cordcut.jpgDe plus en plus de consommateurs renoncent à la câblodistribution ou à la télévision par satellite. Dans certains cas, c’est par mesure d’économie. D’autres préfèrent profiter de la qualité gratuite des émissions transmises par les ondes hertziennes, ou bien consommer leurs émissions et leurs films par Internet. Enfin, pour certains, les forfaits offerts par les fournisseurs de télédistribution n’offrent pas la flexibilité requise.

Si vous faites partie de l’une de ces catégories et que vous envisagez de «couper le cordon», voici quelques stratégies à envisager.

antenne.jpgAchetez une antenne

Vous pourriez être étonné de la qualité d’image que l’on obtient rien qu’en branchant une bonne vieille antenne (mais une bonne!) dans son téléviseur. C’est que le signal transmis par la voie des airs n’est pas compressé comme celui livré par câble: le niveau de détail peut donc être supérieur — et on l’obtient gratuitement.

Mieux: puisque les signaux HD sont numériques partout depuis quelques années, la transmission par ondes hertzienne n’est plus aussi susceptible aux interférences que «dans mon jeune temps» où l’on voyait régulièrement de la «neige» perturber l’image.

Si vous habitez dans la grande région de Montréal, vous pouvez capter une vingtaine de chaînes par la voie des airs. Votre profiterez aussi d’une sélection enviable si vous habitez à Vancouver, à Toronto ou à Ottawa. Ailleurs, votre choix pourrait cependant être beaucoup plus modeste, notamment parce que les antennes émettrices des stations américaines ne sont pas toujours assez puissantes pour livrer un signal de qualité à plus de quelques dizaines de kilomètres au nord de la frontière.

wintv.jpgCoupez aussi le téléviseur!

Que ce soit par manque d’espace ou par souci d’économie, de plus en plus de gens décident de se passer de téléviseur. Mais ce n’est pas une raison pour se priver de télévision: les syntonisateurs USB et les cartes de réception télé pour ordinateurs de bureau permettent de regarder nos émissions favorites sur nos moniteurs.

L’enregistreur WinTV HVR 1950 de Hauppauge, par exemple, reçoit les signaux HD par la voie des airs et enregistre les émissions sur disque dur, comme s’il s’agissait de l’enregistreur numérique de votre câblodistributeur.

J’ai déjà possédé un produit de cette catégorie et le résultat était tout à fait satisfaisant. Deux conseils si vous êtes tentés de suivre mon exemple: assurez-vous que votre ordinateur dépasse largement la configuration minimale recommandée si vous souhaitez regarder la télé en même temps que vous accomplissez d’autres tâches, et assurez-vous que votre disque dur tourne à au moins 5 400 tours à la minute pour qu’il puisse suivre le rythme d’un flux vidéo lors de l’enregistrement. Sinon, votre enregistrement risque de sautiller de temps en temps lorsque les mémoires-tampons («buffers») finiront par déborder. Ça ne devrait pas être un problème avec un ordinateur récent, mais si vous avez un vieux portable dont le disque tourne plus lentement, comme c’était mon cas à l’époque de mon premier syntonisateur USB, le résultat pourrait être décevant.

roku3.jpgConsommez votre contenu en ligne

Si vous êtes amateur de téléséries et de films et que vous n’avez pas absolument besoin de regarder votre contenu à la minute près où il est diffusé, vos options en ligne sont nombreuses.

D’abord, certaines chaînes généralistes diffusent sur Internet. La qualité de l’image est parfois inégale et les messages publicitaires peuvent être extraordinairement répétitifs (j’ai déjà vu la même pub deux fois de suite avant chacun des six blocs d’une émission de 44 minutes!) mais le délai entre la première diffusion et la disponibilité sur le Web est habituellement très court.

Vous préférez consommer vos téléséries en rafale? Le choix s’améliore. Netflix demeure un incontournable pour les consommateurs de contenu anglophone. Tou.tv offre une excellente sélection de séries gratuites en français et sa section Extra propose du contenu additionnel pour quelques dollars par mois. Club Illico de Vidéotron offre un accès à un vaste catalogue de contenu francophone sans requérir un abonnement au câble. Et si ces services sont d’abord apparus sur les ordinateurs personnels et les appareils mobiles, où ils étaient normalement utilisés par une seule personne à la fois, certains sont aussi disponibles sur des téléviseurs intelligents ou des lecteurs Blu-ray wi-fi pour le visionnement en famille.

appletv.jpgIl y a aussi certaines chaînes spécialisées qui diffusent une partie de leurs émissions sur leurs sites web ou qui les rendent disponibles sur Netflix ou sur iTunes. Le choix et la durée de disponibilité sont cependant très aléatoires, surtout pour les émissions en français.

