mass-fidelity-relay-cover.jpgJ’ai récemment eu l’occasion de tester le Relay Audiophile de Mass Fidelity, un petit récepteur Bluetooth qui se connecte à votre chaîne stéréo ou à votre cinéma maison et qui vous permet ainsi de faire jouer votre musique en flux continu sur vos hauts-parleurs actuels à partir de votre téléphone ou de votre tablette. Une solution intéressante pour sauver de l’espace et pour optimiser l’utilisation de votre matériel électronique.

Pourquoi envisager l’achat d’un Relay Audiophile?

Il existe de nombreux systèmes audio conçus spécifiquement pour jouer de la musique en flux continu à partir d’un appareil mobile, mais il s’agit habituellement de hauts-parleurs Bluetooth portables et/ou d’ensembles qui requièrent une infrastructure particulière. C’est notamment le cas des appareils Sonos et du SoundTouch de Bose, dont j’ai eu l’occasion de vous parler abondamment dans le passé.

Or, si vous avez déjà un excellent amplificateur et des hauts-parleurs de bonne qualité, pourquoi ne pas vous en servir plutôt que d’acheter du nouveau matériel seulement pour votre musique en flux continu? C’est ce que vous permet le Relay Audiophile, un petit appareil qui tient dans la main et qui sert d’antenne réceptrice Bluetooth pour les chaînes audio qui ne disposent pas de leur propre connectivité sans fil.

mass-fidelity-relay-arrière.jpgPremier contact

L’emballage du Relay Audiophile promet une configuration en moins d’une minute. Quiconque a déjà essayé d’apparier un téléphone récalcitrant avec un casque d’écoute Bluetooth sait jusqu’à quel point une telle promesse est optimiste… Mais dans ce cas-ci, on n’est pas loin de la vérité.

En effet, l’installation est d’une simplicité désarmante: il suffit de visser l’antenne (minuscule) du Relay, de le brancher dans une prise de courant, de le relier à un quelconque amplificateur avec un câble audio, et d’appuyer sur le bouton d’alimentation pour l’apparier avec une source audio Bluetooth de notre choix. Durée totale de l’opération: trois minutes, dont une perdue à déplacer les câbles d’alimentation d’autres appareils sur mon parasurtenseur afin de faire de la place pour le bloc d’alimentation du Relay (qui n’est pas énorme, mais pas négligeable non plus).

L’interface est très simple elle aussi: un seul bouton, situé à l’arrière, sur lequel on appuie pour alimenter l’appareil ou le mettre en veille et que l’on garde enfoncé pendant quelques secondes pour passer du mode audio analogique au mode audio numérique. Une diode électroluminescente située sur le dessus de l’appareil change de couleur selon l’état du Relay: rouge quand il est en veille, orange en mode numérique, blanche en mode analogique. J’ai cependant trouvé la lumière émise par cette diode exagérément intense, surtout la lumière blanche qui était dérangeante en plein jour et à la limite du supportable la nuit tombée.

Les paramètres du test

J’ai utilisé un iPad Air 2 comme source audio et j’ai testé le Relay dans trois scénarios différents:

  • Connecté à l’entrée auxiliaire RCA (fichesblanche et rouge) d’un récepteur de cinéma maison Yamaha relié à un ensemble de hauts-parleurs de haute fidélité PSB.
  • Connecté à l’entrée auxiliaire 3,5 mm d’une station d’accueil pour iPod de Altec Lansing.
  • Branché dans l’entrée 3,5 mm pour microphone de mon ordinateur personnel.

Le Relay est livré avec tous les câbles nécessaires pour ces opérations, mais dans le cas de l’unité de test que j’ai reçue le câble RCA était défectueux et ne transmettait que du son monaural. J’ai donc dû utiliser un de mes propres câbles, vraisemblablement de moindre qualité, pour réaliser le test.

Notez aussi qu’aucun de mes appareils n’était en mesure de recevoir le signal fourni par le Relay en mode numérique; tous mes tests ont donc été effectués en mode audio analogique.

mass-fidelity-relay-entrailles.jpgLe matériel audio

On n’associe pas forcément «Bluetooth» à «haute fidélité» alors je m’attendais à relativement peu en termes de composantes. J’ai cependant été agréablement surpris: le Relay Audiophile porte plutôt bien son nom.

