Bravely Default II est ce jeu de rôle japonais au mode tour par tour qui séduit les fans du genre classique. La série fait son entrée sur Nintendo Switch avec ce second volet, qui est en fait un troisième épisode suivant le jeu original et Bravely Second : End Layer sur 3DS. On avance d’une cinquantaine d’années, où de nouveaux héros doivent récupérer les cristaux qui causent des bouleversements dans le royaume. Retour sur un jeu captivant pour les fans du genre.

Bravely Default II en détails

Plateforme : Nintendo Switch
Évalué sur : Nintendo Switch Lite
Développeur : Square Enix / Claytechworks Co. Ltd.
Éditeur : Nintendo
Style : Jeu de Rôle
Modes de jeu disponibles : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en anglais avec sous-titres en français

Sauver un royaume en proie aux cataclysmes

Nous incarnons un jeune marin dont le navire fait naufrage à la suite d’une tempête. Échoué sur une plage de Halcyonia, il est sauvé par la princesse Gloria. Son royaume étant en déclin, Gloria se met en tête de récupérer les quatre Cristaux, grands trésors de son royaume. La princesse croit que le naufrage de notre héros dû à une bourrasque est le fruit d’une calamité. Elle veut empêcher les éléments de se déchaîner, de calamités de frapper le monde. Devant empêcher ces malheurs de se produire, elle pense que notre héros a la capacité de l’aider.

Accompagné des mercenaires Elvis et Adèle, tous les quatre parcourront le royaume en quête des Cristaux de Vent, de Feu, de Terre et d’Eau. Bien sûr, ils ne sont pas les seuls convoitant ces pierres aux pouvoirs extraordinaires, et ces ennemis ont plus d’un tour dans leur sac.

Batailles en terrain connu, version améliorée

À la base, Bravely Default II est un jeu de combat dont la particularité des commandes « Brave » et « Default » ajoute une touche spéciale au jeu. S’effectuant à tour de rôle, les attaques peuvent être déclenchées à répétition jusqu’à quatre fois par tour et ce, pour chacun de nos personnages. En revanche, l’ennemi peut faire de même.

Les monstres sont présents sur le terrain aussitôt que l’on sort d’une ville. En les approchant, ils vont nous pourchasser afin d’entamer une bataille. Or, à la différence des opus précédents, on les voit. Ils ne nous prennent donc plus par surprise. Aussi, on n’a plus à paramétrer la fréquence des escarmouches. En devenant plus fort, les monstres faibles se sauvent à l’approche de notre groupe. Ceci évite des combats faciles et une certaine redondance.

Malgré cela, pensez quand même à en faire quelques-uns, à explorer les lieux pour trouver des trésors, et même à partir en expédition afin d’acquérir des items spéciaux car pour les gardiens, notre niveau d’expérience est capital pour en venir à bout. Ces derniers sont beaucoup plus coriaces que ceux qui peuplent les terres sauvages.

Bonne variété de métiers à expérimenter

Autant durant la quête principale que pour les missions secondaires, ce sont les boss qui nous permettent d’acquérir de nouveaux corps de métier en nous remettant l’astérisque représentant leur spécialité. En plus du métier de base, un talent secondaire est à sélectionner parmi les classes obtenues.

Chaque métier peut grimper à un niveau maximal de douze, indépendamment de celui de notre personnage. Une fois atteint, j’ai pris l’habitude de changer afin de déverrouiller les actions obtenues par chaque corps de métier. En plus des classiques mercenaires, mages ou bagarreur, les nouvelles spécialités sont vraiment intéressantes à expérimenter. Maîtriser chaque classe permet d’adapter son style de jeu face aux ennemis les plus difficiles en profitant de leur faiblesse en utilisant la bonne spécialité contre eux.

Une présentation classique

Bravely Default II est présenté dans un style faisant penser aux jeux de rôles classiques de Square Enix. Dans le village, on peut éloigner la caméra pour repérer les endroits à visiter et les gens qui ont une mission à nous confier. Sur le terrain, c’est la mini-carte au bas de l’écran qui s’agrandit à l’appui d’une commande afin de mieux se diriger. Par ailleurs, je recommande d’ajouter des marqueurs pour les missions secondaires car certaines sont parfois difficiles à deviner seulement avec leur description.

Une petite partie de « B & D » quelqu’un ?

Un nouveau jeu est introduit dans cette itération. Le jeu de cartes « B & D » est présenté au casino de Savalon. Il consiste à un jeu de conquête où chaque carte placée sur le plateau prend un carreau ou plus selon son statut. Elle peut également éliminer ou entourer une couleur adverse pour prendre possession de sa case. Le joueur ayant le plus de cases de sa couleur sur le plateau est déclaré vainqueur.

Ce jeu a sa propre mission lorsqu’on apprend à y jouer mais ensuite, libre à nous de faire quelques parties avec les gens du village, ou pas. Je trouve ce jeu mignon mais je suis contente de ne pas être obligée de gagner à tout coup pour avancer dans l’histoire principale.

Deux longues démos disponibles

Étant fan de la franchise, je me suis précipitée sur le eShop pour télécharger et jouer aux deux démos du jeu au jour de leur arrivée sur la boutique virtuelle de la Nintendo Switch. Si vous hésitez, c’est la meilleure manière de voir si le jeu vous plaira. Chacune offre plusieurs heures de jeu et présente bien le type de combats que vous allez affronter dans le jeu complet. La plus récente offre même une introduction du jeu de cartes B & D, faisant partie des nouveautés de Bravely Default II.

Bravely Default II est un bon jeu de rôle à se mettre sous la dent

Bravely Default II est un excellent jeu de rôle. Il incorpore toutes les mécaniques du combat en mode tour par tour classique, tout en proposant les actions « Brave » et « Default » propres à la série. Le titre suit parfaitement la lignée des autres aventures de la franchise. Ses nouveautés sont minimes mais améliorent certains éléments clés du jeu.

Son histoire s’éloigne assez des deux jeux de 3DS pour être en mesure de l’aborder sans nécessairement avoir fait les autres. La progression de sa mécanique de jeu est assez lente, permettant aux nouveaux joueurs de se faire la main. Il faut juste ne pas se décourager devant les affrontements majeurs, car c’est leur maîtrise qui rend les échanges de coups si amusants. Ici, on est loin de la simple « attaque avec le bouton A » à répétition. Les boss ne nous laissent aucun répit, ce que j’apprécie énormément.

+ De nouvelles classes à expérimenter
+ Une foule de quêtes à compléter
+ Les monstres fuyant devant notre puissance permet d’éviter des combats trop faciles au besoin
+ Deux longues démos disponibles dans le eShop pour s’en faire une idée

– Une redondance peut s’installer dans les combats réguliers
– La difficulté extraordinaire de certains boss pourrait en décourager plusieurs (même si ce ne fut pas mon cas)
– Quelques rares soucis de caméra

ÉVALUATION GLOBALE DE BRAVELY DEFAULT II

Expérience de jeu : 4,5/5
Graphisme: 4,5/5
Son : 4,5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 5/5

Note globale : 4,5/5 (90 %)

Procurez-vous Bravely Default II pour la Nintendo Switch

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Nintendo du Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here