Fire Emblem Warriors - Switch pochetteFire Emblem Warriors est la fusion parfaite entre la mécanique de Dynasty Warriors et l’univers de Fire Emblem. On y rencontre les jumeaux Lianna et Rowan dans leur quête pour empêcher la destruction du royaume d’Aytolis par le Dragon du Chaos.

Fire Emblem Warriors est développé par Koei Tecmo Games / Team Ninja et publié chez Nintendo

Date de parution : 20 octobre 2017
Style : Combat
Plateformes : Nintendo 3DS / Switch en édition standard ou édition spéciale
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français pour les textes à l’écran

Chute imminente du royaume d’Aytolis et rencontres fortuites

Durant la destruction du château d’Aytolis, la princesse Lianna et le prince Rowan arrivent à sortir indemne. Malheureusement, la reine Yelena est restée prisonnière des ruines et les jumeaux sont dévastés à l’idée de la laisser derrière. Elle leur remettra une Égide qui s’avèrera précieuse. Ce bouclier renferme un pouvoir que les Luxolithes récoltées au fil du jeu feront éclore. Cela leur permettra d’affronter le Dragon du Chaos, réveillé par le mage noir Valldar de l’armée de Gristonne.

Ce chaos a causé une autre situation. Des portails se sont ouverts. On est donc témoin de l’arrivée des gens d’autres mondes à Aytolis. C’est là que les héros font la connaissance notamment de ceux d’Ylisse, Nohr et Hoshido. Ces rencontres familières m’ont instantanément immergée dans l’aventure !

Une foule de combats en temps réel

Fire Emblem Warriors image 2Dans Fire Emblem Warriors, on retrouve la mécanique familière de la franchise Dynasty Warriors alors qu’on se fraie un chemin sur une carte remplie de centaines de soldats. Les objectifs de mission s’enclenchent étape par étape jusqu’au combattant principal, souvent un ami de nos alliés qu’il faut convaincre de joindre nos rangs.

Le combat stratégique au tour par tour traditionnel dans la série Fire Emblem fait place à l’action en temps réel. Pour les nouveaux venus dans ce style, il est possible de compléter le scénario en mode Facile, puis de refaire librement n’importe quelle mission aux niveaux Normal ou Difficile. Toute l’expérience acquise s’accumule, même lorsqu’on échoue. En recommençant une étape, on conserve ce que l’on a amassé. Cette mécanique encourage également les sessions de « farming », c’est-à-dire jouer, et rejouer des niveaux uniquement dans le but d’accumuler de l’expérience et des matériaux pour augmenter les caractéristiques de nos personnages.

User de stratégie pour s’assurer la victoire

Fire Emblem Warriors image 3Ceci offre une personnalisation étendue où l’on peut passer pas mal de temps à maximiser les options disponibles pour les héros. En plus de Lianna et Rowan, on prend le contrôle de tous ceux qui joignent nos rangs. Partant à plusieurs lors des missions, on n’a qu’à cliquer sur la flèche du pavé analogique pour changer de personnage instantanément. Souvent, c’est pratique pour se rapprocher du prochain objectif sur la carte car tous ne se battent pas au même endroit. Je vous conseille d’ailleurs d’apprivoiser la section où l’on donne des ordres à nos alliés sur le terrain. En plus de les diriger vers un point en début de partie, on peut réviser nos ordres à tout moment selon le déroulement des événements. Cela va aider dans l’élaboration d’une stratégie gagnante, surtout quand la manche devient plus corsée.

On évolue dans l’univers Fire Emblem

Fire Emblem Warriors image 4Les animations, le visuel de l’interface et tous les accents sonores du jeu rappellent ceux d’anciens titres de la série Fire Emblem, surtout les derniers opus dont Fire Emblem : Fates qui est mon jeu préféré. Ceci penche certainement dans la balance pour me faire apprécier Fire Emblem Warriors. La musique thème de Fates est prédominante et même si le style est différent, ça me rappelle beaucoup mon périple à Nohr et Hoshido.

Dans le mode Chroniques, on nous présente des combats basés sur d’anciens jeux. On s’y bat dans un style Warriors mais il est intéressant pour les fans de se rappeler ces événements marquants dans la ligne du temps de Fire Emblem. Ces chapitres se déroulent en parallèle à l’histoire principale mais ici aussi, ce que l’on remporte à la fin est comptabilisé dans l’amélioration globale des personnages.

amiibo thématiques et contenu additionnel

Fire Emblem Warriors image 5Il y a de nombreux amiibo de la série Fire Emblem, chacun offrant un élément unique selon le personnage. Une fois par jour, cinq amiibo laissent tomber des écus, des matériaux et des armes qui serviront à renforcir nos alliés. Ayant Lucina, c’est avec elle que j’ai pu tester cette fonctionnalité. Elle m’a donné une épée que j’ai ensuite pu utiliser pour renforcir sa Xéno-Falchion. Toutefois, alors que je pensais que ce n’était que ceux de la franchise qui étaient compatibles, je constaté que mes amiibo Peach et Mario aussi m’ont donné des objets. Tant mieux !

Si vous vous procurez la passe saisonnière de Fire Emblem Warriors, vous recevrez de nouvelles quêtes, des personnages jouables et des éléments de personnalisation supplémentaires. Étant fan de la série, j’ai reçu cette passe pour mon test, ce qui a permis d’habiller ma belle Lucina en robe de mariée. Le contenu arrivera par vagues au cours des mois à venir.

Impressions générales

Au début, je craignais que Fire Emblem Warriors ne soit qu’une pâle copie de Dynasty Warriors ou même d’Hyrule Warriors, où l’on répèterait la même mécanique avec un nouvel habillage. J’ai donc été agréablement surprise de l’histoire racontée qui m’a charmée dès les premières scènes se déroulant entre la Reine et ses enfants. Le prince et la princesse sont nos héros principaux mais d’y rencontrer une vingtaine de personnages provenant des aventures passées est encore plus accrocheur. Les mordus du mode classique de Fire Emblem peuvent même l’activer afin que les alliés éliminés en combat le soient indéfiniment.

Avec son scénario unique se déroulant dans le royaume d’Aytolis, le titre peut s’inscrire dans la lignée de la franchise Fire Emblem tout en étant différent de ce à quoi la série principale nous a habituée.

+ Son histoire qui enrichît l’expérience de jeu
+ Les niveaux de difficulté présents assurent une accessibilité pour tous
+ Beaucoup de personnalisation
+ On retrouve l’emballage sonore d’anciens titres de Fire Emblem
– Quelques accrochages au niveau de la caméra durant les combats
– Une certaine redondance peut s’installer dans la jouabilité

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme : 4,5/5
Son : 4/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 4,5/5

Note globale : 4,5/5 (85 %)

Procurez-vous Fire Emblem Warriors pour la Nintendo 3DS et Switch

Merci à Nintendo du Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here