cookoo2.jpgLa vie de journaliste technologique vous amène parfois son lot de surprises. En effet, on m’envoie des produits dont j’ignorais totalement existence. Ce fut exactement le cas avec le produit que j’ai testé pour vous cette semaine. Il s’agit d’une montre intelligente Bluetooth nommée Cookoo 2. Quelle critique peut-on faire de cette montre ? Attachez-vous bien, on commence !

D’entrée de jeu, je dois souligner que cette critique est une œuvre commune. En effet, elle est construite sur mes impressions, mais aussi sur celles de ma conjointe. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle collectionne les montres. Elle est donc on ne peut mieux placée pour porter un regard critique sur ce genre de produit, surtout d’un point de vue de design. Conséquemment, la présente critique est un amalgame de nos deux points de vue.

Caractéristiques techniques

  • Type d’affichage : analogique pour l’horloge, digitale pour l’écran connecté.
  • Mécanisme de l’horloge : construction japonaise.
  • Matériaux de la montre : boitier en plastique, contour en acier, vitre anti-égratignure, bracelet en nylon ou en silicone.
  • Diamètre du boitier : 44mm.
  • Épaisseur du boitier : 16.3mm.
  • Caractéristiques du Bluetooth : Bluetooth® 4.0, Bluetooth Smart, Bluetooth Low Energy.
  • Résistante à l’eau – ne pas la submerger par contre.
 

Design

Vous me connaissez, je porte souvent attention aux détails de design dans un produit. Dès le départ, la montre intelligente Bluetooth Cookoo 2 (argenté / noir / bleu / aubergine / kaki) arrive dans une très jolie boite. Ça ressemble à une petite horloge coucou translucide et colorée. La montre est bien mise en évidence, démontrant toute l’importance du gadget dans l’ensemble de la présentation. De ce côté, c’est du joli.

Le boitier de la montre est, en soi, magnifique. D’ailleurs, le tout a été approuvé par ma conjointe qui en a vu des montres. Elle a apprécié à la fois le look, mais aussi le choix design de la montre. Le cadran analogique offre une apparence rétro, mais le tout est dessiné de façon moderne. Bref, du côté du look du boitier de la montre, c’est bravo à Cookoo.

On critiquera toutefois le bracelet de la montre. Il est en effet dans un nylon de qualité discutable. Il est plus que probable que celui-ci vieillira très mal et s’effilochera à la longue. Aussi, juste au toucher on sent que la qualité n’est pas au rendez-vous. C’est dommage, car cela détonne avec le reste de la montre. En plus, ma tendre moitié l’a trouvé plutôt inconfortable à porter ; c’est vrai qu’il est un peu irritant sur la peau. Ça doit se placer avec le temps, mais disons que ça ne laisse pas une bonne impression au départ. Disons que si je me procurais cette montre, je ferais changer le bracelet dès le départ. Notons toutefois qu’il y a une version en silicone que je n’ai pas pu essayer, mais qui doit, à mon avis, régler ce genre de problème.

Prise en main initiale

Bon, le tout n’est pas très intuitif et il vous faudra nécessairement lire le livre d’instruction de manière attentive pour comprendre comment cette montre fonctionne. En effet, il n’y a pas vraiment d’affichage sur la montre – comme je le disais, la majorité du boitier de la montre est occupée par un cadran analogique classique. Ainsi, on n’a que des icônes qui nous fournissent de l’information sur ce qui se passe. Ces icônes apparaissent dans un écran situé derrière les aiguilles.

Fonctionnement global

Cookoo21.jpgPar contre, une fois qu’on a compris le fonctionnement global de l’objet, on découvre qu’elle peut véhiculer plein d’informations en provenance de notre téléphone. On peut, par exemple, savoir si on a manqué un appel, si on a reçu un courriel, si on a des messages vocaux, si on a été mentionné sur Twitter, si on a reçu un message texte, etc. Pratique pour avoir une idée de ce qui se passe dans votre vie numérique, sans pour autant avoir tout le temps les yeux rivés sur le téléphone.

