wp4_1024x768.jpg

Résumé

Troisième titre de la série Yoshi’s Island, Yoshi’s New Island débarque enfin sur la console 3DS de Nintendo. Est-ce que ce jeu de plate-forme a tout ce qu’il faut pour plaire aux fans les plus exigeants? C’est ce que nous verrons ici même!

Date de sortie : 14 mars 2014

Classement : E – Enfants et adultes

Console : Nintendo 3DS

Langue : Sous-titres français.

Bébé Luigi s’est fait enlever!

Comme dans la plupart des jeux vidéo mettant en scène des personnages issus de la franchise Mario, l’histoire est somme toute assez sommaire. Vous interprétez Bébé Mario. Alors que la cigogne devait vous amenez vous et Luigi chez vos parents, celle-ci se fait attaquer par Kamek. Pas de chance, car un seul des deux va s’en tirer indemne. En effet, Bébé Luigi a été kidnappé! Vous avez quand même eu de la chance dans votre malchance. Vous êtes atterri dans le monde des Yoshi. Heureusement, et comme le savent les fans du plombier moustachu, ces créatures sont bienveillantes. Elles vont immédiatement décider de vous aider sans retour. Vous voilà parti à l’aventure sur le dos des Yoshi!

Le jeu possède une structure assez classique. Comme dans les récents jeux de plate-forme de Nintendo, le titre est découpé en 6 mondes variés (monde de la neige, de l’eau, etc.). Dans chacun d’eux, il y a 8 niveaux. À mi-parcours, vous avez un combat contre un boss intermédiaire et à la fin un combat plus corsé dans le château. Vous pourrez en un coup d’oeil voir où vous en êtes rendu grâce à la carte du monde affichée sur l’écran tactile et qui prend la forme d’un tableau vert. 

Évidemment, le but est de finir chaque tableau et se rendre jusqu’au dernier monde. Si les premiers tableaux se réussissent les doigts dans le nez ou presque, la difficulté montera légèrement à mesure que vous progresserez dans l’aventure. Par contre, le jeu demeure plus accessible qu’un Donkey Kongoù l’on devait passer plus d’une heure avant de pouvoir compléter certains tableaxu. Ici, ce n’est pas le cas. Je ne dis pas que vous n’allez jamais recommencer, mais disons que vous allez rarement vous éterniser sur une séquence. D’ailleurs, le jeu dissimule des points de sauvegarde un peu partout. Ainsi, si vous mourez peu avant la fin, vous ne serez pas obligé de tout recommencer. 

wp1_1024x768.jpg

Les joies des Yoshi

Avec un titre comme Yoshi’s New Island, on découvre sans grande surprise que la famille Yoshi est au coeur de l’histoire. Même si Bébé Mario est de la partie, vous ne le contrôlez pas directement. Il ne s’agit que d’un vulgaire cavalier. Mais attention! Il n’est pas pour autant inutile. Chaque fois que vous subissez un dommage, il s’envole dans les airs et ce sera à vous de le rattraper avant le temps imparti (souvent 10 secondes). Sinon, si vous en êtes incapables, c’est la fin de la partie. Mais habituellement, il est facile de le récupérer. 

On s’en doute, Yoshi ne se joue pas de la même façon que Mario. L’une de ses principales caractéristiques est de pouvoir avaler les ennemis avec sa grosse langue et de les transformer en oeuf. Bien plus que de simples oeufs de Pâques, ses oeufs servent de projectiles à notre gentille créature. Il est possible de les utiliser pour éliminer les monstres ou encore interagir avec certains éléments du décor. Le lancer de l’oeuf se fait assez facilement. Tout d’abord, il faut appuyer sur « X ». Vous verrez alors une ligne de visée apparaitre. À partir de Yoshi, vous avez alors deux choix : 1) Vous lâchez « X » et le projectile va partir; 2) Vous verrouillez la ligne de visée à l’aide de « L » ou « Y » et vous lancez le projectile le moment venu en appuyant sur « X ». Le système est assez intuitif, même s’il ne vous permet pas de viser automatiquement une cible. Ça aurait probablement rendu le jeu trop facile.

À certains moments dans le jeu, vous allez rencontrer deux oeufs tout simplement gigantesque : le destruct’oeuf et le destruct’oeuf en métal. Ils sont tellement gros que Yoshi a presque l’air d’une minuscule fournie à côté! Ses oeufs sont très utiles puisqu’ils permettent de détruire des éléments du décor et d’accéder à de nouvelles zones, mais aussi à éliminer une vague d’ennemis. Par ailleurs, il est bon de noter que la couleur de l’oeuf déterminera l’objet que l’ennemi va laisser tomber.

Le fameux personnage offre aussi une autre particularité. Dans les airs, il peut faire un deuxième saut et planer quelques secondes. Cela lui permet notamment d’atteindre des endroits autrement inaccessibles ou encore d’éviter des projectiles ennemis. 

À certains endroits dans des niveaux, Yoshi pourra se transformer en différents véhicules comme en chariot ou en montgolfière. Ces phases quoique trop courtes à mon goût ont été, je l’avoue, parmi mes préférés. En effet, les contrôles traditionnels laissent leur place aux commandes gyroscopiques de la console. Par exemple, pour aller vers la droite, il faut pencher la console dans la même direction. Bref, j’en aurais redemandé. 

À l’instar des jeux mettant en scène Mario, Yoshi peut ramasser quelques objets. Il y en a toutefois beaucoup moins. En effet, la plus mémorable est l’étoile qui permet de courir tellement vite qu’il peut sans problème aller sur les plafonds. 

Graphiquement, les tableaux adoptent un style très poétique qui détonne avec les autres productions du genre. Ainsi, on a souvent l’impression que les niveaux ont été faits à la peinture à l’eau ou avec des dessins au crayon de couleur. Toutefois, cela a l’effet néfaste de diminuer l’effet de profondeur des tableaux. J’ai aussi trouvé que les personnages manquaient parfois de finesse. De son côté, la musique très joyeuse accompagne ici parfaitement l’image. 

Quand vous aurez fait le tour du mode solo, vous pourrez vous rabattre sur le mode multijoueur dans lequel vous pourrez jouer avec une personne qui a une autre 3DS à 6 mini-jeux. Bien sûr, on n’achète pas Yoshi’s New Island que pour jouer à ses mini-jeux. En revanche, il s’agit d’un bon complément. 

wp2_1024x768.jpg

Verdict

Au final, Yoshi’s New Island est l’un des jeux de plate-forme les moins frustrants des derniers mois et probablement l’un des plus accessibles. Avec des niveaux faciles et un style graphique très coloré et sans prétention, le nouveau titre de Nintendo s’adresse d’abord et avant tout aux jeunes joueurs qui prendront plaisir à contrôler les Yoshi.

Les notes

 

Jouabilité : 4/5

Graphismes : 3,5/5

Son : 3,5/5

Rejouabilité : 3/5 

 

Note globale : 3,5/5

 

 

 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here