Quand on joue à certains types de jeux, on sait immédiatement qu’on doit mettre certaines choses de côté comme l’histoire par exemple. C’est le cas dans la plupart des jeux roguelike qui misent plus sur les mécaniques de jeu solides et où l’histoire est plus souvent qu’autrement assez secondaire. Dans le cas de Returnal, un jeu exclusif pour PlayStation 5, non seulement l’histoire est importante mais elle est magnifiquement tissée dans tout le jeu.

 

Returnal en détail

Plateforme : PlayStation 5
Test effectué sur PlayStation 5
Développeur : Housemarque
Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Style : Jeu d’action et d’aventure de type roguelike
Mode de jeu disponible : Solo
Classement ESRB : T (Teenager – Adolescent)
Langues disponibles : Anglais et français

 

Revivre le même moment en boucle éternellement

Lors d’une mission d’exploration dans l’espace, le vaisseau du personnage principal Selene s’écrase sur une planète inconnue nommée Atropos. Avec un peu de chance, elle arrive à se relever du crash de son vaisseau et commence à explorer son nouvel environnement jusqu’à ce qu’elle trouve un cadavre portant le même scaphandre qu’elle. En inspectant un peu plus en détail, elle se rend compte que c’est son propre corps.

C’est donc à ce moment qu’elle comprend qu’elle est dans une boucle temporelle qui recommence à chaque fois qu’elle meurt. Bien que ce soit un concept qu’on aille déjà vu auparavant, c’est extrêmement bien adapté avec le style roguelike du jeu. Pratiquement chaque cycle, on découvre plus d’information sur la situation dans laquelle Selene est prise que ce soit avec des enregistrements sur les cadavres ou même des artéfacts du passé.

 

Des centaines de cycles pour arriver à sortir de là

La beauté de Returnal est dans la simplicité des contrôles et des mécaniques. Bien que très riche visuellement, il est facile de comprendre comment fonctionne le jeu mais moins facile de le maitriser.

Vous avez un personnage en troisième personne qui doit se battre pour survivre avec les armes qu’elle trouve sur son chemin. Plus vous avancez dans le jeu, plus les armes sont puissantes mais chaque fois que vous mourrez, vous perdez tout et recommencez à zéro.

Pire encore, le terrain change chaque fois. Vous reconnaitrez les différentes sections qui sont plus ou moins grosses mais l’ordre dans lequel ils arrivent sera toujours différent. Ça aide beaucoup à garder le joueur dans un état de constante confusion mais c’est vraiment génial. Fort heureusement, vous aurez droit à une carte très bien faite pour vous retrouver. Ça sera nécessaire puisque vous devrez revenir parfois sur votre chemin quand vous trouver une clé à une porte qui était barrée précédemment.

Pour vaincre les différents ennemis, vous devrez sauter par-dessus les différents projectiles qui sont lancés dans votre direction, tirez sur toutes les cibles dans votre champ de vision et esquivez les différents coups. Comme vous pouvez vous en doutez, c’est plus facile à dire qu’à faire et la difficulté est de plus en plus grande à mesure que le jeu progresse. Attendez-vous à mourir des dizaines, que dis-je des centaines de fois avant que vous finissiez le jeu.

Malgré cela, si vous aimez le style roguelike qui consiste à mourir, tout recommencer à chaque fois avec plus de talent et un peu plus de puissance, vous serez extrêmement bien servis avec Returnal.

Petite mention très positive à l’utilisation du contrôleur DualSense et ses fonctions haptiques. C’est très satisfaisant de sentir la pluie nous tomber dessus quand on se promène dans l’univers ou de tirer sur la gâchette de gauche complètement pour activer le deuxième tir d’une arme.

 

Bien gérer ses ressources

Chaque début de cycle, vous recommencez à zéro dans vos pouvoirs. Dans vos premiers cycles, vous trouverez finalement une arme ainsi que des ajouts à votre habit pour utiliser des objets que vous trouverez sur votre chemin. Quand vous trouvez un coffre, vous aurez parfois à faire un choix parce. C’est que voyez-vous certains coffres ont bel et bien des objets pour vous aider mais ceux-ci sont corrompus. Cette corruption peut entrainer des pénalités quand vous tirez lorsque vous êtes immobiles ou bien quand vous sautez.

Fort heureusement, chaque corruption peut être disposée tant que vous réussissez à vaincre sa condition. Des fois c’est aussi simple que de vaincre un certain nombre d’ennemis alors que d’autres fois, vous devrez trouver un objet spécifique comme un parasite pour vous en débarrasser. D’ailleurs les dits parasites offrent à Selene un avantage ou des bonus dans certaines situations et des pénalités dans d’autres. Vous aurez aussi à cumuler plein de ressources pour vous aider à acheter des objets dans différentes machines extraterrestres.

Dans Returnal, on mise beaucoup sur la gestion du risque et des ressources. Est-ce que ça vaut la peine ou pas? Vous vous poserez souvent cette question en jouant.

 

Frustrant les cycles

Bien que le jeu soit très engageant et pousse toujours à vouloir se dépasser, il peut être aussi une source de frustration. Ce que quand vous avez un excellent cycle, vous devrez le terminer si vous voulez jouer à autre chose.

En mettant votre PlayStation 5 en pause, vous pourrez continuer votre cycle directement où vous étiez. Par contre, si vous décidez de jouer à autre chose, vous perdrez votre cycle présent et vous devrez recommencer à zéro. Mettons que ça peut irriter quand on joue à plusieurs jeux en même temps ou quand on a plusieurs usagers sur la même PlayStation 5.


Des environnements aussi extraterrestres que superbes

Aucun doute qu’on est vraiment sur une autre planète avec les magnifiques environnements que Returnal nous offre. C’est dépaysant à souhait et rempli de détail qui fait qu’on y croit.

Les ennemis ont tous les attaques complexes qui lancent une quantité importante de particules dans votre direction que vous devrez éviter tant bien que mal. Heureusement, le jeu simplifie votre temps de réaction avec 60 images par secondes en 4K. Pour s’assurer d’avoir toujours 60 images par seconde, le jeu utilise des techniques pour adapter l’image dynamiquement. Il offre aussi la technique de « ray tracing » qui donne des éclairages beaucoup plus beaux que normal.

Ce n’est peut-être pas un jeu aussi beaucoup que Demon’s Soul mais il n’en demeure pas moins un très beau jeu.

Verdict

Returnal arrive tellement bien à marier une histoire bien ficelée avec des mécaniques de jeu solides et engageantes. Les amateurs d’un bon défi seront bien servis avec une campagne pouvant durer d’une 30 à une 40aine d’heures. Ne perdez pas espoir, vous arriverez finalement à passer au travers même si vous devrez peut-être y consacrer 130 cycles!

+ Excellente utilisation des cycles pour offrir une histoire intrigante.
+ Visuellement très beau avec une performance stable de 60 images par seconde.
+ Simple à apprendre à jouer mais dur à complètement maitriser.

– Vous mourrez des dizaines voire des centaines de fois avant de battre le jeu.
– Un mécanisme de sauvegarde un peu dépassé quand on est plusieurs à utiliser une PlayStation 5.

 

ÉVALUATION GLOBALE DE RETURNAL


Expérience de jeu : 4/5
Graphisme: 4.5/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité:4.5/5
Note globale : 4.25/5 (85 %)

Procurez-vous Returnal sur PlayStation 5


Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 

Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here