conveniently_customizable_kobo_ereader

La liseuse n’a plus rien à prouver. Bien qu’elle ne remplacera jamais l’expérience du livre papier, ses fonctionnalités font d’elle un incontournable pour le lecteur qui a la bougeotte. Un livre, c’est lourd. Et encombrant. Imaginez une bibliothèque entière ! Pour cette raison, la liseuse offre une liberté exceptionnelle : vous pouvez lire le livre dont VOUS avez envie, là, maintenant, sans avoir à vous contenter de ce livre de poche acheté aux douanes et dont les quinze premières pages vous font regretter de ne pas avoir pris la Toblerone !

Kobo, en particulier, offre des produits simples et efficaces. J’utilise moi-même une liseuse Kobo depuis quatre ou cinq ans et ce que j’apprécie de cette marque est sa simplicité d’utilisation. Les modèles récents sont particulièrement intéressants et offrent toute une gamme de fonctionnalités qui méritent qu’on s’y attarde.

 

Liseuse : affichage performant ou dimensions pratiques ?

kobo-auraL’écran tactile, d’abord, offert par tous les modèles, de la Aura ONE à la Glo HD, offre une expérience organique et très près de l’action de feuilleter un livre papier. Cette fonction était absente des tout premiers modèles de Kobo, dont celui que je possède, et son ajout améliore incroyablement l’attrait de l’appareil (lire est une expérience aussi visuelle que tactile).

À 7,8 pouces, l’écran de la Aura ONE est le plus large et sa résolution, à 1872 X 1404, offre le meilleur affichage. Cela fait de lui le choix idéal si vous rechignez à vous briser les yeux sur un petit écran, même si tous les lecteurs viennent avec l’option de personnalisation de police. Cependant, avec sa taille qui s’approche de celle d’une tablette électronique (19,6 X 13,9 cm), on peut s’imaginer que le Aura ONE est légèrement plus encombrant, ce qui n’est pas très attrayant pour une liseuse. Par comparaison, la Aura H2O, avec son écran de 6,8 pouces et sa résolution de 1430 X 1080, offre des proportions beaucoup plus raisonnables pour un appareil dont la fonction, après tout, est la lecture de caractères noirs sur fond blanc, et non le visionnement des derniers épisodes de Games of Throne !

 

Autonomie de 2 mois des modèles Kobo

L’un des problèmes des premiers modèles était au niveau de l’autonomie. La pile se vidait relativement vite et prenait jusqu’à 3 heures à recharger. C’est donc une agréable surprise que de constater une autonomie de 1 à 2 mois (pour un usage modéré, sans doute) sur tous les appareils récents. Les temps de rechargement, eux, varient selon la nature de la pile : 3 heures pour les piles de lithium-polymère, et 1 heure seulement pour les piles rechargeables lithium-ion. Vous pouvez donc, sans soucis, charger votre appareil avant de partir et lire l’esprit tranquille pendant toute la durée de votre voyage. Ce genre d’autonomie rend la liseuse très accessible.

image-kobo-aura-h2o

Étanchéité totale pour le Aura H2O

Les modèles Aura ONE et Aura H2O viennent chacun avec leur propre technologie d’étanchéité. La Aura ONE, d’abord, profite de la technologie HZO qui le protège contre les éclaboussures et les déversements de liquide. La Aura H2O, pour sa part, pousse le concept un cran plus loin : on promet une étanchéité totale pour une submersion de 30 minutes, jusqu’à 1 mètre de profondeur. Une raison comme une autre de marier lecture et plongée en apnée.

L’ajout de technologies d’étanchéité est une belle initiative puisque cela permet d’utiliser notre liseuse dans une plus grande variété d’environnements, que ce soit à la plage, à la piscine, sous un nuage gris, ou même dans le bain. Si vous êtes ce genre de lecteur, cela guidera probablement votre choix. Personnellement, je crois que la Aura H2O est le gagnant ici : pourquoi choisir une protection anti-éclaboussure quand on peut, pour 50 $ de moins, se procurer une étanchéité totale ?

 

Mémoire : les 4 Go de la H2O amplement suffisants

Allons droit au but : avec leur mémoire de 4 Go, les liseuses de Kobo peuvent stocker jusqu’à 3000 livres. La Aura ONE, à 8 Go, peut en stocker le double.

Tout cela semble génial, et même absolument incroyable. Se promener avec une bibliothèque entière dans les poches, disponible au bout des doigts. On comprend que l’espace de stockage soit un des principaux arguments de vente de ces machines. En ajoutant une carte SD, on peut atteindre 32 Go, soit l’équivalent de 30 000 livres !

Allons-y donc d’un calcul amusant : supposons que vous lisiez 2 heures par jour, 365 jours par année, et qu’un livre moyen vous prend environ 5 heures à lire (vous êtes un lecteur plutôt rapide !). Lire vos 3000 livres vous prendra… 20,5 années ! Gloup !

On comprend donc que l’espace de stockage de la liseuse est une fonctionnalité assez peu ancrée dans la réalité. À moins d’être un collectionneur féru de livres (et dans ce cas, pourquoi les collectionner sur une liseuse ?), 4 Go vous seront amplement suffisants. Évidemment, les revues et bandes dessinées sont gourmandes en mémoire ; si c’est là ce que vous lisez sur votre appareil, un plus gros espace de stockage pourrait en effet être intéressant.

Verdict

koboPour le reste, toutes les liseuses Kobo ont sensiblement les mêmes fonctionnalités. Accès à la boutique en ligne, par exemple, ou possibilité, avec la Aura ONE et la Aura H2O, d’emprunter des livres à votre bibliothèque publique !

Et justement, le choix d’appareil semble s’orienter vers ces deux modèles. Si vous avez le budget, les dimensions de l’écran et la résolution de la Aura ONE, à 250,24 $, en font le meilleur choix pour la lecture de publications riches en contenu visuel.

Si vous penchez plutôt du côté de la commodité, la Aura H2O, à 200,24 $ est facile à transporter, résiste aux infiltrations d’eau et de particules, et possède tous les autres avantages de la gamme Kobo. Pour ceux qui trouveraient le prix prohibitif, la Glo HD, à 134,22 $, est une alternative tout à fait viable, mais dépourvue de la technologie d’étanchéité du Aura H2O.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here