surface image.png

 

Les tablettes Windows 8 sont conçues pour faire le travail, et les maîtres de la productivité chez Microsoft (concepteurs de Windows et d’Office) mènent la charge avec les tablettes Surface Pro.

Avec le lancement de la Surface Pro 3 (que vous pouvez commander maintenant), Microsoft cherche à plaire à un public plus large que les travailleurs de bureau et professionnels en déplacement.

surface promotion.jpgLa nouvelle version de la Surface Pro est maintenant dotée d’un écran plus grand (12 pouces), d’un rapport largeur/hauteur de 3:2 et d’un stylet amélioré offrant la même sensation qu’un stylo traditionnel ainsi qu’une sensibilité à la pression de 256 degrés. Tous ces changements visent à rendre la Surface Pro 3 plus attirante non seulement pour les utilisateurs fonctionnels, mais aussi les créateurs professionnels.

Bon. Tout cela pour en venir à ce dont je veux vous parler : ma visite au tout premier Surface Café de Microsoft. Tenu dans un club branché sur la rue Queen de Toronto, l’événement avait pour thème : « Où se rassemble la créativité ».

L’atelier auquel j’ai assisté samedi avait comme invité vedette Francis Manapul. Il fait quoi? Son C.V. est assez impressionnant.

Auteur de succès de librairie et artiste primé, Francis s’est fait reconnaître par les mordus de bande dessinés et les professionnels du milieu pour son travail sur The Flash, Adventure Comics, et Superman/Batman. Les amateurs de cryptozoologie et de téléréalité le reconnaîtront aussi pour son émission Beast Legends, dans laquelle il a parcouru le monde sur les traces de monstres mythiques.

Eh oui, Microsoft a fait appel au dessinateur actuel de Batman, qui a dessiné Batman et le Joker sur scène à l’aide de rien d’autre qu’une tablette Surface Pro 3.

surface cafe sign.jpgMais avant d’entrer dans les détails, laissez-moi expliquer un peu l’événement.

Le Surface Café a été mis en place dans un ancien magasin/restaurant sur la rue Queen à Toronto, à quelques blocs des studios de Much Music.

À l’intérieur, on y trouvait l’ambiance d’un véritable café. Les grandes fenêtres laissaient entrer des tonnes de lumière, ce qui était excellent pour les passants qui pouvaient voir à l’intérieur, mais pas si excellent pour les reflets dans les photos. Plusieurs Surface Pro 3 étaient posées sur de longues tables en bois pour que nous puissions les essayer. Il s’agissait des modèles à processeur Core i5.

Je me suis assis pour expérimenter avec la nouvelle tablette tout en gardant un œil sur la foule qui s’accumulait.

Des tonnes de professionnels créatifs ont montré beaucoup d’intérêt pour la tablette elle-même et la version de Photoshop d’Adobe spécialement optimisée pour la Surface Pro. Une des personnes qui s’est assise près de moi avait plein d’idées pour Bill Gates (je ne crois pas qu’il réalisait que Gates n’est plus à la tête de Microsoft depuis des années), certaines farfelues (lévitation magnétique pour ne pas briser la tablette quand on l’échappe), certaines intrigantes (faire en sorte que plusieurs tablette Surface Pro rassemblées ensemble se reconnaissent et forment un seul grand écran.

C’est une des choses intéressantes qui peuvent se produire à des événements de ce genre : ils attirent des gens différents de ceux que l’on voit habituellement à un salon commercial sur les technologies.

