Galaxy S7 Edge de SamsungÉcran : Super AMOLED Quad HD à bords incurvés de 5,5 po à résolution de 2560 x 1440, avec 534 pixels par pouce

Système d’exploitation : Android 6.0 Marshmallow

Processeur : Octocœur Exynos 8890 64 bits de 2,6/2,3 GHz + 1,5 GHz

Mémoire : Mémoire vive de 4 Go, 32 Go (extensible jusqu’à 200 Go avec le port pour carte MicroSD)

Caméra : Caméra arrière de 12 mégapixels avec stabilisation optique de l’image, caméra avant de 5 mégapixels

Vidéo : Possibilité d’enregistrer en Ultra HD 4 K

Pile : 3600 mAh (non amovible)

Connexions : LTE, Wi-Fi, Bluetooth 4.1, A-GPS, CCP, Recharge rapide, Chargement sans fil, Samsung Pay (à venir)

Étanchéité : Certification IP-68

Dimensions : 5,94 x 2,86 x 0,77 po

Poids : 157 grammes

Offert en noir

Le Edge est de retour, cette fois-ci avec « Galaxy S7 » inscrit à l’avant. Cette fois-ci, Samsung est bien décidé à démontrer les avantages d’un écran à bords incurvés au-delà de son élégance. L’écran du Galaxy S6 Edge et du S6 Edge+ était assez limité dans ses actions. En fait, tellement limité que l’écran n’avait pas vraiment d’aspect pratique. Sur le nouveau Galaxy S7 Edge, il a été perfectionné et est maintenant doté de quelques fonctionnalités.

Avec son écran à bords incurvés Super AMOLED de 5,5 po, le S7 Edge est le plus grand des deux modèles phares lancés par Samsung. Il est un peu plus petit que le S6 Edge+, mais plus mince de 3 mm, ce qui rend son utilisation plus facile avec une main. Je crois que les utilisateurs ne tiendront pas compte de la diminution de 0,2 po de la taille de l’écran.

Style

Les autres différences ne sautent pas non plus aux yeux. Au premier coup d’œil, la seule vraie différence est que le S6 Edge+ est légèrement plus grand, bien que je n’aie pas vu ce dernier pour comparer. Le style du S7 Edge n’est pas non plus un facteur de distinction.

Il s’agit toujours de verre à l’avant et à l’arrière, complété par des coins en métal qui réunissent les deux parties. Les ports et le haut-parleur sont toujours placés aux mêmes endroits et la plupart des fonctionnalités sont restées. L’emplacement du bouton de mise en marche et du volume n’a pas bougé non plus. Le lecteur d’empreintes digitales sur le bouton d’accueil, le chargement sans fil (prend en charge autant la norme Qi que PMA) et la fonction Recharge rapide sont toujours présents.

L’appareil compte trois ajouts principaux pour compenser les omissions de l’année dernière. Le port pour carte SIM nano comprend aussi un port de carte MicroSD et offre une mémoire interne de 32 Go (seulement 25 Go en prenant compte l’espace occupé par le système d’exploitation). L’objectif de la caméra est dorénavant aligné avec le dos de l’appareil, ce qui élimine la bosse qui agaçait certains utilisateurs l’année dernière. Vue pour la dernière fois sur le Galaxy S5, la résistance à l’eau est de retour. Avec son indice IP-68, le Galaxy S7 Edge peut être submergé à environ 5 pieds d’eau pendant 30 minutes.

Outre la caméra qui est un peu différente et les quelques changements ici et là, le S7 Edge ne représente pas un énorme pas en avant. L’écran possède la même résolution. L’interface maison TouchWiz de Samsung basée sous Android 6.0 Marshmallow ne s’aventure pas en territoire inexploré. Par le passé, Samsung était reconnu pour intégrer des gadgets astucieux, mais peu utiles dans ses appareils. Cette fois-ci, le fabricant fait encore preuve de retenue avec le S7 Edge, sans toutefois appliquer la même philosophie à son écran à bords incurvés.

Il faut aussi mentionner que le S7 Edge est entièrement compatible avec le casque de réalité virtuelle Gear VR de Samsung.

