Linksys_WRT1900AC-LaBete.jpg

J’ai eu la chance d’essayer le nouveau routeur Linksys WRT1900AC de Belkin, qui fait revivre la légende du modèle WRT54G…

Cette fois, l’appareil est plus gros, plus anguleux et garni de cornes – pardon, d’antennes – qui lui donnent un air féroce : de la performance, vous allez en avoir. C’est pourquoi je la surnomme affectueusement « La Bête ».

Voici donc le récit de mon expérience avec « La Bête »…

Emballage

Oui, vous avez bien lu, une section pour parler de l’emballage. Mais que dis-je, La Bête est livrée dans un écrin de polystyrène, où les antennes sont bien protégées également.

Linksys_WRT1900AC-antennes.jpg

D’ailleurs, vous devrez les assembler une première fois, mais par la suite, si vous devez ranger La Bête (parce que vous déménagez ou autre raison), vous pourrez simplement replier les antennes, comme ci-dessous.

Linksys_WRT1900AC-replié.jpg

Ensuite, au dernier étage de la boite, on retrouve les câbles d’alimentation et réseau. Le câble réseau est un peu mince, mais fonctionne bien. Pour ma part, j’ai plutôt opté pour un gros câble Gigabit de catégorie 6, afin de le relier à mon modem.

Linksys_WRT1900AC-cables.jpg

Installation

Le routeur Linksys WRT1900AC est équipé de 4 ports « Gigabit » (1 Gigabit à la seconde), ainsi que d’un port USB 3.0 et d’un port hybride USB 2.0/eSATA, ce qui vous permet de brancher des périphériques de stockage externe ou une imprimante réseau.

Je ne dis pas ça souvent, mais si vous suivez les instructions, tout ira comme sur des roulettes. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait : on relie le modem au port « Internet » (jaune) du WRT1900AC, puis on allume le routeur.

Linksys_WRT1900AC-back.jpg

Configuration

Après avoir patienté environ 60 à 90 secondes (le temps que le routeur soit bien démarré et connecté à Internet), on peut soit lancer le logiciel sur son PC, soit carrément se brancher au réseau WiFi du WRT1900AC et entrer le mot de passe indiqué dans le petit guide ou sous le routeur même (pratique!).

Mini déception pour les puristes du WRT54G : les lumières à l’avant ont changé et sont remplacées par des lignes blanches plus modernes. Smiley Wink

Linksys_WRT1900AC_LED.jpg

Si vous passez par votre ordinateur…

Vous pourrez vous brancher au site http://www.LinksysSmartWiFi.com et vous créer un compte (ou vous connecter, si vous en possédez déjà un).

En effet, pas besoin de passer par le fameux « 192.168.0.1 » (ou « .1.1 »), puisque le site se branche de l’extérieur et vous permet de configurer le routeur avec une interface visuelle beaucoup plus intuitive. Évidemment, si vous préférez employer la bonne vieille méthode, vous pouvez le faire… mais vous serez redirigé vers le site http://www.LinksysSmartWiFi.com (elle est bien bonne, Belkin!).

   

Vous devriez ensuite obtenir un écran comme celui ci-dessous, où vous pourrez même réorganiser les icônes de droite dans l’ordre que vous préférez, ainsi que changer la configuration de votre routeur.

Linksys_WRT1900AC_PC.jpg

Si vous passez par l’application mobile…

Une fois connecté à votre compte Smart Wi-Fi (vous aurez peut-être besoin d’en créer un, si vous n’en avez pas déjà créé un avec un autre routeur Linksys), vous obtiendrez l’interface suivante :

Linksys_WRT1900AC_iOS1.jpg

À partir de là, vous pourrez naviguer dans les différents écrans d’options et serez en mesure de modifier à peu près n’importe quoi, de l’accès des invités au stockage externe, en passant par les paramètres de sécurité, comme en témoignent les captures d’écran ci-dessous.

Performance

Le routeur WRT1900AC est muni de 4 antennes externes, mais généralement, seules les 3 antennes obtenant la meilleure réponse de l’appareil qui s’y connecte sont utilisées, afin d’offrir la meilleure vitesse possible. C’est ce que Belkin appelle le « Beamforming Mode » (mode « formation de faisceau »).

