Le succès du jeu d’action et d’aventure Marvel’s Spider-Man est confirmé. Je l’ai moi-même dévoré en quelques jours alors j’avais très hâte à la sortie de La ville qui ne dort jamais, une série de trois épisodes offerts en contenu additionnel. Le Casse (The Heist) est le premier volet paru récemment, ajoutant quelques heures à l’excellente aventure de l’Homme araignée, en exclusivité pour la PlayStation 4. Très sympa, l’histoire se concentre sur Felicia Hardy, alias Black Cat, alors qu’elle s’apprête à cambrioler le musée d’art contemporain de New York.

Spider-ManSpider-Man: La ville qui ne dort jamais en détails

Plateforme : PlayStation 4
Développeur : Insomniac Games
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Style : Action-Aventure
Modes de jeu disponibles : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

 

Un épisode mettant en vedette Black Cat

Après avoir rétabli la paix à New York, Peter Parker et Mary-Jane Watson en profitent pour souffler un peu. Rapidement, Peter, alias Spider-Man, reçoit un appel et suit la piste de Black Cat jusqu’au musée d’art contemporain. Sur place, les hommes de Hammerhead tentent de voler une toile. Une fois les sbires mis hors combat, Spider-Man rencontre la réelle cambrioleuse de la soirée. Les malfrats étaient une diversion pour Black Cat, qui s’empare d’une clé USB cachée à l’intérieur d’un tableau. Après quelques coups bien placés et une bonne discussion, les deux superhéros feront équipe pour aider la jeune femme dans une quête toute personnelle.

Le Casse est le chapitre qui met en vedette Black Cat. Après avoir repéré et photographié toutes ses statuettes de chat dans le jeu principal, j’étais heureuse de la voir en chair et en os dans un épisode juste à elle. Introduisant un nouveau personnage majeur, j’ai apprécié les nombreuses scènes cinématiques où l’on voit l’interaction entre Spider-Man et Black Cat.

On nous fait comprendre assez rapidement que les deux protagonistes ont eu une histoire, et cela m’a fasciné durant ma session de jeu. On ne nous explique pas tout en détails, mais les amateurs vont apprécier leurs échanges, et les nouveaux venus vont chercher à en savoir davantage sur cette gymnaste au talent hors-pair. Bien sûr, MJ a aussi son rôle à jouer. Travaillant toujours au journal, elle fera enquête de son côté pour aider son ami, et lever le voile sur ce qui se trame avec cette nouvelle intrigue.

Continuité du jeu principal

L’histoire est une suite directe de ce que l’on a vu précédemment et se déroule très peu de temps après la fin du jeu principal. Il n’est pas essentiel de l’avoir complété pour lancer Le Casse, mais soyez toutefois averti que des éléments du scénario vous seront révélés.

Dans le costume de Spider-Man, on reprend là où on l’a laissé dans l’aventure principale. Toutes les compétences acquises et les gadgets déverrouillés suivent dans cette quête additionnelle. J’ai trouvé certains combats plus difficiles, laissant entendre que l’extension a été conçue en fonction que le joueur sera d’un niveau suffisant pour encaisser.

Après une pause de quelques semaines, j’ai dû me ré-entraîner car la performance de mes premiers affrontements était lamentable. La mécanique étant conviviale, j’ai repris du gallon et me suis vraiment amusée dans ce premier épisode de Spider-Man : La ville qui ne dort jamais. L’une des missions que j’ai adorée est celle où nos deux protagonistes travaillent en tandem pour éliminer les gardes, Spidey indiquant à Black Cat quand frapper en toute discrétion.

Une carte aux activités réduites, mais évoluant dans le même New York

Sur la carte de navigation, les quêtes secondaires du jeu principal sont retirées. On peut quand même compléter ce qui nous manque en ce qui a trait aux sacs à dos à collectionner et aux monuments à photographier. De nouveaux items s’ajoutent à eux dans Le Casse, dont une série de tableaux volés par le père de Felicia, qu’il faudra retrouver aux quatre coins de la ville.

On a aussi droit aux défis lancés par Screwball présentés dans un contexte de télé-réalité, disons unique en son genre. Ces défis mélangent les épreuves de combat, de chasse à l’homme et de courses contre la montre. Et parce que Screwball filme le tout pour sa télé-réalité, on aura des points supplémentaires en se plaçant dans l’objectif de sa caméra en pleine action.

Le Casse introduit parfaitement l’extension qui s’amorce avec Spider-Man : La ville qui ne dort jamais

Avec tous les petits chats que j’ai repérés dans l’aventure principale, j’ai adoré voir la suite de ma quête suivant la piste de Black Cat dans Le Casse. L’histoire suit parfaitement ce qu’on a vu dans Marvel’s Spider-Man. Sans en avoir besoin pour conclure l’aventure principale, La ville qui ne dort jamais nous offre du bon contenu additionnel à se mettre sous la dent.

Ce qui m’a déçu est de terminer rapidement, le jeu ne durant que quelques petites heures, et de ne pas y avoir croisé de grand supervilain pour clore le tout en beauté. Je comprends que Le Casse n’est que l’introduction à cette extension divisée comme une trilogie. J’attends donc la suite de pied ferme !

Pour rappel, Spider-Man : La ville qui ne dort jamais sortira en trois épisodes, avec « La guerre des gangs » prévu en novembre et « Le retour de Silver » en décembre.

+ Histoire parfaitement intégrée avec l’aventure principale
+ Introduit de nouveaux personnages de l’univers de Spider-Man
+ Savant mélange des défis auxquels le jeu principal nous a habitués
+ Donne un solide coup d’envoi à « La ville qui ne dort jamais », prouvant que l’extension est un incontournable pour ceux qui en veulent davantage

– Assurez-vous d’avoir terminé le scénario principal de Marvel : Spider-Man, sinon des éléments d’histoire vous seront gâchés
– Moins de surprises que dans le jeu principal
– Pas de grand supervilain à vaincre dans Le Casse

ÉVALUATION GLOBALE DE MARVEL’S SPIDER-MAN : LE CASSE

Expérience de jeu : 4,25/5
Graphisme: 4,5/5
Son : 4,5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 3/5

Note globale :  4,25/5 (90 %)

Procurez-vous le contenu additionnel « La ville qui ne dort jamais » pour la PlayStation 4
Procurez-vous Marvel’s Spider-Man pour la PlayStation 4
Relisez mon test de Marvel’s Spider-Man sur le blogue

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à PlayStation Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur PlayStation 4 en édition standard.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here