Pour les amateurs, Demon’s Souls est le jeu qui a initié le genre « Souls Games ». Le titre sorti sur PlayStation 3 était vu comme l’un des titres les plus difficiles de sa catégorie. Moi-même je m’y étais essayée, mais je n’avais pas encore la patience pour cette tâche.

Demon’s Souls vient d’être relancé pour la PlayStation 5. C’est donc avec une nouvelle motivation que je me suis replongée dans cette aventure fantastique au cœur de Boletaria. Et cette fois, ma persévérance porte fruit.

Demon’s Souls en détails

Plateforme : PlayStation 5
Évalué sur : PlayStation 5
Développeur : Bluepoint Games (originalement FromSoftware)
Éditeur : Sony Interactive Entertainmnet
Style : Action
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : M (Mature, 17 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Vaincre les Démons pour en récolter leur âme

« Dans sa quête de pouvoir, le 12e roi de Boletaria, le roi Allant, s’appropria les anciens arts de l’âme, réveillant ainsi un démon aussi vieux que le monde, l’Ancien. Une épaisse brume et des créatures cauchemardesques ayant soif d’âmes humaines envahirent la région suite au réveil de l’Ancien. Ceux dont l’âme avait été volée par les créatures devinrent fous à lier. Leur seul désir était désormais d’attaquer les quelques rescapés encore sains d’esprit. »

Nous incarnons un guerrier, tombé au combat sous les coups du démon du tutoriel. Or, nous avons l’âme du combattant. Arriverons-nous à libérer le royaume de l’emprise de ces démons, à faire replonger l’Ancien dans son sommeil éternel, et ainsi à redevenir humain ?

image: site officiel PlayStation

Une refonte complète dans un univers connu

Cette exclusivité pour PlayStation 5 est une refonte du jeu paru en 2009 sur PS3. Ceux qui y ont joué à l’époque retrouveront exactement ce qu’ils ont vu, mais pour la nouvelle génération. Le titre présente un graphisme pouvant afficher une résolution native en 4K à 30 images à la seconde en mode Cinématique, ou en 4K dynamique à 60 images à la seconde en mode Performance.

Au niveau du retour haptique de la manette Dualsense, je sens ma lame frapper l’armure ennemie. En retour, mon bouclier vibre sous mes mains en parant un coup. Les scènes où un dragon arrive en crachant ses flammes dévastatrices sont multisensorielles. C’est impressionnant. Les âmes récoltées vont même émettre un son sortant du haut-parleur de la manette.

Le son ambiophonique est parfaitement réalisé. Ayant joué la majorité du temps en portant le casque sans fil Pulse 3D, je savais ce qui se passait autour de moi, et cela rend l’expérience plus immersive. Finalement, la musique est grandiose, en particulier celle des gardiens. Elle donne l’impression de participer à un chapitre marquant dans cette chasse aux démons.

Battre le premier démon, étape cruciale pour mieux profiter du jeu

Les habitués le savent, mais pour les nouveaux, il faut savoir que c’est après avoir vaincu le premier Démon que l’aventure commence pleinement. Quatre portails deviennent accessibles, ouvrant la voie à cinq lieux (incluant la suite du premier monde), que l’on pourra explorer dans l’ordre qui nous intéresse.

C’est aussi après cette victoire cruciale que l’on peut enfin augmenter les capacités de notre personnage. Les âmes recueillies servent à grimper en niveau, améliorer son équipement, augmenter ses points de vie, de magie et d’endurance.

Sur le terrain, on va récolter des âmes de soldats déchus. Ceux-ci sont à garder précieusement, car tant qu’on ne les convertit pas en âmes normales, elles ne disparaissent pas lorsqu’on meurt. Personnellement, je les gardais en réserve jusqu’au moment de progresser de manière plus importante, par exemple lorsque j’ai voulu apprendre mes premiers miracles.

Prendre ses repères

Apprivoiser le terrain, la position des ennemis et déterminer de la meilleure approche à avoir pour les vaincre fait partie de l’expérience de jeu. Parmi les classes de héros disponibles, j’y suis allée avec le Royal. L’une des raisons principales de mon choix est que dès le départ, j’ai une rapière et une baguette. J’ai donc accès aux frappes rapprochées et aux tirs éloignés. Cela ne m’a pas empêché de mourir souvent. Mais en prenant mes repères, je savais où me positionner et comment attaquer tel type d’ennemi.

J’ai aussi été ouverte à l’aide extérieure. Demon’s Souls est d’abord un jeu solo, mais les développeurs donnent accès à quelques outils pour nous aider. D’abord, demeurez attentif aux taches de sang, signe que des joueurs sont tombés à cet endroit. Cela signifie que la prudence est de mise dans les alentours.

