Resident Evil Revelations 2.jpgMa passion pour les jeux d’horreurs ne date pas d’hier. Tout jeune, je jouais déjà à des jeux comme The Ultimate Haunted House ou encore Goosebumps : Attack of the Mutant. Évidemment, avec le temps, mes goûts ont grandement évolué et en 2002, j’ai découvert Resident Evil Zero sur GameCube. Quelques années plus tard, ce fut au tour de Resident Evil 4 de m’épater et quelques mois plus tard, j’ai découvert F.E.A.R. et enfin Dead Space. C’était vraiment une belle époque pour le genre Horreur et Survie.

Malheureusement, la majorité des développeurs qui étaient experts dans le genre se sont tranquillement tournés vers des jeux de tirs en délaissant l’aspect de survie pour plaire à un plus grand public. C’est finalement seulement au début de 2010 que la scène indépendante ramena vraiment le genre comme on l’a connu à l’avant-plan. Voyant le succès de ce genre considéré de niche, quelques gros studios ont décidé de se lancer dans ce type de jeu avec de plus gros budgets. Je vous nommerai donc quelques-uns de mes récents favoris.

D’abord, expliquons ce qui sépare un jeu d’horreur et de survie des autres. Évidemment, c’est un genre qui est grandement inspiré de la fiction et comme son nom l’indique, il met de l’avant l’importance de la survie du joueur. Généralement, on tente de faire peur au joueur en limitant ses capacités à se défendre. Soit en ne lui offrant très peu voire même aucune munition, une vitesse limitée, peu de point de vie et même d’autres limitations comme des restrictions sensorielles. Ce sont aussi des jeux qui requièrent habituellement une capacité à résoudre certaines énigmes en plus de nous faire progresser dans des endroits parfois sombres remplis de pièges et de surprises. Enfin, il est aussi commun d’y retrouver un ou des ennemis surnaturellement puissants. Bref, c’est un genre qui ne peut plaire à tout le monde dû aux fortes émotions qu’il fait vivre à plusieurs.

Mon top 3 paru dans la dernière année

3e Position – The Evil Within
Date de parution : 14 octobre 2014
Plateformes : Xbox One / PlayStation 4 / Xbox 360 / PlayStation 3 / PC
Classement ESRB : M pour Mature (17 ans et +)

The Evil Within est la toute nouvelle création du grand penseur derrière la franchise Resident Evil. En effet, Shinji Mikami avait la même impression que tout le monde, c’est-à-dire qu’il fallait ramener le genre à ses racines, car les dernières sorties comportaient simplement trop d’action. C’est donc avec beaucoup de fierté que Bethesda Softworks ont annoncé ce nouveau titre à l’E3 2013 et les gens l’ont impatiemment attendus jusqu’au jour J.

J’ai beaucoup aimé mon expérience dans The Evil Within et on sentait assurément la touche très unique du créateur. Bien sûr, le jeu est rempli de moments épeurants et les développeurs ont parfaitement su nous mettre dans des positions très vulnérables. Bien que la violence était tellement présente au point de la rendre pratiquement banale, je n’ai pas regretté une seconde de mes nombreuses heures dans cette aventure. En plus, l’histoire était très intéressante. D’ailleurs, cette semaine, Bethesda Softworks a sorti le 2e d’une série de trois chapitres supplémentaires offerts en contenus téléchargeables. C’est un bon moment pour se procurer le jeu si jamais vous l’aviez raté l’an dernier.

2e Position – P.T.
Date de parution : 12 août 2014
Plateforme : PlayStation 4
Classement ESRB : M pour Mature (17 ans et +)

Silent Hills.jpgJamais une simple démo jouable n’aura généré autant de publicité à son lancement. C’était le 12 août dernier, tout juste après leur conférence Gamescom, que Sony invitait les joueurs à télécharger cette mystérieuse démo interactive intitulée P.T. Dans les heures suivantes, les joueurs arrivés au bout de cette expérience ont pu dévoiler qu’il s’agissait des premières séquences de jeu du prochain titre de la franchise Silent Hill. Celui-ci est présentement intitulé Silent Hills et mettra en vedette l’acteur Norman Reedus (Daryl Dixon dans The Walking Dead) en plus d’être développé en collaboration par Hideo Kojima et Guillermo del Toro.

