Après un premier chapitre en compagnie de Black Cat, le second volet de la passe saisonnière Marvel’s Spider-Man : La Ville qui ne dort jamais se concentre sur Hammerhead et ses actions avec la mafia newyorkaise. Il est également heureux d’y retrouver la capitaine de la NYPD Yuri Watanabe, qui nous a aidé pendant tout le jeu principal. Bien qu’il fasse partie d’un scénario à trois volets, Marvel’s Spider-Man : La guerre des gangs se prend bien tout seul.

Spider-ManSpider-Man: La guerre des gangs en détails

Plateforme : PlayStation 4
Développeur : Insomniac Games
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Style : Action-Aventure
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

New York aux prises avec Hammerhead

L’ombre de Hammerhead plane depuis Le Casse. Alors qu’on a eu affaire à ses sbires dans les chapitres précédents de Marvel’s Spider-Man, le volet actuel le place en avant-scène. Depuis que Wilson Fisk est en prison et que l’organisation des Démons menée par Mister Negative a été démantelée, la Maggia reprend tranquillement le contrôle de la ville. Hammerhead veut être le seul chef en place. Le vilain à la tête d’acier se lance donc à la poursuite des Dons de la mafia newyorkaise. Spider-Man aidera la police à contrer ses plans et vaincre le criminel. La tâche n’est pas de tout repos pour notre héros en collants mais on y arrive en quelques heures

De nouveaux ennemis combatifs

En plus des « armoires à glaces » à la mitraillette du précédent chapitre, La guerre des gangs introduit de nouveaux types d’ennemis. Les membres de Hammerhead profitent de la technologie de Sable pour se munir entre autres d’un propulseur dorsal. En nous fonçant dessus, ils laissent une traînée de feu assez efficace. D’autres sont équipés d’un bouclier surprotecteur. En plus de frapper fort, il faut les prendre de dos pour les attaquer ou les immobiliser avant qu’ils s’élancent.

Dans les combats au sol où plusieurs ennemis nous entourent, mon nouveau superpouvoir préféré est l’explosion de toile. Cette action propulse des toiles à tout vent, emprisonnant tous les malfrats autour de nous. Les plus faibles sont automatiquement collés par la toile et les plus coriaces sont immobilisés momentanément. Il devient alors plus facile de leur assener un bon coup de pied.

La guerre des gangs a de nombreuses missions où une action précise détermine notre succès. Par exemple, j’ai eu du mal à empêcher des voleurs de s’enfuir du musée avec des œuvres d’art. En plus de battre tout le monde en même temps, il fallait garder un œil sur la porte de sortie et arrêter quiconque en approchait.

Les hommes de Hammerhead sont nombreux et la campagne nous entraîne dans la moitié de la ville à leur poursuite. L’épisode s’est concentré au nord de la carte, entre Hell’s Kitchen et Harlem. Pour l’anecdote, je suis entrain de regarder la troisième saison de Daredevil sur Netflix, et il y a mention de la Maggia. Dans le jeu, j’ai croisé une table de jeu à l’effigie du criminel dans le Bar Sans Nom. Ces clins d’œil sont toujours amusants à voir pour les fans.

 

La guerre des gangs ajoute des missions facultatives additionnelles

En progressant dans l’histoire, on déverrouille des lieux à nettoyer de l’influence de Hammerhead. Il y aura une vingtaine de crimes de rue et quatre bases à visiter. De son côté, Screwball lance sa deuxième saison de chasse à l’araignée. Spider-Man devra encore réussir les défis lancés par la vilaine, et effectuer des actions payantes devant ses caméras seront augmenteront significativement les vues sur sa chaîne.

J’aime évoluer dans le même univers que la partie principale de Marvel’s Spider-Man. Cela m’a d’ailleurs permis de maximiser mon superhéros en atteignant enfin le niveau 50 et déverrouiller les dernières compétences. Autant pour Le Casse que pour cet épisode, j’aurais toutefois aimé que les missions secondaires viennent s’ajouter à ma sauvegarde principale de Marvel’s Spider-Man une fois l’aventure terminée. Actuellement si je veux les compléter, je dois passer d’une campagne à l’autre séparément.

Pour ce chapitre, on a une pause des objets à collectionner, comme les oiseaux à capturer dans le jeu principal et les tableaux à récupérer dans l’introduction de La Ville qui ne dort jamais. Or, j’ai apprécié le retour des poursuites de voitures dont je suis de plus en plus à l’aise. Intercepter un véhicule, en expulser ses occupants et stopper la voiture à l’aide des toiles est toujours amusant. Là où j’ai encore de la difficulté est dans les bases ennemies alors que je dois résister à six vagues de malfrats armés. Ces missions me prennent plusieurs essais, mais le défi est gratifiant.

Un second volet correct pour Marvel’s Spider-Man : La Ville qui ne dort jamais

Marvel’s Spider-Man : La guerre des gangs m’a semblé plus court que Le Casse. Peter Parker suit une seule quête principale dont les missions le mèneront à Hammerhead lui-même. Il y a très peu de missions d’enquête, ce qui me désole. J’ai bien aimé la recherche d’indices, par exemple lorsque Spidey réussit à capter des informations grâce au Spider-Bot, sans oublier les sections furtives où je m’amuse à éliminer chaque ennemi un à un en les entourant de toile d’araignée. J’adore faire ça !

Miles est toujours aussi enthousiaste et a bien hâte que Peter lui accorde un peu d’attention. Mary Jane l’aide en lui communicant des informations au téléphone mais cette fois, on ne la voit pas. Il reste encore du boulot à faire, et le tout devrait se conclure dans quelques semaines avec la sortie de l’épisode final. Jusqu’à maintenant, tout est en place pour Le retour de Silver. Je suis heureuse de ne pas avoir à attendre longtemps. Décembre arrive déjà !

+ Des combats toujours plus solides
+ Une mécanique de jeu impeccable
+ La présence de Hammerhead comme vilain principal
+ Les défis de Screwball amènent de la diversité dans les missions

– Les missions principales manquent de variété
– L’épisode m’a paru plus court que le premier volet de la passe saisonnière

ÉVALUATION GLOBALE DE MARVEL’S SPIDER-MAN : LA GUERRE DES GANGS

Expérience de jeu : 4,25/5
Graphisme: 4,5/5
Son : 4,5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 3/5

Note globale : 4/5 (85 %)

Procurez-vous le contenu additionnel « La Ville qui ne dort jamais » pour la PlayStation 4
Procurez-vous Marvel’s Spider-Man pour la PlayStation 4
Relisez mon test de Marvel’s Spider-Man sur le blogue

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à PlayStation Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur PlayStation 4 en édition standard et du site officiel du jeu.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here