J’ai fait quelques tests de vitesse, notamment pour comparer la vitesse obtenue par mon iPhone 4S via routeur de Bell Fibe ou le WRT1900AC et voici le résultat :

Linksys_WRT1900AC_iPhone4S-speedtest.jpg

J’ai aussi fait des tests comparatifs avec mon ordinateur portable : carte Wi-Fi intégrée et l’adaptateur Linksys AC1200 (ci-dessous), et on gagne environ 10% de vitesse réelle, même si les cartes affichaient respectivement « 144 Mb/seconde » (carte intégrée) et « 300 Mb/seconde » (adaptateur AC1200).

Les tests ont été effectués dans des conditions normales, soit à un étage de distance avec le routeur, sans débrancher d’appareils tels le four à micro-ondes ou les téléphones sans fil. Ceux-ci n’étaient pas utilisés au moment de faire des tests et j’ai répété les tests 2 ou 3 fois chacun pour m’assurer d’une certaine fiabilité au niveau des résultats.

Linksys_WRT1900AC-top_withAC1200.jpg

OpenWRT

Mais l’une des raisons qui font déjà du WRT1900AC un routeur très recherché, c’est la possibilité d’utiliser un autre micrologiciel (ou « firmware »), comme OpenWRT, Tomato ou autre.

Je n’ai pas eu l’occasion d’installer un tel micrologiciel pour la simple et bonne raison que les micrologiciels sont développés par la communauté et ne semblent pas encore prêts. Par exemple, le WRT1900AC ne figure pas sur la liste de compatibilité du site DD-WRT.com, ni du côté de Tomato.

Seul le site OpenWRT.org liste le WRT1900AC comme étant compatible à la version 1.0 depuis quelques semaines à peine, mais de façon ambigüe, puisque le routeur est « annoncé, mais non disponible ».

Enfin, je vous ferai part de mes expérimentations avec ces micrologiciels lorsqu’il y aura de quoi se mettre sous la dent.

Linksys_WRT1900AC_firmware.jpg

Caractéristiques

  • Processeur ARM bicoeur cadencé à 1,2 GHz
  • 256 Mo de mémoire vive DDR3
  • 128 Mo de mémoire flash
  • 4 antennes externes ajustables et amovibles
  • Support bibande 2,4 GHz et 5 GHz (N600 et AC1300!)
  • 4 ports Ethernet Gigabit + 1 port WAN Gigabit (10/100/1000)
  • 1 port USB 3.0
  • 1 port eSATA aussi compatible USB 2.0 (idée géniale!)
  • Smart Wi-Fi
  • Supporte les formats de fichiers FAT, NTFS et HFS+
  • Une sécurité avancée (chiffrement WPA/WPA2/WEP + pare-feu SPI)

Appréciation globale

  • Performance : 5/5
  • Caractéristiques : 5/5
  • Conception : 5/5 (à cause du look rétro)
  • Valeur : 4/5 (un peu cher – après tout, c’est un routeur, pas un PC… même si on s’en rapproche drôlement!)

Bref, si vous avez les moyens de vous payer La Bête, vous avez ma bénédiction. Sinon, il existe d’autres modèles plus abordables et probablement aussi (ou presque aussi) performants, comme le Linksys EA6500 que j’ai testé récemment.

Si vous vous êtes procuré un routeur Linksys WRT1900AC, avez-vous installé un micrologiciel du type OpenWRT? Si oui, quelle a été votre expérience avec ce produit?

Pour d’autres images et captures d’écran, c’est par ici…

Linksys_WRT1900AC-onthebox.jpg

Linksys_WRT1900AC-onthebox-back.jpg

Écrans de paramétrage sous iOS:

Linksys_WRT1900AC_iOS2-outils.jpg

Linksys_WRT1900AC_iOS3-params.jpg

Linksys_WRT1900AC_iOS4-stockage.jpg

Linksys_WRT1900AC_iOS5-guest.jpg

Linksys_WRT1900AC_iOS6-security.jpg

Linksys_WRT1900AC_iOS7-gestion.jpg

Linksys_WRT1900AC_iOS8-peripheriques.jpg

Linksys_WRT1900AC_iOS9-QoS.jpg

Linksys_WRT1900AC_iOS10-parental.jpg

PARTAGER SUR
Stéphane écrit à propos de la technologie depuis 1999. Son blogue LeTechnophile.net se passe désormais de présentations. Depuis 2010, il a collaboré avec Branchez-Vous, Canoë, Sympatico, ainsi que le magazine Protégez-Vous, en plus de participer à plusieurs émissions de radio et de télé. Passionné de photographie, il anime le podcast Objectif Numérique qui compte actuellement plus de 130 épisodes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here