skullcandy.jpg

Un des facettes les plus souvent oubliées dans les jeux vidéo est le son. En effet, les aficionados des graphismes sont très volubiles et savent pousser sur leurs demandes. Il est par contre plus rare de voir la communauté des joueurs demander des produits performants en ce qui concerne le son. Pourtant, des compagnies très connues produisent des appareils très intéressants pouvant ajouter à l’expérience sonore du jeu. C’est le cas, par exemple, de Skullcandy. J’ai eu e plaisir de tester trois de leurs écouteurs de jeu. Vous voulez savoir ce que j’en ai pensé ? C’est par ici !

Trois écouteurs, trois expériences

Je dois tout d’abord annoncer mes couleurs. Je ne connais absolument rien aux produits faits par Skullcandy. Je n’ai jamais eu le plaisir de les essayer, et je suis généralement vendu aux produits de Sennheiser ou de Bose quand vient le temps de parler d’écouteurs. Je n’avais donc véritablement aucune idée de ce dans quoi je m’embarquais. Globalement, j’ai été agréablement surpris. Allons-y donc avec le trio sonore !

Casque d’écoute de jeu de SLYR de Skullcandy

slyr.jpgLe casque d’écoute SLYR de Skullcandy (disponible en bleu, en blanc, et en noir-jaune) est spécifiquement dédié aux jeux vidéo. La première chose qui frappe avec ces écouteurs est le design. Ce n’est pas un design habituel pour des écouteurs et c’est la bienvenue. Autre élément qui frappe : le câble est extrêmement long. On parle d’un câble de cinq mètres ! Ça fait du bien de savoir que l’on peut utiliser ces écouteurs sans se soucier de la distance avec l’écran.

Les SLYR s’utilisent avec un PC, une PS3, ou une Xbox 360. Pour se connecter, les SLYR utilisent des connecteurs rouges et blancs qui passent au travers des connecteurs composants. Cela veut donc dire qu’il n’y a pas de connexion digitale, probablement un choix permettant de garder le prix des écouteurs bas.

La qualité audio est plus que correcte. Ils sont puissants pour le prix et il y a définitivement beaucoup de basses. Parfois même un peu trop, créant ainsi des distorsions désagréables. On critiquera aussi le manque de support pour le son ambiophonique 7.1, mais en même temps, pour un casque de ce prix, on ne peut pas vraiment trop en demander non plus. Certes, ce casque risque de déranger les audiophiles. Il n’est définitivement pas l’idéal pour écouter des films, ou encore pour apprécier pleinement les subtilités musicales. Mais, comme il est dédié aux joueurs, on peut affirmer que le casque remplit bien son boulot. Il vous permettra de jouer pendant plusieurs heures sans sentir de fatigue et le son est suffisamment de qualité pour rendre le joueur moyen plus qu’heureux.

Pour ce qui est de la qualité du microphone, les commentaires que j’ai reçus des autres joueurs étaient que le son était « correcte ». Mes propres enregistrements tendent à me confirmer cette assertion. S’il est évidemment possible d’utiliser ces écouteurs pour les brancher sur un lecteur de musique, mais disons que le microphone, même s’il se rabat, est un peu gros. Ce n’est peut-être pas l’idéal pour la rue.

Note globale : 7,5/10.

Casque d’écoute de jeu de Plyr 1 de Skullcandy

plyr1-1.jpgLà on passe à un autre niveau. Les écouteurs PLYR 1, disponibles en noir et en blanc, sont définitivement les modèles que j’ai préférés. On saute à pieds joints dans une autre gamme. On nous offre la Cadillac des écouteurs dédiés aux jeux vidéo. Encore une fois, je dois avouer que j’ai été charmé par le design des écouteurs. Ils sont beaux et originaux.  De plus, ils couvrent de manière très confortable les oreilles. Le joueur intense pourra donc les porter pendant plusieurs heures sans problème. Par contre, la prise en main m’a laissé un peu froid. J’ai trouvé que la construction était quelque peu économe. Je me serais attendu à avoir quelque chose qui paraissait un peu plus solide, surtout considérant leur prix.