L’événement principal de la journée était une séance de deux heures pendant laquelle Francis Manapul de DC Comics décrivait la façon dont il utilise la Surface Pro 3 et Photoshop pour ses dessins pré-production de Batman. Il aime le nouveau stylet sensible à la pression et remarque à quel point le nouveau format largeur/hauteur de la tablette est semblable à du papier, ce qui rend le processus plus intuitif que lorsqu’il utilise un PC, une tablette graphique et un stylo numérique.

surface Manapul.jpg

Sans pression… Francis Manapul dessine sur la Surface Pro 3 devant les participants, les caméras et les passants curieux 

Ensuite, le personnel de Microsoft a distribué des tablettes Surface Pro 3 à tout le monde inscrit à la séance pour qu’ils puissent essayer eux-mêmes ses applications graphiques. Comme vous pouvez le voir, je m’en suis tenu à la peinture par numéros, mais il y avait aussi des artistes très talentueux dans la salle, et ce qu’ils ont réussi à faire avec la tablette était vraiment impressionnant. Certaines des créations les plus intéressantes ont été affichées sur le grand écran et Francis Manapul en faisait la critique avant de prendre sa propre Surface Pro 3 et de dessiner, montrant non seulement ses talents de dessinateur, mais aussi à quel point le matériel et le logiciel l’aidaient à faire ce qu’il voulait faire. Il a aussi circulé dans la pièce pour aider les gens et répondre à des questions sur son métier, sur la technologie et sur la Surface Pro 3.

surface drawing.jpg

J’ai carrément demandé à Manapul s’il n’utilisant la Surface Pro 3 que parce qu’il y était obligé en raison de son contrat avec Microsoft. C’est assez direct comme question, mais je pense qu’elle vaut la peine d’être posée. Trop souvent, les gens qui font la promotion de produits à des événements spéciaux ne font que par obligation contractuelle (on voit souvent par exemple des célébrités sur Twitter vanter les mérites d’une marque de téléphone intelligent… à partir d’un téléphone d’une entreprise concurrente).

Sa réponse a été très enthousiaste : il utilise bel et bien la tablette dans son travail car elle s’est révélée être un outil pratique pour la pré-production. Il ne l’utilise pas par obligation.

À voir l’aisance avec laquelle il utilisait les fonctions de la Surface Pro 3 sur scène, je le crois. Et il a admis sans problème qu’il aimerait dessiner Spider -Man (de l’entreprise concurrente de DC, Marvel) et qu’il préfère lire la version finale de la bande dessinée sur papier au lieu d’une copie numérique, alors clairement, dire ce qu’il pense n’est pas un problème pour lui.

surface francis.jpg

Il socialise, répond aux questions et offre sa critique

Si je me fie à la démonstration, à la réception que lui ont donné les participants et à ma propre expérience avec la tablette, je peux dire que la Surface Pro 3 a le potentiel de devenir un bien plus gros succès que les versions précédentes. Et le Surface Café est une excellente façon de répandre la nouvelle et faire la démonstration de l’appareil devant un public plus diversifié.

Alors Microsoft ne fait peut-être pas la tablette utilisée par Batman (elle est un peu trop grosse pour sa ceinture pleine de gadgets), mais la Surface Pro 3 est utilisée par le dessinateur de Batman.

Vous voulez essayer vous-même la Surface Pro 3 et vivre l’expérience « Surface Café »? Si vous êtes dans la région de Montréal la semaine prochaine, vous aurez votre chance. Microsoft ouvre un Surface Café en ville le 26 juin et accepte actuellement les inscriptions pour participer aux séances créatives.

Pour ceux qui ne peuvent s’y rendre, vous ne pourrez peut-être pas montrer vos œuvres numériques à Francis Manapul, mais vous pouvez certainement visiter le magasin Best Buy le plus près pour  voir vous-même la Surface 3 de Microsoft.

 

PARTAGER SUR
Je raffole des produits électroniques et des gadgets depuis longtemps, et je les collectionne. J’ai la chance d’avoir un travail qui me permet de satisfaire cet intérêt. J’ai écrit pour plusieurs publications et sites Web, dont Wired.com, Gizmodo, Lifehacker, About.com, MSN Money, le Winnipeg Free Press, le London Free Press, Techi.com, InvestorPlace Media, Shaw Media et, pour combiner la technologie et mes trois enfants, je participe activement à la rédaction de GeekDad, un site primé de Wired, depuis son lancement en 2007.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here