Évidemment, les informations sont relativement limitées. Par exemple, vous n’aurez pas de détails sur le courriel que vous avez manqué, juste que vous avez manqué un courriel. C’est le prix à payer pour avoir un si petit écran. Cependant, un écran petit à des avantages, notamment la durée de la pile. Or, c’est probablement une des forces de cette montre. La pile dure beaucoup plus longtemps que ce que j’ai pu voir avec d’autres modèles de ce genre. En fait, c’est un système à deux piles ; une dédiée aux applications et une dédiée à l’horloge analogique. La Cookoo promet donc littéralement des mois de durée de pile. Pas de problème de rechargement. Ça, c’est fort !

Dès la mise en action de la montre, on est invité à la synchroniser à un appareil intelligent – le tout a été utilisé avec un iPhone 4. Le tout a bien fonctionné au départ jusqu’au moment où la montre a demandé une mise à jour. Alors que la montre se mettait à jour, la synchronisation a été perdue et a été perdue souvent par la suite de l’utilisation. On est donc en droit de se demander si cette mise à jour n’a pas déstabilisé la montre.

En d’autres termes, la montre s’avère surtout pratique si vous désirez conserver votre téléphone dans votre poche et ne pas avoir à constamment le regarder pour prendre connaissance de vos notifications.

D’autres fonctionnalités

cookoo_2boite.pngLa montre permet aussi de contrôler certains aspects de votre téléphone intelligent. On pense notamment à la prise de photo. Un des boutons de la Cookoo 2 permet d’activer le déclencheur de l’appareil photo de l’appareil intelligent. Si cela est pratique en théorie, en pratique on se rend rapidement compte que l’usage est probablement limité aux photos où l’appareil intelligent est déposé sur une surface loin de l’utilisateur, tout simplement parce que si l’on tient l’appareil, il est beaucoup plus pratique d’exploiter directement son interface.

Néanmoins, l’utilité que j’ai trouvé la plus pratique est la fonction qui vous permet de faire sonner votre téléphone à distance, histoire de le retrouver. Comme je suis du genre à égarer mon téléphone, dans la damnée craque du divan par exemple, cela peut être on ne peut plus pratique ! Ma conjointe, elle, n’a pas vraiment été impressionnée par cet ajout.

Finalement, il faut aussi mentionner que la compagnie offre un ensemble de développement pour sa montre. Cela signifie donc qu’il y aura d’autres applications dans l’avenir. Ce sera probablement intéressant de voir que feront les développeurs avec ce gadget.

Conclusion

Je demeure mitigé par rapport à la Cookoo 2. Je crois que le fait de l’aimer ou non sera un choix très personnel qui dépendra beaucoup de l’utilisation que vous pensez en faire. Si vous avez besoin d’un relai vous permettant de vous fournir des informations de base se trouvant sur votre appareil intelligent, et d’une belle montre, cela fera probablement votre bonheur. Si toutefois vous attendez plus d’une montre intelligente, vous allez peut-être rester sur votre faim. Je vous suggère donc de bien comparer les modèles présents sur le marché, histoire de vous faire une tête sur le sujet.

cookoo-2.jpg

On aime

  • Le design global de la montre et de son emballage.
  • La durée de la pile pour une montre intelligente.
  • L’option permettant de retrouver le téléphone.
  • Les choix de couleurs.
  • Le fait que la montre puisse être exploitée par des développeurs.
  • Le prix.

On aime moins

  • Le bracelet de qualité douteuse.
  • L’inconfort lié au bracelet.
  • Le fait que la montre n’est pas toujours simple à utiliser.
  • La synchronisation qui est parfois difficile à faire.
  • Le peu d’information que la montre peut afficher.
  • Certaines options sont plus ou moins utiles.

Note globale : 7 / 10

PARTAGER SUR
Benoit "Ben the Man" Gagnon est né nu et sans défense jusqu'au moment où il a découvert les jeux vidéo et la technologie. À ce moment, il s'est mis à découvrir un monde rempli de promesses et de découvertes. Depuis, il s'est intéressé aux jeux vidéo, aux technologies émergentes, à l'industrie technologique et à la sécurité.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here