Nitro 5 d'Acer

De nos jours, il semble y avoir une division dans le monde des portables de jeu. Il y a des machines puissantes qui sont dédiées à la portabilité absolue des jeux pour PC, qui peuvent faire tourner tous les titres à plein régime, que ce soit en résolution 4K ou en réalité virtuelle. Puis, il existe des portables de jeu qui vous permettent de jouer à la plupart des jeux pour PC, mais sans vous ruiner. Ces derniers sont destinés aux utilisateurs polyvalents, comme les étudiants ou d’autres personnes qui veulent être en mesure de jouer en déplacement, mais qui veulent aussi un portable pour faire leurs devoirs ou d’autres tâches. Ils doivent aussi tenir compte de leur budget. Le Nitro 5 d’Acer appartient définitivement à la catégorie des portables de jeu abordables qui peuvent aussi servir de portable d’usage général.

Cliquez ici pour voir la vidéo (en anglais seulement)

Je viens de terminer l’essai de l’édition 2018 du Nitro 5. Voici ce que vous pouvez attendre de la dernière génération du portable de jeu pleine grandeur abordable d’Acer.

Déballage et premières impressions

L’unité du Nitro 5 que j’ai évaluée a été livrée dans une boîte noire contenant le portable et l’adaptateur d’alimentation. Les deux sont plutôt grands. Le portable a un écran de 15,6 po, alors on est déjà loin du MacBook Air. Il pèse 2,72 kg (6 lb) et son épaisseur dépasse à peine 2,6 cm (1 po). Il y a de plus puissants portables de jeu qui sont plus légers et plus minces, mais ils coûtent aussi beaucoup plus cher.

Le boîtier est en plastique noir avec un effet brossé. Ce motif, les détails rouges et les évents de refroidissement à l’allure audacieuse ajoutent une touche de style, mais le dessus du portable attire toujours autant les traces de doigts et la poussière. Le clavier pleine grandeur à touches minces est doté de rétroéclairage rouge et des touches WASD mises en évidence. En dessous, deux baies accessibles en dévissant une seule vis contiennent l’unité de stockage et la mémoire vive.

Acer Nitro 5 review

Lors du premier démarrage, j’ai été un peu surpris par le temps d’attente. J’ai été gâté au cours des dernières années par les ordinateurs dotés de disques SSD rapides qui démarrent en quelques secondes. Son utilisation générale, comme l’ouverture et la fermeture de fenêtres, la navigation sur le Web ou la navigation des paramètres, a aussi semblé juste un peu plus lente qu’elle devrait l’être sur un portable doté d’un processeur Core i5 de dernière génération. Je reviendrai bientôt là-dessus.

L’écran lui-même était très bien. Il est de résolution HD intégrale et son image est nette, avec une reproduction des couleurs et une luminosité acceptables, et le panneau IPS offre d’excellents angles de visionnement.

Autonomie mieux que prévue

Traditionnellement, l’un des principaux inconvénients des portables de jeu est leur autonomie. Un portable dont l’autonomie n’est que de deux ou trois heures par charge n’est pas un bon choix si vous voulez aussi qu’il serve de portable principal. C’est particulièrement important pour les étudiants, qui ne veulent pas trimballer un énorme bloc d’alimentation en plus d’un portable déjà volumineux.

Le Nitro 5 d’Acer s’en tire mieux que prévu en termes d’autonomie lors de l’utilisation autre que pour les jeux. J’ai débranché le portable, monté la luminosité de l’écran et fait la lecture en continu de vidéos HD pendant 4,5 heures avant de recevoir l’avertissement de batterie faible. Ce n’est pas mauvais, et si le portable était réglé un peu différemment, en baissant la luminosité et en activant les paramètres d’économie de la batterie, il serait facilement possible de dépasser les cinq heures d’autonomie.


Caractéristiques principales du Nitro 5 d’Acer (modèle testé)

  • Écran IPS HD intégrale de 15,6 po
  • Processeur quadruple cœur Core i5-8300H de 8<1>e</1> génération de 2,3 GHz d’Intel
  • Mémoire vive DDR4 de 8 Go (capacité maximum de 32 Go)
  • Carte graphique GeForce GTX 1050 de NVIDIA avec mémoire VRAM GDDR5 de 4 Go
  • Disque dur de 1 To (5400 tr/min)
  • 1 port USB 3.0, 2 ports USB 2.0, 1 port USB de type C, Ethernet, HDMI, fente pour carte SD, prise pour écouteurs
  • Wi-Fi 802.11ac,
  • caméra Web HD, deux micros, deux haut-parleurs
  • Pavé tactile et clavier rétroéclairé
  • Windows 10 Famille
  • Poids d’environ 6 lb (2,72 kg)

Remarque : pour connaître toutes les caractéristiques du Nitro 5 d’Acer offert par Best Buy, assurez-vous de consulter la page du produit.

