VivoBook S15 d’ASUSEn septembre, j’ai évalué le ZenBook S d’ASUS, un puissant portable luxueux et ultraportatif. J’ai utilisé au cours des dernières semaines un autre portable de la marque qui partage son ADN, y compris un écran NanoEdge et une charnière ErgoLift. Cependant, le VivoBook S15 d’ASUS est un modèle totalement différent, avec son grand écran de 15,6 po et son prix beaucoup plus abordable. Pour l’utilisateur à la maison ou l’étudiant typique, je pense que c’est l’un des meilleurs portables pleine grandeur offerts sur le marché.

Cliquez ici pour voir la vidéo (en anglais seulement)

Déballage : imposant, mais d’apparence mince

Le VivoBook S15 d’ASUS est un grand portable, mais il n’est pas aussi gros que d’autres modèles de 15 pouces. Lorsque j’ai ouvert la boîte, le dessus du boîtier me l’a confirmé, avec sa grande surface de métal brossé au fini « bronze industriel ». Cependant, en le retirant de la boîte, j’ai remarqué que le portable ne semblait pas aussi lourd que ce à quoi je m’attendais. Il est doté d’un fini deux tons avec les bords d’une couleur contrastante (blanc, dans le cas du mien), qui ajoutent une touche de fantaisie tout en amincissant visuellement le portable. Je crois que le VivoBook S15 est plutôt attrayant, ce qui est plutôt rare pour un portable pleine grandeur. Cette catégorie de portable tend vers des styles faits pour les affaires. Le VivoBook S15 semble pourtant amusant, sans toutefois avoir l’air bon marché ou vouloir trop en faire.

Un écran NanoEdge pour un rapport écran-boîtier de 86 %

La tendance à la réduction des cadres n’est plus réservée aux portables haut de gamme et s’applique maintenant aux modèles plus abordables. Le VivoBook S15 est doté d’un écran NanoEdge au cadre étroit sur trois côtés, ce qui lui donne un rapport écran-boîtier impressionnant de 86 %. C’est l’une des raisons pour lesquelles ce portable est plus petit que de nombreux autres portables pleine grandeur : un cadre plus petit permet au boîtier d’être physiquement plus petit tout en accueillant un écran de 15,6 po.

VivoBook S15 d’ASUSL’écran est une belle réussite. Il s’agit d’un panneau rétroéclairé à DEL de résolution HD intégrale (1920 x 1080) qui est traité pour réduire les reflets (et ça fonctionne très bien). Il offre un grand angle de visionnement, avec 178 degrés. C’est bien, ça aussi. Je l’ai aussi trouvé plus lumineux que bien d’autres écrans des portables de sa catégorie. Cependant, les couleurs étaient un peu estompées.

Performance compétente avec les processeurs de 8e génération d’Intel

Je ne m’attends pas à une performance remarquable de la part d’un portable dans cette catégorie, mais le VivoBook S15 d’ASUS s’est montré à la hauteur. L’unité que j’ai évaluée était dotée d’un processeur Core i5, de 8 Go de mémoire vive et d’un disque SSD de 256 Go de stockage (la configuration des modèles de détail peut varier), ce qui représente une configuration assez réactive. Les logiciels de productivité comme Microsoft Office n’ont posé aucun problème, et j’ai été en mesure d’ouvrir plusieurs onglets du navigateur Web sans voir de ralentissements. Il devrait être idéal pour la maison, les étudiants et les petites entreprises.

Cependant, il est doté d’une carte graphique intégrée, alors il vaut mieux s’en tenir aux jeux les plus simples.

Une gamme complète de ports sont offerts pour tous vos accessoires traditionnels et vos besoins de connectivité modernes, avec USB-C, plusieurs ports USB-A, un port HDMI et une fente pour carte MicroSD. Lors de la lecture en continu de vidéos en HD intégrale, j’ai bénéficié de presque huit heures d’autonomie.


