RazerRipsaw.jpgAvec la popularité croissante de la diffusion en continu de jeux vidéo, il y a beaucoup de diffuseurs en herbe sur le marché. Le problème, c’est que se concocter un système de diffusion qui fonctionne bien et qui donne une allure professionnelle est plus compliqué qu’il n’y paraît. La carte Ripsaw de Razer est le meilleur outil pour vous aider à configurer une diffusion de grande qualité sans trop effort. En plus de faciliter le processus, cette carte vous offre une qualité exceptionnelle à la hauteur des diffuseurs en continu les plus populaires.

RazerRipsaw_1.jpgStyle 

Dès l’ouverture de la boîte, vous remarquerez la qualité globale du design. Comme toujours avec Razer, une grande attention a été portée au plaisir de déballer le produit, ce qui vous donne une bonne idée de départ de la qualité de ses produits. Vous savez à quel point ce produit tient à cœur à l’entreprise simplement en voyant le souci du détail qui transpire dans l’emballage. L’unité est assez petite, environ la taille de votre main, et sa forme rectangulaire et mince permet de la placer à l’endroit qui vous convient. Outre les ports de mixage audio judicieusement placés à l’avant, les autres ports sont placés à l’arrière où ils sont plus utiles. Le dessus arbore un logo de Razer subtil et le dessous est muni d’une surface antidérapante en caoutchouc. Cela peut paraître futile, mais c’est vraiment une caractéristique rare pour ce genre d’appareil. C’est agréable de savoir qu’une fois en place, il ne bougera pas. Je déteste quand les appareils peuvent glisser et défaire la disposition que j’avais établie, alors cette petite attention était vraiment appréciée. L’avant de l’unité comporte une mince bande lumineuse à DEL, qui change de couleur pour indiquer l’état de l’appareil. La luminosité est un peu forte, pour être franc, et j’aurais aimé pouvoir la modifier, ainsi que les couleurs, avec le logiciel Synapse de Razer, mais ce n’est qu’un détail esthétique qui ne change rien du tout à la fonctionnalité de l’appareil.

Configuration 

La configuration de cet appareil est incroyablement facile. Branchez simplement la sortie vidéo de votre console de jeu vidéo sur l’entrée HDMI de la carte Ripsaw ou le port d’entrée en composantes. Cet appareil comprend des câbles HDMI, audio-vidéo en composantes et audio-vidéo en composantes à sorties multiples, alors le relier à n’importe quelle console récente est un jeu d’enfant. Ensuite, vous n’avez qu’à brancher la sortie HDMI sur votre écran, ce qui fait, en bref, que cet appareil se trouve entre votre console et votre écran. Puis, il suffit de brancher le câble USB 3.0 entre la Ripsaw et votre ordinateur, d’installer les pilotes nécessaires avec le logiciel Synapse de Razer et de démarrer votre logiciel de diffusion en continu compatible préféré (OBS ou XSplit). Si vous voulez pimenter votre diffusion avec une deuxième source audio, vous pouvez utiliser l’entrée auxiliaire ou la prise pour microphone de 3,5 mm. Branchez simplement votre câble et la carte Ripsaw s’occupera du reste. Pas besoin d’installer d’autres logiciels si vous ne le souhaitez pas.

RazerRipsaw_2.jpgPerformance 

J’ai mis cet appareil à l’épreuve avec différentes consoles. La Wii U, la PS3 et la Xbox One ont toutes fonctionné impeccablement, et leur configuration était simple à l’aide des câbles inclus avec l’appareil. Puisque la Ripsaw prend en charge une grande partie du traitement vidéo, mon ordinateur n’avait pas à travailler dur pour effectuer la diffusion en continu, et l’activation de la diffusion n’a entraîné aucun ralentissement à l’écran, contrairement à d’autres appareils que j’ai testés dans le passé. Sa vitesse est phénoménale et permet de saisir de la vidéo en 1080p et 60 images/s sans ralentissement notable. J’ai utilisé plusieurs appareils d’enregistrement au fil des ans, et la Ripsaw m’a franchement pris par surprise. J’ai lu les caractéristiques et je m’attendais à un appareil intéressant, mais quand je l’ai vue en action, j’ai été réellement surpris par un tel degré de performance. Les autres appareils d’enregistrement se débrouillaient bien, mais présentaient tous des bémols, que ce soit un ralentissement, un défaut physique, un problème de compatibilité ou une utilisation compliquée. La Ripsaw de Razer a tout ce qu’il faut et démontre que Razer a beaucoup appris de ses expériences passées, et a rassemblé toutes ces connaissances en un magnifique appareil.

Évidemment, il ne s’agit pas de la carte d’enregistrement la moins chère du marché. Vous n’avez peut-être pas besoin d’enregistrer en 1080p à 60 images/s si vous comptez diffuser en basse résolution. Mais croyez-moi, dès que vous verrez cette carte au travail, vous changerez d’avis. Il s’agit maintenant, sans aucun doute, de la carte à battre. Elle établit la nouvelle norme en matière d’enregistrement et met la barre haute pour la relève. Si vous souhaitez commencer à diffuser les enregistrements de vos jeux, que vous désirez des résultats de niveau professionnel et une facilité d’utilisation à la portée d’un débutant, en plus de l’emballage le mieux conçu sur le marché, la Ripsaw de Razer est ce qu’il vous faut.

Honnêtement, la seule chose à laquelle je peux penser qui se rapproche d’un point négatif est le fait que je ne peux pas changer la couleur et la luminosité de l’indicateur d’état de l’appareil. C’est tout. À mon avis, tout le reste tient de la perfection. Chapeau, Razer. Vous avez frappé un véritable coup de circuit avec la Ripsaw, qui deviendra certainement la nouvelle norme pour l’ensemble des diffuseurs en continu.

Razer_Ripsaw.jpg

PARTAGER SUR
Je suis rédacteur, photographe, producteur de films, lecteur avide, joueur, architecte, programmeur, artiste, impliqué dans sa communauté et intéressé à tout. Je vous invite à visiter mon site Web delayofgame.ca.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here