Le jeu de course automobile Forza Horizon 3 est l’un des meilleurs auxquels j’ai joué. J’adore cette liberté de parcourir les routes de la région visée par le prochain Festival Horizon. Nous voici en Australie à rouler autant en ville que sur la plage entre les fameux Twelve Apostles, dans la forêt jonchée de rivières sinueuses ou dans le désert de l’Outback. En tant qu’organisateur du Festival, notre travail est d’attirer le plus grand nombre de fans possible pour l’événement. Voici mon expérience avec Forza Horizon 3.

forza-pochetteForza Horizon 3 est développé par Playground Games et publié chez Microsoft Studios

  • Date de parution: 27 septembre 2016
  • Style: Sport automobile / Aventure
  • Plateformes: Xbox One / PC
  • Mode de jeu disponibles: solo / multijoueur (2 à 12 joueurs)
  • Classement ESRB: E (Pour Tous)
  • Langue d’exploitation: Jeu disponible en français

Nous sommes le boss du Festival Horizon

Après y avoir participé dans l’édition passée, c’est maintenant nous l’organisateur du Festival Horizon qui a lieu cette fois en Australie. Il faut que ce soit le plus grand événement du genre attirant un maximum de fans de partout à travers le monde. Dans cette optique, on parcourt les routes australiennes à la recherche de défis à compléter pour faire la meilleure promo possible. On va engager les Drivatars de nos amis, signer des contrats avec les stations de radio locales et effectuer les plus belles cascades promotionnelles. Cette approche marketing qui m’immerge dans le jeu est super intéressante parce que tout est pensé en fonction du thème de Forza Horizon 3.

Chaque fois qu’on agrandit l’un des sites du festival, le nombre d’activités augmente. Il y a toujours de la nouveauté et ça m’amuse énormément. Qu’ils soient faciles ou difficiles, les épreuves sont variées. Je m’applique à faire la meilleure performance qui donnent des crédits, de l’expérience de pilotage et gonfle notre popularité par un nombre de fans grandissant.

Se faire appeler « boss » est bien mais c’est encore mieux quand notre assistante nous appelle par notre prénom, celui qu’on a choisi en début de partie. J’étais trop contente de voir que le mien y était. Chaque fois que je lance le jeu, j’ai donc droit à un agréable « Bonjour Mélanie! ».

Pas besoin d’être champion de course pour l’être dans l’exploration

Mon plaisir dans Forza Horizon 3 n’est pas nécessairement de gagner toutes les courses mais de découvrir les 488 routes australiennes à commencer par celles autour de Byron Bay. L’une de mes activités préférées est de retrouver les Trésors de grange. Ce sont des voitures à l’abandon cachées sur la carte qui s’avèrent être des bijoux une fois restaurées. Après ma troisième voiture, je me suis aperçue que le bâtiment où celles-ci sont cachées sont similaires. En fouillant le périmètre désigné par un cercle pourpre sur la carte, repérer cette grange devient alors plus facile pour les suivantes. Et si j’ai de la difficulté à la repérer, je lance mon drone!

Parmi les nouveautés, on peut maintenant lancer un drone pour repérer les panneaux spéciaux à proximité qui s’afficheront automatiquement sur la carte. Pratique pour gagner des points d’expérience rapidement lorsqu’on retourne sur place au volant de notre voiture. Au fait, c’est plus de 350 véhicules qui sont à déverrouiller ou à se procurer dans des ensembles téléchargeables. Toutefois, j’en ai amplement dans le jeu de base pour m’amuser. La variété y est, des autos communes aux luxueuses en passant par les tout-terrains pour les épreuves hors route. Quelques modèles propres au pays des kangourous font également partie du lot et elles sont toutes personnalisables pour en maximiser la performance.

Un titre d’une beauté éclatante

Forza Horizon 3 est l’un des premiers titres qui profite de l’affichage HDR (imagerie à grande gamme dynamique) de la Xbox One S. J’y ai joué sur ma console Xbox One d’origine et malgré cela, il est magnifique. Le passage du jour à la nuit change la donne durant les courses, de même que la pluie et des différents types de sol dont on en ressent les textures par la vibration de la manette. Naturellement, mes dérapages étaient à leur maximum quand j’ai couru sur une terre mouillée bien glissante une fois la pluie installée. De plus, étant donné qu’on joue sur des routes (et pas sur un circuit automobile), il faut aussi gérer la circulation. Grâce à ces hasards, aucune course n’est pareille même en répétant une épreuve.

Malgré des temps de chargements un peu longs, je trouve Playground Games astucieux en y intégrant nos statistiques concernant les routes découvertes, défis accomplis et autres succès personnels. Notre esprit compétitif est constamment mis à l’épreuve car après chaque activité, on nous affiche le résultat d’un de nos amis. Quand je voyais que c’était possible, ça m’est arrivé de recommencer pour battre leur record.

Aussi amusant mode solo qu’en multijoueur

Horizon est la série de type arcade et aventure de la franchise de jeux de course Forza. Avec des courses de rue et une foule de défis autant sur route qu’hors-piste, Forza Horizon est le modèle que je préfère à la simulation de course en circuit de Forza Motorsport. En solo, je m’amuse grandement mais si je le souhaite, trois amis peuvent se joindre à ma partie en mode coopératif. Sinon, on s’invite en ligne où l’on peut se regrouper pour faire la course à douze personnes.

Même si je préfère les activités du mode solo, les parties en multijoueur donnent des points d’expérience d’équipe qui s’additionnent pour augmenter notre niveau de joueur plus rapidement que seul. Ce que j’aime aussi est qu’on n’a pas besoin de monter sur le podium pour faire des points. Il m’est déjà arrivée de finir en 4e place même si je finissais parmi les derniers coureurs durant un championnat de quatre courses. Tous les points de prouesse qu’on réalise sont calculés ce qui donne une belle motivation autant aux joueurs débutants qu’aux expérimentés.

Un jeu qui fait voyager

L’Australie est un pays que j’ai eu la chance de visiter il y a 3 ans. On avait loué une voiture et nous sommes partis en roadtrip. On a bien évidemment fait la Great Ocean Road (2 fois plutôt qu’une!) et roulé sur les routes de campagne entre Sydney, Canberra et Melbourne. Pouvoir revisiter ces lieux fantastiques dans Forza Horizon 3 est l’une des motivations que j’ai à y retourner. Et ça me donne le goût de repartir en voyage.

+ Beaucoup de voitures à acquérir et personnaliser

+ Facile à prendre en mains

+ Le monde ouvert est génial

+ La présence des Drivatars donnent l’impression de jouer en multi constamment

– Des temps de chargement un peu longs

Verdict

  • Jouabilité: 4,5/5
  • Visuel: 4,5/5
  • Audio: 4,5/5
  • Durée de vie potentielle: 5/5

Note générale: 4,5/5 (95%)

Procurez-vous Forza Horizon 3 pour Xbox One

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here