Prêt à aller un peu plus loin? Pensez à un lecteur multimédia pour la diffusion en continu, comme le Roku 3 et ses quelque 450 chaînes de films, télé, sports, jeux, etc., ou comme le AppleTV qui vous donne accès non seulement à Netflix, à YouTube et aux matches du baseball majeur, de la MLS et des équipes non-locales de la LNH, mais aussi à tout le contenu de votre bibliothèque iTunes.
 

frozen2.jpgNe négligez pas les disques Blu-ray

Si votre forfait Internet vous impose des quotas de bande passante qui freinent vos ambitions en matière de coupure de cordon, n’oubliez pas que les bons vieux disques Blu-ray offrent une excellente qualité d’image — et qu’ils ne consomment pas plus de bande passante qu’on les regarde une fois, deux fois, dix fois… Ou plus.

Un facteur qui n’est pas à négliger quand les enfants veulent regarder le même film d’animation de Disney quatre fois par jour pendant toute la durée des vacances scolaires, n’est-ce pas?

Et pour les sports?

Maintenant que nous avons réglé les cas pour lesquels couper le cordon est relativement simple, il est temps de s’intéresser aux contenus que les câblodistributeurs et leurs stations affiliées gardent précieusement pour eux. Au Québec, par exemple, la grande majorité des émissions sportives en français sont diffusées sur des chaînes spécialisées et nulle part ailleurs. Que faire?

La meilleure solution (et elle n’est pas géniale, il faut l’avouer) est de profiter de la convergence entre les propriétaires de chaînes spécialisées et les propriétaires de réseaux cellulaires — qui sont souvent les mêmes entreprises. Par exemple, Bell Mobilité offre l’accès à quelque 35 chaînes télé sur votre téléphone intelligent ou votre tablette… Mais vous serez limité à 5 heures de visionnement par mois avec le forfait de base, si vous n’êtes pas déjà client de Bell Télé. Les téléphages n’y trouveront pas leur compte, mais pour les consommateurs occasionnels, ça peut être une option intéressante.

On peut aussi recourir à un cocktail de solutions: par exemple, regarder le football de la NFL par les ondes hertziennes, s’abonner au baseball majeur sur son Apple TV, utiliser son cellulaire pour les événements les plus incontournables et fréquenter le resto-bar sportif de son quartier pour le reste… Mais c’est plutôt pénible. La vraie solution facile et agréable, pour les mordus de sport coupeurs de cordons, n’existe pas encore.

téléviseurintelligent.jpg

Perspectives d’avenir

Couper le cordon ne constitue pas encore la solution parfaite pour tout le monde, mais la tentation risque de devenir de plus en plus grande dans l’avenir.

D’abord, parce que de plus en plus de chaînes diffuseront leur contenu sur Internet, gratuitement ou par abonnement individuel. Aux États-Unis, HBO fait le saut en 2015 avec une version 100% en ligne de son service de vidéo sur demande HBO Go: plus besoin d’un abonnement au câble pour regarder Game of Thrones, True Detective et autres Girls. À quand un équivalent canadien? Mystère…

Ensuite, parce que de plus en plus d’entreprises du monde de l’Internet produisent leur propre contenu télévisuel. La série Transparent, qui a été couronnée des Golden Globes de la meilleure série dramatique et du meilleur acteur dans une série dramatique il y a quelques semaines, est une production d’**compétiteurs**, tandis que Microsoft, Hulu et YouTube lancent plus de contenu original que bien des chaînes télévisées. Encore là, tout ce matériel n’est pas encore disponible au Canada, mais ça viendra.

Enfin, parce que même le sport en direct pourrait bientôt faire le saut. Lors du dernier CES, Dish Network a annoncé son nouveau service Sling TV, qui diffusera sur Internet un ensemble de chaînes dont ESPN, le RDS américain. Si ESPN le fait, pourquoi pas TSN et RDS? C’est à suivre…

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

1 COMMENTAIRE

  1. Je demeure a Varennes J3X 1M9 j’ai acheté une antenne Clearstream simple et je ne capte que 2 postes en anglais. Si pres de Montréal je devrais en capter bien plus

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here