Casque d'écoute NuraphoneJ’ai récemment eu la chance d’essayer deux produits haut de gamme de la compagnie Nura. La critique d’aujourd’hui porte sur le plus inusité des deux: le casque d’écoute à la fois intra-auriculaire et circum-auriculaire (oui, vous avez bien lu) Nuraphone. Je reviendrai sur les écouteurs-bouton à suppression de bruit active Nuraloop dans un autre billet.

Pour résumer en une phrase: les Nuraphone sont le casque d’écoute le plus bizarre et le plus impressionnant que j’ai essayé de ma vie. Voici mes impressions en vidéo:

Description technique du casque d’écoute Nuraphone

Les principales caractéristiques techniques du casque Nuraphone sont les suivantes:

  • Suppression active et passive du bruit ambiant
  • Mode social pour mieux entendre ce qui se passe autour de nous
  • Mode d’immersion qui simule l’expérience d’une performance en direct
  • Batterie au lithium-ion d’une autonomie annoncée de 20 heures
  • Connectivité Bluetooth aptX HD ou filaire
  • Deux haut-parleurs par oreille
  • Microphones externes pour les appels téléphoniques
  • Contrôles tactiles à la surface des coupes
  • Coupes en aluminium et coussins en silicone hypoallergène
  • Poids: 329 grammes

Le casque est livré avec un étui de transport souple, des embouts de trois tailles différentes, un fil audio 3,5 mm et un câble USB qui sert à la fois à la recharge et à la connexion audio numérique avec un ordinateur.

L’étui de transport souple est adéquat mais ni très grand, ni très protecteur. Si vous prévoyez vous déplacer souvent avec vos Nuraphone, l’acquisition d’un boîtier de transport rigide est probablement souhaitable. Ce boîtier offre une fermeture magnétique stable et un compartiment interne pour transporter les câbles avec le casque. Compte tenu de l’investissement requis pour acquérir les Nuraphone, la protection supplémentaire offerte par le boîtier rigide n’est certainement pas de trop.

Il est aussi possible d’acheter séparément des câbles audio USB-C, Lightning ou micro-USB ainsi que des embouts, fil 3,5 mm et câble USB-A de rechange. Notez que les câbles des Nuraphone et des Nuraloop ne sont pas compatibles puisque les connecteurs sont différents.

Les Nuraphone sont livrés avec des embouts de rechange, un fil audio 3,5 mm, un câble USB pour la recharge et la connexion audio numérique, et un étui flexible.
Les Nuraphone sont livrés avec des embouts de rechange, un fil audio 3,5 mm, un câble USB pour la recharge et la connexion audio numérique, et un étui flexible.

Premier contact avec le casque d’écoute Nuraphone

Il s’agit d’un produit qui combine les caractéristiques d’un casque de studio et d’écouteurs-boutons. Vu de l’extérieur, il ressemble à un casque circum-auriculaire de pleine grandeur tout ce qu’il y a de plus typique. Mais ses coupes ne font pas qu’entourer les oreilles. Si l’on regarde à l’intérieur, on retrouve des protubérances qui s’insèrent dans les canaux auditifs, comme des écouteurs-boutons.

Visuellement, le résultat est… dérangeant, il faut l’avouer. Mais la qualité du rendu sonore en vaut amplement la peine. J’y reviendrai bientôt.

Les étranges protubérances qui s’insèrent dans les canaux auditifs sont cependant plus confortables qu’on pourrait le croire, même si les embouts Nuraphone sont plus gros que ceux de la plupart des autres écouteurs que j’ai eu l’occasion d’essayer au cours des dernières années. L’arceau qui relie les coupes, lui, est assez petit et pas très bien rembourré; si vous avez le cuir chevelu sensible, il pourrait vous agacer.

L'appli Nura calcule un profil de rendu sonore personnalisé en fonction des caractéristiques de l'oreille.
L’appli Nura calcule un profil de rendu sonore personnalisé en fonction des caractéristiques de l’oreille.