Performance et logiciel

Samsung a conçu les modèles Galaxy S7 traditionnel et « plat » et le S7 Edge afin qu’ils soient presque identiques du point de vue de la performance et du logiciel. Leurs processeurs, mémoires vives, capacités de stockage, caméras et logiciels sont identiques. Ce qui les distingue, bien sûr, est l’écran à bords incurvés du S7 Edge qui permet à l’utilisateur d’interagir avec une deuxième interface.

Présenté l’année dernière, on aurait dit que Samsung a pris du recul à la suite du lancement du S6 et du S6 Edge. Le Galaxy Note Edge, incurvé seulement d’un côté, offrait plus de fonctionnalités que les deux modèles susmentionnés. Le S6 Edge+ lancé quelques mois après ceux-ci aurait pu se démarquer un peu plus.

Avec le S7 Edge, Samsung a élargi la gamme des fonctions, et on peut maintenant accéder à plusieurs applications en glissant le doigt depuis un onglet placé à droite ou à gauche de l’écran vers le centre (l’onglet est placé du côté droit par défaut). Apps Edge est de retour, et vous permet de créer jusqu’à 10 raccourcis d’applications. People Edge offre la même liste abrégée de contacts codés par couleurs des modèles S6 et S6 Edge. Tasks Edge vous permet de créer 10 raccourcis pour des fonctions spécifiques telles que prendre un égoportrait ou créer un nouveau contact. Il s’agit sans doute de l’ajout le plus intéressant de l’interface, bien qu’il soit assez limité. Pour le moment, les raccourcis que l’on peut ajouter restent les fonctions de base des applications de Samsung. Il n’y a toujours pas de soutien aux applications tierces.

Cela diffère d’IFTTT (If This Than That), une application qui regroupe d’autres applications pour automatiser des tâches courantes. Quant à Task Edge, il demeure plus limité puisqu’il donne accès à différentes tâches et fonctionnalités du téléphone par des raccourcis uniques, et offre moins de polyvalence. Cela n’est pas forcément mauvais, mais je ne suis pas encore convaincu. J’ai trouvé que certains raccourcis étaient accessibles facilement sans avoir recours au panneau latéral.

J’ai aimé avoir la possibilité d’ajouter une bande déroulante avec les résultats sportifs de mon équipe préférée (gracieuseté de Yahoo), et de voir le pointage en temps réel. En appuyant sur un résultat, j’ai été dirigé vers un site Internet qui présentait les faits saillants et les statistiques. J’ai trouvé que c’était plus pratique de régler la bande déroulante avec de longs intervalles étant donné que plusieurs applications peuvent envoyer des notifications lorsque votre équipe préférée marque un point ou gagne une partie.

La bande déroulante de nouvelles, disponible avec Yahoo et CNN est pratique et est très utile pour accéder à une information. Mais encore une fois, on retrouve déjà Flipboard. On y accède en glissant le doigt vers la droite à partir de l’écran d’accueil.

Comme nouvelle fonction, on retrouve l’écran Always-On. Elle permet de visualiser l’heure, la date, le niveau de charge de la batterie et d’autres notifications de base sur un texte blanc et un écran noir lorsque le téléphone est en veille. Always-On n’a pas un gros effet sur l’autonomie de la pile, et il flotte partout sur l’écran Super AMOLED afin d’éviter de créer une image rémanente. J’ai apprécié la fonctionnalité pour simplement connaître l’heure ou l’arrivée d’un message. Par contre, j’aurais aimé savoir de qui provenaient mes messages sans avoir à déverrouiller le téléphone. Les notifications sont génériques, et n’offrent aucun contexte quant à leur origine.

Du côté des composants, il y a eu des spéculations selon lesquelles le processeur Exynos est de moindre qualité que le Snapdragon. À vrai dire, la plupart des utilisateurs ne voient pas la différence en utilisation classique. J’ajouterais même que les utilisateurs les plus férus de technologies ne remarqueront pas la différence.

Je ne trouve rien à redire à cet égard. Le téléphone était fluide, rapide, réactif et il est resté consistant tout au long de la période d’essai.

Caméra

La caméra arrière de 12 mégapixels comprend un capteur d’image différent de celui utilisé dans les modèles Galaxy S6 de l’année dernière. Grâce à des pixels plus gros et à une ouverture f/1,7 très large sur le capteur d’image, une plus grande quantité de luminosité peut traverser l’objectif, comparativement à la série S6. Les photos de nuit et à faible éclairage n’ont plus de secrets.