En plus d’être particulièrement épeurante, cette démo a su captiver l’attention d’une quantité innombrable d’amateurs du genre. En l’espace d’une expérience d’environ 3 ou 4 heures, le jeu a convaincu bien des gens que la franchise était de retour sur la bonne voie. Les casse-têtes étaient vraiment difficiles et c’était assurément une des plus jolies expériences visuelles de la console jusqu’à présent. Bref, en attendant la sortie officielle qui sera exclusive à la PlayStation 4, je recommande aux amateurs du genre d’essayer P.T. Ça prend tout simplement la toute dernière console de Sony et un abonnement PS+.

1re Position – Alien : Isolation
Date de parution : 7 octobre 2014
Plateformes : PlayStation 4 / Xbox One / PlayStation 3 / Xbox 360
Classement ESRB : M pour Mature (17 ans et +)

Plusieurs ont dû me trouver un peu fou d’avoir attendu avec autant d’impatience la sortie d’Alien : Isolation en octobre dernier. En effet, après l’échec lamentable d’Aliens : Colonial Marines, peu de gens avaient osé gager que la franchise serait en mesure de retomber sur ses pieds. Or, avoir un nouveau studio responsable de son développement, ce n’est pas toujours la solution idéale. Pourtant, en se rapprochant beaucoup plus des films, le jeu a su capter l’attention des amateurs de la franchise en plus d’offrir une expérience excellente.

Alien : Isolation est un des jeux qui m’a fait le plus peur de toute ma vie. Le tout est principalement dû au fait que notre héroïne est très vulnérable sur cette station spatiale. On ne sait jamais quand l’immonde créature qu’est le xénomorphe va nous sauter dessus. Il y a bien des moments où j’ai dû retenir mon souffle et j’ai fait plusieurs sauts. Cette nouvelle itération de la franchise mérite vraiment cette place au sommet de mon top 3.

Coup de cœur – Resident Evil Revelations 2
Date de parution : 18 mars 2015
Plateformes : PlayStation 4 / Xbox One / PlayStation 3 / Xbox 360
Classement ESRB : M pour Mature (17 ans et +)

J’ai adoré le premier jeu sur Nintendo 3DS, car il avait réussi là où Resident Evil6 avait, à mon avis, échoué en offrant une jouabilité très semblable aux premiers opus de la franchise. Avec cette suite, Capcom a choisi de séparer le tout en quatre épisodes et vient combler l’espace entre les 5e et 6e opus de la franchise.

Malgré des graphiques un peu décevants, Resident Evil Revelations 2 tire son épingle du jeu grâce à d’excellents effets sonores et un très bon scénario. De plus, le fait qu’il offre un mode coopératif et que les deux personnages jouables possèdent leurs propres capacités est assez génial. Enfin, il n’est pas très dispendieux et offre tout de même près d’une quinzaine d’heures de jouabilité.

Préféré de tous les temps – Outlast
Date de parution : 4 septembre 2013
Plateformes : PC / PlayStation 4 / Xbox One
Classement ESRB : M pour Mature (17 ans et +)

Mon jeu d’horreur et de survie préféré de tous les temps est sorti il y a déjà près de deux ans. Développé par le studio indépendant québécois formé d’anciens de chez Ubisoft nommé Red Barrels, Outlast m’a apporté tous les éléments que j’aimais de ce genre. Premièrement, le scénario est excellent et rempli de mystères très intrigants. Ensuite, notre personnage est très vulnérable et doit souvent recourir à la ruse pour s’enfuir des ennemis. Enfin, il nous oblige à utiliser notre tête et on se sent constamment en danger. J’ai eu peur pendant toute mon aventure dans Outlast et j’étais très satisfait d’arriver au bout. Il a une bonne durée de vie.

Enfin, il n’est pas particulièrement dispendieux et peut être acheté sur les boutiques en ligne de Xbox ou Sony grâce à une carte Xbox Live ou PlayStation Network.

Outlast.jpg

En terminant, j’ai bien hâte de voir les prochains jeux du genre qui seront présentés à la prochaine conférence E3 du mois de juin. Je trouve qu’effectivement les grands studios font des efforts pour pousser le genre et de nombreux studios indépendants poussent dans la même direction. Bref, les amateurs d’horreurs ont enfin de nouveaux jeux solides à se mettre sous la dent.

PARTAGER SUR
Anthony Gravel
Même si sa passion principale est les jeux vidéo, Anthony est passionné par tout ce qui touche la technologie. Vous pouvez le lire sur L'Épée Légendaire/ où il est rédacteur en chef en plus d'écrire sur ce blogue depuis 2012.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here