L’appli Nura et la configuration des Nuraphone

Le processus de configuration des Nuraphone requiert l’installation de l’appli mobile Nura (pour iOS et Android). Le rôle de celle-ci consiste à étudier le comportement des oreilles de l’usager pour créer un profil de reproduction sur mesure. Cela peut sembler ambitieux comme affirmation, d’autant plus que le processus ne prend qu’une minute. On ne peut cependant pas se plaindre des résultats.

Une fois calculé, le profil de reproduction personnalisé est téléversé sur les serveurs de Nura. Si vous installez l’appli sur un deuxième appareil, comme je l’ai fait sur mon iPad après avoir configuré mon casque avec mon iPhone, le profil sera automatiquement téléchargé sur ce nouvel appareil et vous n’aurez pas à recommencer le manège.

Notez que l’appli peut accueillir jusqu’à trois profils audio en même temps. J’ai un profil pour Nuraloop et un profil pour Nuraphone sur la mienne. Les deux sont sensiblement différents, s’il faut se fier à leurs représentations visuelles. Rien d’étonnant puisque les caractéristiques acoustiques des deux casques d’écoute sont très différentes elles aussi.

Performance sonore du casque Nuraphone

En un mot: phénoménale.

Lorsque le mode d’immersion est inactif, les Nuraphone sont des écouteurs corrects. Peut-être un peu au-dessus de la moyenne, mais pas de quoi justifier leur prix. Mais une fois le mode d’immersion activé… Wow!

D’abord, parce que le bruit ambiant est complètement neutralisé. On bénéficie de la suppression active et de deux formes d’atténuation passive: celle des coupes qui entourent les oreilles et celle des embouts insérés dans les canaux auditifs. Au moment où je tape ces lignes à l’ordinateur, je n’entends pas le bruit des touches de mon clavier. Du tout.

Ensuite, parce que les deux haut-parleurs de chaque oreille font un travail admirable. Des extrêmes graves jusqu’aux aiguës, toutes les gammes de fréquence sont reproduites fidèlement et sans compromis. J’ai découvert des subtilités dans des chansons que j’écoute depuis des décennies. Leonard Cohen. Pet Shop Boys. Iron Maiden. Beau Dommage. Luciano Pavarotti. La musique électronique, la musique classique, les podcasts parlés: tout est impeccable. J’aimerais vous dire qu’il y a un problème quelque part, mais je n’en trouve pas. Désolé. (Non, je ne suis pas vraiment désolé!)

Regarder un film est tout aussi satisfaisant, tant pour les voix que pour les effets spéciaux. Je n’ai pas remarqué de délai de synchronisation particulier, mais là-dessus la performance de Bluetooth peut être imprévisible.

Évidemment, plus vos sources sont claires et de bonne qualité, plus vous aurez du plaisir. Un fichier mp3 ultra-compressé demeure un fichier mp3 ultra-compressé. Je me mords les doigts, aujourd’hui, d’avoir voulu économiser de l’espace de stockage autrefois.

Nuraphone dans leur boîtier de transport rigide (vendu séparément).
Nuraphone dans leur boîtier de transport rigide (vendu séparément).

Les meilleurs réglages

L’appli Nura permet de régler le niveau d’immersion souhaité. Au niveau minimal, il n’y a que peu d’effet. Au niveau maximal, on a l’impression d’être dans la première rangée d’un concert de Metallica, le visage enfoncé dans un haut-parleur haut comme un triplex. Les basses sont tonitruantes. Et on les ressent physiquement: ces drôles de cônes en silicone flexibles qui relient les embouts aux coupes vibrent et nous font littéralement bouger les pavillons des oreilles.

Dans la plupart des situations, un réglage au quatrième ou au cinquième niveau d’immersion (sur une possibilité de six) donne les meilleurs résultats. Surtout si on fait jouer les écouteurs relativement fort.

Le mode social, qui transmet le son ambiant au lieu de le bloquer, est éclatant lui aussi. Le contraste est beaucoup plus éloquent que chez la plupart des autres produits qui offrent ce genre de fonction. Je n’ai été aucunement tenté d’enlever mon casque d’écoute pour avoir une conversation soutenue.

