulement lorsque leur jauge respective sont remplies. 

Au fil de notre aventure, on pourra également débloquer des objets comme des bombes ou l’arc. À l’instar de la série, ils ne sont pas tous immédiatement disponibles. On les trouve souvent dans des coffres après avoir accompli des quêtes. D’ailleurs, l’ouverture des coffres me rappelle vraiment les derniers épisode de la licence.

Ceux-ci sont utiles pour débloquer certains endroits de la carte, mais peuvent aussi servir à éliminer des monstres. Contrairement à un Zelda, il est bon de noter que l’on a une quantité infinie de celles-ci. Par exemple, vous pourez lancer autant de bombes que vous le voulez!

Hyrule Warriors possède un petit aspect « jeu de rôle ». Entre les missions on peu améliorer notre personnage avec les rubis récoltés et les matériaux trouvés. À noter que chaque amélioration est disponible pour un seul personnage. Il faut le refaire pour chacun. 

gameplay_gallery_01_04.jpg

Comme je l’ai dit plus haut, il y a des dizaines d’ennemis d’afficher à l’écran. J’ai été content de voir que ça ne jouait pas sur la fluidité du jeu. Je n’ai pas vraiment ressenti de ralentissement. Par contre, cette particularité se ressent sur les graphismes. Ils sont supérieurs aux titres ayant vu le jour sur Wii, mais ils m’ont semblé légèrement en deçà d’autres jeux récents comme Mario Kart 8

Comme toujours, la musique est l’un des éléments positif. On retrouve toutes sortes de pièces musicales issues de l’univers de Zelda dont la magnifique chanson thème. Les fans seront aux petits oignons!

D’autres systèmes de jeu

Et qu’est-ce qu’on fait quand on a fait le tour? Hyrule Warriors permet notamment de rejouer les missions du jeu. Les fans de la première heure aimeront sans aucun doute le mode aventure qui fait vraiment penser au premier The Legend of Zelda sorti en 1986 au Japon et un an plus tard en Amérique. Il s’agit d’un bel ajout, à mon avis.

Verdict

Si vous êtes un fan de l’univers de Zelda, Hyrule Warriors est fait pour vous. Ce n’est pas un « vrai » Zelda, mais vous éprouverez sûrement beaucoup de plaisir à éliminer des centaines d’ennemis dans des niveaux issus des différents épisodes de la licence. De l’autre côté, si vous n’aimez pas le concept de Dynasty Warriors, ne vous attendez pas à une révolution. Mais vous passerez sûrement à côté de quelque chose de gros!

Ce que j’ai aimé

– Les nombreux clins d’oeil à l’univers de Zelda

– Les combats épiques

– La fluidité du jeu

– Le fait de pouvoir jouer avec plusieurs personnage

Ce que j’ai moins aimé

– Les graphismes en deçà des autres titres récents de la Wii U

– La trop grande facilité de certains combats

 

Les notes 

Jouabilité : 4/5

Graphismes : 3,5/5

Son : 4,5/5

Rejouabilité : 4/5 

Note globale : 4/5

Avez-vous joué au jeu? Dites-moi ce que vous en avez pensé!

Magasinez les jeux de Wii U chez Best Buy.

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here