Il s’agit d’une différence marquée. Il y a deux ans avec le Galaxy S5, j’aurais sûrement été déçu de mes photographies dans ses conditions. L’année dernière, c’était déjà un grand pas en avant avec la série S6, mais cette fois-ci, le S7 Edge prend le dessus en facilitant la photographie à faible éclairage, mais aussi en réussissant à conserver un haut niveau de détails. Normalement, je prends mes photos en mode Pro manuel pour régler l’exposition, mais j’ai trouvé que je pouvais prendre d’aussi beaux clichés en mode automatique. Les photos de nuit et à faible éclairage en mode automatique étaient sans doute les meilleures que j’ai vues d’un téléphone intelligent jusqu’à maintenant.

Ce qu’il reste des derniers modèles est la fonction qui permet d’appuyer deux fois sur le bouton d’accueil pour activer la caméra, même quand le téléphone est en veille. La caméra est l’une des plus rapides sur le marché. Il est assez facile d’immortaliser un moment en un rien de temps. La mise au point est aussi très rapide ce qui vous permet de bien centrer votre sujet en peu de temps.

Les aperçus des photos prises de jour peuvent être trompeurs avec l’écran Super AMOLED. En effet, l’écran présente des couleurs et des tons plus saturés. Les photos prises de jour ne se présentent pas de la même manière lorsqu’elles sont visualisées sur un ordinateur. Elles sont moins éclatantes, mais ce n’est pas vraiment un problème puisqu’il existe de nombreuses applications d’édition de photos sur Android, PC ou Mac.

Autonomie

Malgré son format légèrement réduit, le S7 Edge comprend une pile plus grosse de 3600 mAh (le S6 était doté d’une pile de 3000 mAh). La pile n’est toujours pas amovible, et la question est : avec une plus grosse pile, bénéficie-t-on d’une autonomie plus grande? Dans certains cas, oui certainement. Dans d’autres, il n’y a pas tant de différences. Dans ce cas-ci, Android Marshmallow aide beaucoup. Il est moins exigeant sur la pile et offre des outils pour préserver l’autonomie.

Le Galaxy S7 dure facilement une journée complète, utilisé avec modération, sur une seule charge. Bien sûr, c’est différent lorsqu’on regarde des vidéos pendant des heures comme ce serait le cas avec n’importe quel téléphone intelligent. De façon générale, le S7 Edge détrône ses prédécesseurs en matière d’autonomie.

Le câble fourni avec le téléphone permet de le recharger rapidement, et le chargement sans fil est une bonne solution de rechange.

Conclusion

Malgré ses imperfections, il s’agit sans doute du meilleur téléphone intelligent conçu par Samsung. Le S7 Edge est un appareil impressionnant en dépit des différences entre les processeurs. Il est plus mince, plus léger et plus plat à l’arrière. Je crois que je ne me trompe pas en affirmant cela. Pratiquement tout le monde à qui j’ai montré le téléphone est en accord avec mes propos.

Le téléphone n’est pas une réinvention. Les changements portent entièrement sur des ajouts qui ont été placés sagement. Les utilisateurs qui étaient déçus de la disparition de l’extension de mémoire et de la résistance à l’eau seront réjouis de leurs retours. L’appareil est muni d’une des meilleures caméras pour téléphone intelligent sur le marché grâce à sa performance améliorée, et l’objectif est dorénavant aligné avec le dos de l’appareil. De plus, le téléphone offre une plus grande autonomie, ce qui n’est pas à négliger.

Cela dit, si l’écran à bords incurvés ne vous dit rien, alors le Galaxy S7 avec son style plus traditionnel pourrait vous convenir davantage. Il comprend les mêmes composants et caractéristiques. La seule vraie différence avec le S7 Edge est l’écran et le logiciel.

Le Galaxy S7 Edge de Samsung est offert dès maintenant, et est offert seulement en noir.

PARTAGER SUR
Je suis chanceux d’occuper un emploi génial qui me permet de suivre et de rapporter les activités d’une des industries les plus excitantes au monde. J’ai eu l’occasion d’écrire sur les technologies pour de nombreuses publications, dont The Globe and Mail, Yahoo! Canada, CBC.ca, Canoe, Digital Trends, MobileSyrup, G4 Tech, PC World, Faze et AppStorm. J’ai aussi fait des apparitions à la télé en tant qu’expert des technologies pour Global, CTV et The Shopping Channel.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here