Caractéristiques du VivoBook S15 d’ASUS mis à l’essai

  • Écran antireflet NanoEdge de 15,6 po avec résolution HD intégrale, grand angle de visionnement de 178 degrés
  • Unité centrale Core i5-8250U de 8e génération d’Intel à 1,60 GHz
  • Carte graphique UHD 620 d’Intel
  • Mémoire vive de 8 Go
  • SSD de 256 Go
  • Pavé tactile en verre avec lecteur d’empreintes digitales Windows Hello
  • Clavier rétroéclairé à touches minces plein format
  • 1 port USB-C, 1 port USB 3.1, 2 ports USB 2.0, HDMI, fente pour carte MicroSD, prise audio
  • Connectivité Wi-Fi bibande 802.11ac
  • Bluetooth 4.2
  • Caméra Web HD, microphones avec reconnaissance vocale de Cortana
  • Audio SonicMaster d’ASUS
  • Windows 10 Famille 64 bits préinstallé
  • Batterie de 42 Wh à trois cellules au lithium prismatique (adaptateur d’alimentation de 45 W)
  • 1,8 x 36,14 x 24,5 cm, poids de 1,8 kg

Performance multimédia

Ce portable est doté des éléments de base pour être un bon appareil multimédia. Son écran est grand, à résolution HD intégrale, avec un bon angle de visionnement et peu de reflets. L’audio SonicMaster d’ASUS est étonnamment performant et produit un volume considérable. Avec la connectivité Wi-Fi bibande 802.11ac, le VivoBook S15 a bien performé lors de la lecture en continu de contenu en HD intégrale. Le seul point faible est ses couleurs légèrement ternes, bien qu’il dispose d’un mode Vivid qui peut redonner du dynamisme à l’image.

Un clavier principalement excellent

Je suis un peu nerd quand on parle de claviers. C’est ce qui se produit lorsque l’on est un rédacteur qui passe toute la journée à taper. Je tiens compte des claviers dont sont dotés les portables, et un trop grand nombre d’entre eux ont un clavier qui n’est pas à la hauteur. En particulier, les claviers ultraminces qui se trouvent sur les portables d’un certain fabricant ont des mécanismes qui limitent la course et la rétroaction, rendant la frappe inconfortable.

ASUS VivoBook S15 review
La charnière ErgoLift.

Le VivoBook S15 d’ASUS comporte des touches minces pleine grandeur d’une course de 1,4 mm. La charnière ErgoLift du portable permet de légèrement soulever sa base, offrant ainsi un angle ajustable pour une meilleure ergonomie (et fournissant une assistance au refroidissement grâce à la circulation d’air accrue). Les touches sont également rétroéclairées. Par conséquent, le portable est confortable et précis lors de la frappe. Le seul désavantage concerne un scénario inhabituel. Si vous allumez le rétroéclairage pendant que vous travaillez dans une pièce éclairée, le rétroéclairage blanc et la surface argentée des touches se mêlent, rendant ainsi la lecture des étiquettes difficile. À l’usage normal, il n’y a aucun problème (les étiquettes sont de couleur noire sur fond argenté), et par faible éclairage, les lettres sont parfaitement visibles, mais si vous activez le rétroéclairage tout le temps, vous pourriez devoir plisser les yeux.

Le pavé tactile en verre est réactif, et il y a un capteur d’empreintes digitales intégré dans le coin supérieur droit.

VivoBook S15 d’ASUS

Le VivoBook S15 est-il le portable pour vous?

Même si j’appréciais auparavant les gros portables (j’ai transporté un MacBook Pro de 17 po pendant des années), j’ai changé mes habitudes pour adopter les ultraportatifs au cours de la dernière décennie. Le VivoBook S15 (S530UA) d’ASUS fait un aussi bon travail que n’importe quel gros portable que j’ai évalué en m’offrant l’expérience d’un gros portable dans un format mince, élégant et amusant. Il n’est pas exactement ultraléger, mais il est plus mince et plus léger que de nombreux portables pleine grandeur, et son clavier et l’inclinaison de la charnière ErgoLift en font un excellent appareil pour taper. Il n’est pas un monstre de performance (dans sa configuration d’essai), mais avec la bonne configuration, il pourrait pratiquement accomplir n’importe quelle tâche. En plus, son prix est abordable. Ce n’est pas un portable de jeu, mais sinon, il est bien adapté pour toutes les situations.

Si vous n’êtes pas certain que le portable VivoBook S15 d’ASUS est la bonne option pour vous, il y a des centaines d’autres portables chez Best Buy, y compris des modèles 2-en-1, des portables de jeu et les nouveaux MacBook.

Avatar
Je raffole des produits électroniques et des gadgets depuis longtemps, et je les collectionne. J’ai la chance d’avoir un travail qui me permet de satisfaire cet intérêt. J’ai écrit pour plusieurs publications et sites Web, dont Wired.com, Gizmodo, Lifehacker, About.com, MSN Money, le Winnipeg Free Press, le London Free Press, Techi.com, InvestorPlace Media, Shaw Media et, pour combiner la technologie et mes trois enfants, je participe activement à la rédaction de GeekDad, un site primé de Wired, depuis son lancement en 2007.