En fait, les qualités des PLYR 1 se trouvent surtout dans les fonctionnalités et dans la qualité sonore. Tout d’abord, il importe de mentionner qu’il s’agit d’écouteurs sans fil. Un gros plus pour le joueur en moi, car j’ai pu me promener devant mon écran à ma guise. On place la base proche de notre console, ou de notre PC et hop ! on est en voiture pour du son sans fil. Je n’ai vraiment eu aucun problème avec le signal. Le tout était toujours adéquat et clair. J’ai même été surpris de constater que le tout était assez puissant pour être diffusé sur deux étages.

plyr1-2.jpgDu côté du son, là on m’a véritablement donné quelque chose de solide. C’est un son ambiophonique 7.1 qui est offert avec ces écouteurs. Ainsi, on est vraiment à un autre endroit en terme de son. Encore une fois, les audiophiles seront peut-être critiques, mais ils le seront définitivement moins avec ces écouteurs. Le son est clair, même si parfois j’ai trouvé les aigus un peu irritants. Mais bon, c’est bien personnel comme constat.

De ce que j’ai pu en comprendre de la part des personnes avec qui j’ai joué, le microphone rend un son très clair et constant. Cela est très pratique dans les jeux en ligne, car le joueur excité peut se mettre à crier ; les écouteurs PLYR 1 vont moduler le son pour éviter de rendre sourds vos compagnons de jeu.

Au final, il faut se rendre à l’évidence : le PLYR 1 est une très belle addition de jeu pour le joueur possédant une Xbox 360, PS3, ou un PC. Cependant, je trouve franchement dommage qu’ils ne soient pas compatibles avec les nouvelles consoles de jeu ; on imagine que Skullcandy arrivera avec une solution sous peu, car le marché des consoles de nouvelle génération est de plus en plus important. Malgré tout, on fait face à un produit solide qui saura faire sa marque chez les joueurs exigeants plus en ce qui concerne le son.

Note globale : 9 /10.

Casque d’écoute de jeu de PLYR 2 de Skullcandy

plyr 2-1.jpgVoici un casque qui se veut se situer entre le PLYR 1 et le SLYR. Le PLYR 2, disponible en blanc, en noir-jaune et en sarcelle-bleu marine, le PLYR 2 offre quelques caractéristiques présentes avec le PLYR 1 tout en essayant d’être plus proche du prix du SLYR. C’est donc un appareil qui se veut construit tout en compromis.

Tout d’abord, les écouteurs sont sans fil. Je dois dire que je trouve toujours cela intéressant pour des écouteurs de jeu. Néanmoins, j’ai été moins impressionné après la qualité du signal offert avec les PLYR 2 que celui que j’avais avec les PLYR 1. On s’entend : la vaste majorité des gens ne verront pas la différence, surtout si vous restez devant l’émetteur. Par contre, mes tests ont été moins concluants.

Côté son, c’est un peu supérieur au SLYR, mais véritablement inférieur au PLYR 1. Après avoir essayé les PLYR 1, je dois bien avouer que j’ai été quelque peu déçu – j’aurais probablement dû essayer les PLYR 2 en premier, histoire de me faire moins d’attentes. Je dois dire que les deux faiblesses à ce casque sont les basses qui sont faibles et un cillement agaçant présent quand il n’y a pas de son. En plein jeu, même si le son est fort, on dirait qu’il manque de définition et de profondeur. Cependant, les joueurs à budget plus limité devraient y trouver leur compte. Bref, je vous suggère de les essayer en magasin, histoire de vous faire une tête vous même, car ces écouteurs pourraient très bien faire votre bonheur au chapitre du son. Pour ce qui est du microphone, encore une fois c’est net, clair et précis. Je n’ai donc rien à redire là-dessus.

Côté design, j’ai été aussi moins charmé. Comment dire, j’ai trouvé que le casque était encombrant. Le microphone semblait toujours prendre trop de place et j’avais l’impression que les coquilles étaient grosses pour rien. Cependant, j’ai aimé le look global ; c’est amusant d’avoir un peu de variété dans les couleurs et de se sortir du gris ou du noir traditionnel.

En définitive, ce n’est pas un mauvais casque. Le son est correct, même s’il n’est pas exceptionnel. Il offre toutefois des avantages certains, notamment avec le sans-fil. C’est définitivement un modèle à considérer si vous devez faire un plus attention à votre budget.

Note globale : 8 / 10.

Des casques pour tous

Pour terminer, je vous invite aussi à aller faire un tour sur le site de BestBuy pour voir l’ensemble des casques disponibles. En lisant les critiques des autres consommateurs, cela vous permettra de vous faire une meilleure idée de ce que vous cherchez.

PARTAGER SUR
Benoit "Ben the Man" Gagnon est né nu et sans défense jusqu'au moment où il a découvert les jeux vidéo et la technologie. À ce moment, il s'est mis à découvrir un monde rempli de promesses et de découvertes. Depuis, il s'est intéressé aux jeux vidéo, aux technologies émergentes, à l'industrie technologique et à la sécurité.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here