On retrouve notamment dans ses entrailles un convertisseur numérique-analogique (DAC) 24 bits Burr-Brown 5102 de haut de gamme, des décodeurs aptX et AAC, et tout ce qu’il faut pour recevoir un flux de données de 1,5 Mbps (avec des pointes à 3 Mbps) par l’intermédiaire du profil A2DP de Bluetooth. Or, 1,5 Mbps, c’est plus que la quantité d’information lue sur un disque compact non compressé. Il n’y a donc rien à craindre: si votre tablette ou votre téléphone est capable de fournir un flux audio de qualité, le Relay pourra le recevoir sans problème.

Les résultats du test

Sur mes appareils, le résultat a été uniformément impeccable — mais seulement quand les fichiers audio étaient de très bonne qualité. Ce qui n’a rien d’étonnant: en effet, quelle que soit la situation, plus votre matériel est bon, plus vous remarquerez les défauts de votre contenu. Le Relay, malgré toutes ses qualités, ne peut rien changer aux lois de la physique!

Par exemple, une chanson de Leonard Cohen tirée d’un fichier compressé sans perte de qualité  sonnait parfaitement sur l’ordinateur et sur la station d’accueil pour iPod, et il ne démontrait qu’une légère perte de définition dans les basses sur mon cinéma maison par rapport au disque compact original — une perte peut-être causée par l’utilisation de mes vieux câbles RCA pour relier le Relay à mon récepteur. Le résultat avec un enregistrement de Placido Domingo en concert était encore plus impressionnant de clarté et de précision.

Par contre, une vieux mp3 de Foreigner encodé à partir d’un enregistrement de qualité médiocre, qui est habituellement tolérable sur des écouteurs boutons, produisait un son désagréable sur la station d’accueil et franchement gênant sur le cinéma maison. Si votre collection contient beaucoup de fichiers très compressés datant de l’époque où un iPod d’un Go coûtait les yeux de la tête, vous devrez sans doute passer quelques longues soirées à ré-encoder vos vieux disques couverts de poussière pour bien profiter de votre nouveau Relay!

mass-fidelity-relay-en-main.jpg

Le rayon d’action

Mass Fidelity nous promet un rayon d’action de 10 mètres, parfois plus, selon la configuration des obstacles entre la source audio et le Relay. C’est plausible — tant et aussi longtemps que la source reste immobile.

En effet, lorsque je me suis déplacé avec ma tablette en mains, j’ai détecté plusieurs soubresauts dans la transmission à des distances beaucoup plus faibles que prévu: dans un cas, j’étais à moins de 5 mètres de l’appareil et presque en ligne directe avec lui au moment où le son s’est mis à sautiller.

Cependant, la stabilité de la connexion se rétablissait immédiatement lorsque j’arrêtais de bouger, même lorsque j’étais à la mezzanine et que le Relay était à l’étage inférieur, 8 ou 9 mètres plus loin et de l’autre côté d’un mur et d’un plancher. Une performance somme toute satisfaisante.

Notez que, contrairement à ce qui m’est déjà arrivé avec des hauts-parleurs Bluetooth, je n’ai pas trouvé de «point mort» dans la maison où la connexion restait mauvaise en permanence, mais si vous avez des murs en briques il se pourrait que votre expérience soit différente.

Sommaire

Bref, si vous avez du contenu audio numérique de bonne qualité et un ensemble récepteur/hauts-parleurs de haute fidélité qui n’est pas déjà équipé pour la transmission sans fil, le Relay Audiophile de Mass Fidelity constitue une option facile à utiliser et peu gourmande d’espace qui vous permettra d’optimiser vos actifs. Prévoyez seulement une solution pour cacher la diode électroluminescente blanche lorsque vous écouterez de la musique le soir.

Note globale: 8,5 sur 10.

Le Relay Audiophile de Mass Fidelity sera bientôt disponible chez Best Buy.

Magasinez les appareils audio et hauts-parleurs pour la maison chez Best Buy.

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here