Puissance de jeu pour le prix

Le Nitro 5 d’Acer n’est pas le portable de jeu que je choisirais pour m’amuser en réalité virtuelle. Vous pourriez être en mesure de le faire fonctionner avec l’Oculus Rift, mais l’expérience ne serait pas optimale.

Cependant, il s’en tire bien dans les jeux conventionnels. J’ai pu jouer à Fortnite avec tous les réglages à Épique en résolution HD intégrale, avec de 40 à 60 images par seconde, avec une moyenne d’environ 50 ips. Il y a aussi moyen de jouer à 60 ips dans toutes les situations en réduisant les réglages à Élevé. J’ai aussi joué au jeu en branchant le portable sur un moniteur ultralarge en résolution 2560 x 1080. Lorsqu’on lui demande une bonne performance, les ventilateurs accélèrent beaucoup, donc attendez-vous à une augmentation du bruit. Mon seul vrai point négatif était le pavé tactile qui n’était pas idéal en termes de réactivité, alors je recommande plutôt d’utiliser une souris.

Acer Nitro 5 reviewIl va sans dire que le Nitro 5 vous permet de jouer à vos jeux n’importe où.

Ce n’est pas toujours possible à la résolution la plus élevée ou avec tous les effets réglés au maximum, mais il est certainement une grosse coche au-dessus de l’expérience d’un portable traditionnel, à un prix qui est plus abordable que de nombreux portables de jeu.

La version offerte par Best Buy permet d’éliminer les lacunes de l’unité de test

Il y a eu un problème avec l’unité qu’Acer m’a envoyée qui a nui à mon expérience utilisateur. Malgré son processeur quadruple cœur de nouvelle génération, le portable était plus lent que ce à quoi je m’attendais pour un usage normal. Windows prenait un peu trop de temps à démarrer et à se fermer, et le menu Démarrer m’a donné l’impression d’avoir fait un retour à l’époque où il fallait toujours attendre. Et attendre encore. Les raisons sont assez évidentes. L’unité de test était fournie avec seulement 8 Go de mémoire vive (techniquement, c’est suffisant pour faire fonctionner Windows 10, mais en réalité, avoir plusieurs applications ouvertes entraîne des ralentissements). Et plus important encore, le stockage consistait d’un disque dur de 5400 tr/min.

Dans la vidéo, j’ai mentionné les deux choses que je ferais pour mettre à niveau le portable : ajouter de la mémoire vive et un disque SSD. Eh bien, devinez quoi? La version du Nitro 5 offerte par Best Buy incorpore ces deux mises à niveau. Il est doté d’une mémoire vive de 12 Go, et bien qu’il garde le disque dur de 1 To pour le stockage, il est aussi doté d’un disque SSD de 128 Go pour le système d’exploitation et vos applications préférées. Cette combinaison va réellement améliorer la performance à tous les niveaux et confère à la version de Best Buy un avantage qui en fait presque un portable complètement différent de celui que j’ai testé.

Vous aurez toujours besoin d’un chiffon en microfibre pour essuyer les traces de doigts, par contre.

Un bon choix pour les joueurs qui surveillent leur budget

Acer Nitro 5 review

Si vous recherchez un portable abordable qui permet de jouer à des jeux PC, mais qui peut aussi être utilisé pour naviguer sur le Web, travailler ou faire des devoirs, le Nitro 5 d’Acer est un modèle à considérer. Vous obtenez un écran en résolution HD intégrale de 15,6 po, le plus récent processeur Core i5, une carte graphique de NVIDIA, un clavier pleine grandeur et une autonomie raisonnable. Pas si mal pour le prix.

Vous n’êtes pas convaincu que le Nitro 5 d’Acer est le portable pour vous? Pas de soucis, car Best Buy offre tous les plus récents portables, 2-en-1 et portables de jeu de toutes les grandes marques. Vous trouverez certainement le modèle qui répond à vos besoins précis.

PARTAGER SUR
Je raffole des produits électroniques et des gadgets depuis longtemps, et je les collectionne. J’ai la chance d’avoir un travail qui me permet de satisfaire cet intérêt. J’ai écrit pour plusieurs publications et sites Web, dont Wired.com, Gizmodo, Lifehacker, About.com, MSN Money, le Winnipeg Free Press, le London Free Press, Techi.com, InvestorPlace Media, Shaw Media et, pour combiner la technologie et mes trois enfants, je participe activement à la rédaction de GeekDad, un site primé de Wired, depuis son lancement en 2007.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here