iPad and MacBook.jpg

                                                                    Lequel préféreriez-vous emporter partout?

Nous vivons à une époque où bon nombre de gens transportent avec eux plusieurs appareils, incluant souvent un téléphone intelligent, une tablette et un portable. Si vous ne deviez en choisir qu’un parmi ces trois-là pour être votre unique appareil, lequel serait-ce? Je vais vous présenter des arguments pour choisir une tablette, ce que je n’aurais pas cru possible il y a quelques années, mais que je me retrouve à faire de plus en plus ces jours-ci.

Les premières tablettes n’étaient pas prêtes pour le statut d’appareil unique

Lorsque j’ai acheté ma première tablette, j’ai été rapidement intrigué par l’idée d’en faire mon unique appareil durant mes déplacements. Il n’est pas difficile d’en voir l’intérêt. Une tablette pesait alors bien moins lourd qu’un portable, elle n’en faisait qu’une fraction de la taille et l’autonomie de 10 heures de la batterie lui permettait de fonctionner toute la journée sans la recharger. Et même si vous deviez emporter un adaptateur d’alimentation, il était minuscule comparé aux briques que nécessitent la plupart des portables.

Comparativement à un téléphone intelligent, vous profitiez d’un écran suffisamment grand pour lire des documents et d’un clavier virtuel assez large pour pouvoir taper avec une précision raisonnable.

Après avoir expérimenté le concept pendant quelques mois, j’ai laissé tomber. Parmi les difficultés, citons : le nombre insuffisant de sites Web optimisés pour l’accès mobile, un clavier virtuel d’utilisation peu agréable au bout de quelques phrases et des logiciels de productivité pour tablette qui n’étaient pas très évolués. De plus, j’ai vraiment été rebuté par le refus d’Apple de reconnaître l’entrée de la souris dans le système iOS.

Tout cela a maintenant (en grande partie) changé

Depuis le lancement du premier iPad en 2010, plusieurs améliorations essentielles ont eu lieu dans l’univers des tablettes. Chacune d’elles contribue aux arguments visant à faire de la tablette votre unique appareil.

 

Les éléments qui changent la donne :

·         Les fabricants d’accessoires tiers ont créé des étuis-claviers Bluetooth pour tablettes

·         Microsoft a fait entrer Windows dans l’univers des tablettes et établi la norme avec ses tablettes Surface

·         La résolution de l’affichage a considérablement augmenté

·         La norme Wi-Fi 802.11ac offre une connexion sans fil suffisamment rapide qui n’a rien à envier à une connexion filaire

·         Le stockage intégré a augmenté (les premiers iPad offraient une capacité maximale de 64 Go, mais les modèles courants vont jusqu’à 128 Go)

·         Les processeurs mobiles ont rapidement gagné en puissance et en vitesse

·         Le multitâche sur tablette est de plus en plus efficace et la plupart des tablettes Android et Windows prennent en charge l’affichage multifenêtre

·         Microsoft et d’autres proposent des applications de productivité (comme Word et Excel) dotées de fonctions complètes et optimisées pour les tablettes

·         Les applications de télécommunications comme Skype et FaceTime prennent en charge les appels vocaux 

·         Les tablettes existent maintenant avec des écrans dont la taille rivalise avec celle des portables

Tout ce que j’ai énuméré ici ne s’applique pas à toutes les tablettes (vous ne pouvez pas exécuter Windows sur un iPad, par exemple), mais en général, les capacités de ces appareils se sont considérablement améliorées. Je dirais que la majorité des gens pourrait se satisfaire d’une tablette pour seul appareil, et bon nombre d’entre eux ne s’en trouveraient pas limités pour autant.

Office for Android.jpg

ZAGG side shot.jpg

Mon expérience

Malgré le fait que j’ai renoncé à utiliser une tablette pour travailler peu de temps après ma première tentative, j’ai été tenté de lui donner une seconde chance l’an dernier. Il est tellement dur de préparer son sac avec un portable et un adaptateur d’alimentation, puis de regarder le peu d’espace qu’occuperait une tablette pour ne pas revenir en arrière et essayer une nouvelle fois.

Tout a commencé par un article que j’ai rédigé sur le clavier Folio de ZAGG pour l’iPad (article en anglais). Durant le test, je suis rapidement devenu très à l’aise sur ce clavier. Les touches de raccourci pour les fonctions iOS, comme le fait de parcourir les applications ouvertes, de couper et de coller, m’ont permis de ne pas regretter l’absence de souris. J’ai bien moins tapoté l’écran que je ne l’aurais cru. 