Des inscriptions sont également apparentes au sol. Elles viennent autant de l’équipe du jeu que des autres joueurs qui s’ajoutent au serveur lorsque notre console est branchée en ligne. Il n’en tient qu’à nous de s’y fier ou pas.

Si on est branché, on aperçoit également la forme fantomatique des autres joueurs actuellement dans leur partie. J’adore ça ! Parfois, ça me donnait un indice sur ce qu’ils faisaient. Le pouvais alors les observer en arrivant à une nouvelle section de la carte. Par contre, elles m’ont fait sursauter à quelques endroits plus stressants, croyant que c’était un ennemi qui courait en ma direction. C’est ce qui arrive quand on est trop concentré !

Bienvenue à l’aide extérieure

Bien que Demon’s Souls est une aventure solo, on peut invoquer des amis dans notre partie. L’invasion est aussi une possibilité, pouvant résulter à avoir jusqu’à six joueurs en même temps.

L’interface de la PlayStation 5 ajoute également des capsules d’aide que l’on peut consulter. Le seul hic, celles-ci n’ont pas été traduites en français. Par contre, j’aime qu’elles donnent un indice sur ce qui s’en vient, mais sans donner de solution concrète. C’est quand même à nous de faire le boulot.

Patience, calme, persévérance

Telles sont les trois caractéristiques qu’il faut posséder pour jouer à Demon’s Souls.

Patience – Il est rare que je coure dans ce jeu. Je marche, souvent lentement, un pas à la fois. Je prends le temps d’écouter. Les sons sont d’ailleurs excellents. On entend l’ennemi gémir, bouger, gronder. Ça permet d’anticiper ce qui s’en vient, surtout lorsqu’on explore un terrain encore inconnu. Il faut observer aussi. Regarder au loin avant d’avancer. Dans les sombres couloirs, des yeux brillants se multiplient, annonçant la présence de spectres. On va être surpris par l’inconnu. Il faut alors éviter de paniquer.

Calme – C’est lorsqu’on panique que les erreurs deviennent fatales. En restant calme, on apprendra de nos erreurs. On va connaître la position des adversaires pour mieux les affronter. Idéalement un à un, ou du moins pas en groupe trop nombreux.

Persévérance – Recommencer est inévitable. Mourir est un apprentissage. Et à chaque essai, on arrive à se rendre un peu plus loin. À connaître l’emplacement et le comportement de ceux que nous croisons. Ce jeu n’est pas fait pour ceux qui se découragent facilement. Il faut persister, et vous en serez récompensé.

Bien que l’on dise que Demon’s Souls est un jeu difficile (et il l’est), je suis convaincue que tous ceux qui ont la volonté de s’y plonger peuvent le faire. Il faut juste se relever les manches et mettre à profit ces trois qualités.

Demon’s Souls, l’intimidant incontournable pour PlayStation 5

Je vous accorde que Demon’s Souls est un jeu intimidant. Il possède une aura autour de lui. Un genre a été créé en son honneur, soulignant le grand défi qu’il représente. Le jeu n’a qu’une seule difficulté, et c’est tout en son honneur. J’adore mon expérience avec le jeu, et je n’aurais pas voulu qu’il me prenne par la main. Ce n’est pas dans son essence.

C’est une belle surprise que nous avons eue d’avoir Demon’s Souls comme titre de lancement pour la PlayStation 5. Cette refonte de Bluepoint Games permettra à une nouvelle génération de joueurs de découvrir cette aventure grandiose de FromSoftware. Grâce à la qualité de sa réalisation générale, on est en présence d’une œuvre fantastique. À entrer à vos risques. Ce type de jeu est très niché, mais si j’en suis capable, vous l’êtes aussi !

+ Excellent travail de refonte réalisé par Bluepoint Games
+ Musique épique
+ Son ambiophonique aidant à bien repérer les ennemis
+ Graphisme impressionnant
+ Conserve l’âme du jeu d’origine
+ Le chargement rapide de la PS5 est parfait pour nos nombreux « retours à la case départ »

– Les vidéos d’aide sur l’interface PS5 ne sont pas traduits
– Ne pas pouvoir démonter les objets ramassés et les convertir en matériaux pour renforcer mes armes me semble inutile avant de lancer un « New Game + » avec une nouvelle classe de héros.

ÉVALUATION GLOBALE DE DEMON’S SOULS

Expérience de jeu : 4,5/5
Graphisme: 4,75/5
Son : 5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 4,25/5

Note globale : 4,65/5 (95 %)

Procurez-vous Demon’s Souls pour la PlayStation 5

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Sony Interactive Entertainment et PlayStation Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur PlayStation 5.

Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv où je diffuse régulièrement mes parties lorsque j'ai une petite heure de libre.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here