Un produit conçu pour Bluetooth et pour la mobilité

Si les Nuraphone ont une faiblesse, c’est que certaines fonctions disparaissent lorsqu’on les utilise autrement que connectés à un appareil mobile sous Bluetooth.

Le réglage du niveau d’immersion se fait uniquement dans l’appli Nura, qui n’existe pas sur les ordinateurs personnels. La musique de votre PC vous fait battre les oreilles au vent parce que les basses sont trop intenses? Vous devrez vous déconnecter du PC, vous connecter à votre téléphone, ajuster le niveau d’immersion, puis revenir à la case départ. Rien de très compliqué, mais agaçant.

Plus troublant: les contrôles tactiles de mes Nuraphone cessent de fonctionner lorsqu’ils sont en mode filaire. Plus moyen de passer de l’immersion au mode social. Plus moyen d’ajuster le volume ou d’arrêter la lecture sans passer par l’interface de l’ordinateur ou du téléphone.

Ces limites étranges pourraient être corrigées par une mise à jour au micrologiciel interne ou par le développement d’une appli Nura pour ordinateurs personnels. Pour le moment, on doit cependant prendre notre mal en patience. Le résultat est quelque peu étrange: un casque d’écoute qui semble fait pour être utilisé à l’intérieur, devant un grand écran, ne fonctionne à plein régime que lorsqu’il est jumelé avec un appareil mobile via Bluetooth.

Accessoires pour Nuraphone (vendus séparément): boîtier rigide, embouts supplémentaires, câbles audio de multiples formats.
Accessoires pour Nuraphone (vendus séparément): boîtier rigide, embouts supplémentaires, câbles audio de multiples formats.

Autonomie des Nuraphones

Nura annonce une autonomie de 20 heures. Durant mon test, j’ai aisément obtenu deux journées d’usage assez costaud sur une seule charge, en mode d’immersion la plupart du temps. (Vous pouvez surveiller le niveau de charge dans l’appli. Les écouteurs vous informent aussi de leur niveau de charge lorsque vous les enfilez.)

Un facteur peut cependant influencer l’autonomie. Les Nuraphone sont censés s’éteindre automatiquement lorsqu’on les enlève. Cependant, cette fonction n’est pas infaillible et il n’existe aucune alternative manuelle pour les éteindre de force.

Or, lorsque les Nuraphone restent éveillés, ils essaient constamment de se reconnecter aux sources Bluetooth qu’ils connaissent. J’ai remarqué ce comportement après avoir observé de fréquentes coupures de connexion Bluetooth pendant mon test des Nuraloop: lorsque mes Nuraloop s’arrêtaient de jouer, les réglages de mon iPhone indiquaient que les Nuraphone et les Nuraloop étaient tous deux connectés. Et lorsque je déconnectais les Nuraphone manuellement, ils revenaient après une ou deux minutes, coupant à nouveau ma connexion avec mes Nuraloop. La solution: enfiler les Nuraphone à nouveau, puis les enlever. La plupart du temps, cela suffit à les convaincre de s’éteindre.

Le verdict

En termes de performance brute, les Nuraphone sont pratiquement imbattables. Si votre budget vous permet d’envisager l’achat d’un casque d’écoute de haut de gamme et que la suppression du bruit ambiant fait partie de vos priorités, vous ne pouvez pas vous tromper. La musique, le cinéma et les jeux vidéo ne vous auront jamais procuré une expérience sonore aussi satisfaisante.

Il reste à espérer qu’une éventuelle appli pour ordinateurs personnels et/ou une future mise à jour au micrologiciel permettront aux Nuraphone d’être aussi efficaces en toutes circonstances que lorsqu’ils sont connectés à un téléphone par Bluetooth.

Les Nuraphone sont cependant un peu trop lourds et trop «sophistiqués» pour être utilisés régulièrement à l’extérieur d’un environnement contrôlé. Je me vois difficilement porter les miens sur un sentier, au gym ou même dans le métro. Pour une vraie solution de mobilité, les Nuraloop constituent un meilleur choix.