J’ai fini par acheter un étui-clavier pour mon iPad mini 2, et pour le tester de façon optimale, j’ai emporté l’étui-clavier avec l’iPad pendant deux semaines à Cape Cod. J’ai aussi emporté un portable, au cas où, mais pendant pratiquement tout mon séjour, j’ai juste utilisé la tablette pour travailler. Je n’ai pas eu le sentiment de faire de compromis et l’ensemble était si compact qu’il pouvait se glisser dans un sac à dos, ou même dans un sac pour appareil photo.

 ipad and coffee.jpg

Mon seul regret fut l’absence d’une connexion cellulaire (il existe des modèles LTE, mais je n’en ai pas), mais j’ai pu compenser ce manque en tirant parti des points d’accès Wi-Fi ou en utilisant mon téléphone intelligent comme un modem (ce qui revient à tricher selon les règles de l’appareil unique). Avec des applications comme Skype, la tablette peut aussi remplacer un téléphone pour les appels vocaux, sans parler des options d’appel vidéo.

Dorénavant, j’emporte l’iPad et l’étui-clavier dans tous mes déplacements et je me retrouve même parfois à les utiliser chez moi.

Ma fille ayant commencé l’école secondaire à l’automne dernier, nous avons décidé de choisir pour elle un ensemble tablette/étui-clavier plutôt qu’un portable. Mais cette fois-ci (et connaissant sa propension à détruire les appareils électroniques portatifs), nous avons opté pour une version blindée de l’étui. 

Tout s’est très bien passé. Elle peut accéder aux applications mobiles de Microsoft Office à l’école, le clavier en facilite l’utilisation pour taper ses rédactions, elle peut l’utiliser toute la journée sans avoir à la brancher, l’ensemble est suffisamment mince et léger pour se glisser dans son sac à dos, elle utilise l’appareil photo pour photographier le tableau blanc dans sa salle de classe et une fois de retour à la maison, elle peut facilement sortir la tablette de l’étui si elle veut se détendre en regardant un film ou en jouant à des jeux vidéo.

Avec son iPad, la sécurité Internet et la sécurité informatique représentent une moins grande menace que si elle utilisait un portable; les applications sont verrouillées par iOS 8 et les tablettes ne sont toujours pas exposées aux menaces de logiciels malveillants que subissent les ordinateurs.

La tablette était aussi considérablement moins chère qu’un ordinateur Ultrabook correctement équipé.

Les convertibles Windows rendent la tâche presque trop facile

Personnellement, j’ai principalement acquis mon expérience pratique sur un iPad (je possède également plusieurs tablettes Android, mais je n’ai pas les mêmes accessoires pour celles-ci); cependant, j’ai aussi l’occasion d’utiliser une tablette Windows 8 telle que la Surface Pro 3 ou la Envy x2 de HP que je suis en train de tester.

Avec des tablettes de ce type, vous ne perdez pratiquement rien par rapport à un portable. Vous pouvez exécuter Windows 8.1 et utiliser les mêmes applications Windows que sur un portable ou un ordinateur de bureau. Elles offrent un éventail complet de périphériques, notamment des claviers, des stations d’accueil et des lecteurs externes, ainsi que des souris et des pavés tactiles!

 envy and coffee.jpg

Les tablettes Windows destinées au marché des professionnels et des consommateurs éclairés offrent également une surface d’écran plus grande qu’une tablette plus ludique comme l’iPad ou la Nexus 9; cette Envy x2 de HP est dotée d’un écran de 13,3 po.

En conclusion, les choses ont considérablement évolué depuis 2010, époque à laquelle utiliser une tablette comme seul appareil était un exercice frustrant, et quelque chose que vous ne feriez que pour relever un défi. Les tablettes en tant que telles se sont prodigieusement améliorées (puissance de traitement, écran, stockage et connectivité) et les logiciels qu’elles utilisent sont pratiquement du même niveau que leurs équivalents sur PC; les fabricants d’accessoires sont entrés dans la danse pour offrir tout le nécessaire afin de transformer une tablette en portable (tout en préservant l’élégance et la légèreté des tablettes). Les tablettes Windows comme la Surface Pro 3 constituent la cerise sur le gâteau. 

Si vous étiez obligé de choisir entre un téléphone intelligent, une tablette et un portable, il est évident que pour la plupart des gens, une tablette pourrait être cet appareil tout-en-un.

Je vous invite à lire les autres articles de cette même série :

Téléphone intelligent, tablette ou portable? Faut-il choisir le téléphone comme unique dispositif?

Téléphone intelligent, tablette ou portable? Faut-il choisir la portable comme unique dispositif?

PARTAGER SUR
Je raffole des produits électroniques et des gadgets depuis longtemps, et je les collectionne. J’ai la chance d’avoir un travail qui me permet de satisfaire cet intérêt. J’ai écrit pour plusieurs publications et sites Web, dont Wired.com, Gizmodo, Lifehacker, About.com, MSN Money, le Winnipeg Free Press, le London Free Press, Techi.com, InvestorPlace Media, Shaw Media et, pour combiner la technologie et mes trois enfants, je participe activement à la rédaction de GeekDad, un site primé de Wired, depuis son lancement en 2007.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here