Modulation Main.jpgLa semaine dernière, nous avons publié le guide pratique pour les pédales de gain, notre premier guide traitant des divers effets de guitare en profondeur. Cette semaine, je ferai une explication des pédales de modulation : Chorus, Phaser et Flanger. Ces pédales offrent d’excellentes façons d’élargir notre signal ou elles permettent simplement d’ajouter de la personnalité. J’expliquerai leurs différences, leurs applications et je donnerai quelques exemples tirés de la musique populaire.

Chorus

En doublant un signal et en retardant la copie, on obtient un effet de chorus. La hauteur de la copie est aussi modulée par un LFO (une oscillation de basse fréquence), créant l’impression d’écouter plusieurs instruments jouant le même passage. L’illusion est créée grâce à cette copie subtilement imparfaite et modulée, telle une chorale. Pour le guitariste, utilisé modérément, cet effet est une façon de prendre plus de place au sein d’une formation et bénéficier d’un son enveloppant. Un exemple classique est Message in a Bottle de The Police. Un extrait isolé et apparent serait Come As You Are de Nirvana.

Chorus.jpgPlus le chorus est exagéré, plus la réplique du signal original est modulée et vibrante. Souvent, on peut imiter un haut-parleur Leslie de cette façon. Ce haut-parleur rotatif procure un son frémissant et aqueux. Eric Clapton est l’auteur de mon moment Leslie préféré dans Badge, à l’entrée de guitare après la deuxième interruption. Que du goût!

Une pédale de chorus polyvalente est sans doute le Boss CE-5.

Phaser

Ce prochain effet est souvent présent dans l’arsenal des guitaristes de plusieurs styles, du rock au funk. En ajoutant une copie du signal munie d’une série de filtres de fréquences à phase changeante, nous obtenons des accentuations et des diminutions de certaines parties du timbre. À ce moment, le spectre sonore de la guitare ressemble à une série de pentes montantes et descendantes et le son lui-même obtient une caractéristique filtrée. Cette copie du signal est passée dans un LFO qui varie les fréquences en phase et celles qui sont déphasée périodiquement. C’est à ce moment que le phaser prend son caractère tourbillonnant.

Phaser.jpgCet effet s’entend très bien dans le solo a cappella Eruption de Van Halen. Ladies Night de Kool and the Gang offre un exemple de phaser à la guitare dans un autre style complètement.

 

Le Boss PH-3 est un choix très versatile.

Flanger

Très proche du phaser, le flanger semble beaucoup plus apparent. Cet effet, qui rappelle le décollage d’un avion, est créé grâce à un délai et non à une série de filtres, ce qui donne une infinité de pentes montantes et descendantes. L’intervalle du délai détermine la fréquence de départ du flanger.

Heart affiche le flanger de manière ravissante au début de Barracuda. Aussi, Lenny Kravitz fait utilisation judicieux de cet effet dans le pont de Are You Gonna Go My Way.

Boss offre le BF-3, un choix classique de flanger.

Multi-Effect.jpgPlusieurs fabricants proposent une série d’effets de modulation au sein d’un seul produit. Le MM4 de Line 6, Le Modfactor d’Eventide et le Mobius Strymon sont des choix très populaires. Pour le guitariste plutôt explorateur, c’est une option très intéressante.

Les effets de modulations sont souvent utilisés par les guitaristes lorsqu’ils se retrouvent seuls à jouer de façon harmonique (jouer des accords) au sein d’une formation. Le son est alors élargi, créant une masse de son plus intéressante et profonde. Par contre, un effet modulant peut être très inspirant et émerveillant lorsqu’on joue seul. De nature, le chorus est plus subtil et se prête à une multitude de situations. Le phaser offre une texture changeante et engageante, parfaite pour les accompagnements mouvementés et les solos endiablés. Finalement, le flanger, l’effet le plus apparent des trois, peut être très satisfaisant et peut rehausser une chanson aux moments clés.

 

PARTAGER SUR
Nikolai Olekhnovitch
Nikolaï Olekhnovitch est un guitariste professionnel de la région de Montréal. Sa versatilité, acquise lors de ses études collégiales et universitaires, ainsi que durant son implication au sein de nombreux projets de musique originale, lui a apporté une expérience précieuse dans son évaluation d’instruments de tout genre. Lorsqu’il n’est pas sur la route avec ses multiples formations, il explore les arts martiaux et recherche l’espresso ultime.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here