L’automne frappe fort avec cette baisse soudaine de température! Fort heureusement pour moi, j’ai pu me réchauffer avec les nouvelles aventures de Lara Croft qui se déroulent sous le soleil ardent du Pérou, en Amérique du Sud. Eidos Montréal a eu une superbe opportunité de terminer la trilogie débutée en 2013 par Crystal Dynamics. Shadow of The Tomb Raider disponible sur Playstation 4, et Xbox One, nous fait découvrir une Lara qui devient réellement la « Tomb Raider » que l’on connait, tout en essayant de contrer les plans des Trinitaires.

Shadow of The Tomb Raider est développé par Eidos Montréal et publié chez Square Enix 

Date de parution :  14 septembre 2018
Style : Action-aventure
Plateforme : Playstation 4, Xbox One
Mode de jeu disponible : 1 joueur
Classement ESRB : 17 ans et plus
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

J’ai eu la chance d’essayer plusieurs heures de jeux de Shadow of The Tomb Raider quelques mois avant sa sortie grâce à l’invitation de Eidos Montréal. Lors de ces événements, la première chose qui m’a frappée est l’emplacement de l’histoire. Ayant une grande fascination pour les anciennes civilisations mayas et incas (merci à l’émission « Les Mystérieuses Cités D’or »!), je fus vite conquis juste de savoir que les aventures de Lara se dérouleraient à travers ces différentes régions remplies de mystères toujours inconnus. Même si l’aventure débute au Mexique, où l’action commence assez rapidement d’ailleurs, celle-ci se retrouve vite au Pérou après avoir provoquée, selon les dires des Trinitaires, un compte à rebours menant à la fin du monde.

Pour survivre dans la jungle, il faut devenir la jungle

Lorsque Crystal Dynamics a relancé la série Tomb Raider en 2013, Lara Croft était avant tout une victime qui s’est peu à peu transformée en survivante. Dans Shadow Of The Tomb Raider, Lara devient une prédatrice et sait maitriser son environnement mieux que quiconque. Nathan Drake (de la série de jeux vidéo Uncharted) ne pourrait faire mieux! Et pour ce changement de personnalité assez éloquant, Eidos Montréal a réussi avec un fin doigté à maitriser le rythme idéal de cette évolution.

Que ce soit sous l’eau, cachée sur des branches d’arbres, ou en pleine escalade d’un paroi trop rocheux pour n’importe quel humain, Lara Croft a la détermination, mais surtout la force de s’adapter à plusieurs situations et de virer le tout à son avantage. Et lorsque l’aventure se déroule dans la jungle, il faut profiter de tous les éléments que celle-ci peut nous offrir. Des fleurs, des peaux d’animaux, des baies sauvages, des branches d’arbres, tout est utile pour survivre. Bien sûr, il faut aussi faire preuve de ténacité, car les ennemis sont nombreux! Si Lara a déjà fait ses preuves avec les armes, et elle le démontrera encore plus d’une fois, elle doit faire en sorte de survivre aux attaques des animaux de la jungle! Que ce soit des piranhas, ou même des jaguars, les moments de quiétude sont plutôt rares!

L’exploration, un aspect primordial dans les aventures de Lara Croft

Lara devra visiter de magnifiques villages pour arriver à ses fins. Ces derniers regorgent d’habitants qui aimeront lui parler. Certain lui donneront de l’aide, ou donneront des indices pour trouver divers objets, et même parfois, donneront des indices qui mèneront à des tombeaux. Des tombeaux, il n’en manque pas, et le chemin pour parvenir à chacun d’entre eux est parfois long et périlleux. Si quelques uns d’entre eux sont moins intéressants et dangereux que d’autres, l’accent mis sur les paysages pour y parvenir est tout simplement à couper le souffle. Même si toutes ces statues et ces visages gravés directement aux montagnes n’ont rien de réel, l’exclamation que je faisais à chaque fois était vraiment satisfaisant.

Toutes les missions secondaires que les villageois peuvent nous donner, et tous ces tombeaux à découvrir forment un immense terrain de jeu que j’ai souvent cru sans fin. Déjà que l’histoire principale nous fait promener dans des chemins qui semblent parfois s’éterniser, j’ai souvent dû reprendre mon chemin initial si je ne voulais pas prendre trop de temps avant d’écrire cette évaluation. Je ne sais plus combien d’heures j’ai passé sur l’histoire principale, mais si je me fis à tout ce que j’ai passé à côté, j’ai encore vingtaine d’heures à mettre sur le jeu. Ce n’est certainement pas un problème en soi, puisque Shadow Of The Tomb Raider est magnifique.

Si je m’efforce à tout finir, j’accumulerai encore plus d’expérience, qui pourra débloquer d’autres habiletés. Tout comme dans les deux précédents titres, plusieurs moyens aussi simples que de fouiller dans un pot est assez afin d’accumuler de l’expérience. Avec tout ce qui m’attends, j’espère pouvoir débloquer des habiletés encore plus spectaculaires que celle qui permet à Lara de s’accrocher aux parois rocheux de manière horizontale! Lorsque j’ai vu Lara faire cela, mes jambes tremblaient à quel point j’avais le vertige pour elle!

Impressions générales

Shadow Of The Tomb Raider nous permet de découvrir l’évolution de Lara Croft jusqu’à ce qu’elle devienne ce qui fait d’elle l’héroïne que l’on adore. Toutefois, j’ai trouvé que l’histoire principale du jeu manquait de profondeur. Puisqu’il s’agit d’un jeu de science-fiction, la possibilité de rendre l’histoire encore plus fascinante, surtout lorsque l’on parle d’anciens dieux, aurait dû être plus exploitée. Le jeu se reprend toutefois avec ses villages qui regorgent de vies. Le principal, Paititi, est sublime et est remplit d’aspects routiniers de la vie de tous les jours. Je fus agréablement surpris de voir des enfants jouer dans la rivière pendant que des adultes cultivent divers légumes. Le tout, dans un paysage aussi fantastique qu’irréel.

J’ai malheureusement eu droit à quelques bogues, et ce, même après la sortie du jeu… Des ralentissements lors de fuites, aux paroles qui pouvaient s’entendre avec du retard, je ne peux pas dire que le jeu est parfait. Il ne reste que pendant que plusieurs se promenaient à New-York et mettaient des toiles d’araignées un peu partout, j’ai profité de chaque minute de libre que j’avais pour jouer à ce jeu dans lequel on incarne une héroïne qui mérite le respect de tous, Lara Croft dans Shadow Of The Tomb Raider.

+ Une Lara Croft qui ne fait que un avec son environnement
+ Paysages magnifiques
+ Des villages qui débordent de vie

– Quelques bogues mineurs
– L’histoire principale aurait pu être plus poussée

ÉVALUATION GLOBALE DE SHADOW OF THE TOMB RAIDER

Expérience de jeu: 4.5/5
Graphisme: 4.5/5
Son: 4/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité: 5/5

Note globale:  4.5/5 (90 %)

Pour se procurer Shadow of the Tomb Raider sur Playstation 4

Pour se procurer Shadow of the Tomb Raider sur Xbox One

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Les images sont tirées de ma partie sur Playstation 4.

Merci à Eidos Montréal pour la copie digitale du jeu.

PARTAGER SUR
Jean-Francois Bourré
Passionné par les voyages dépaysants, je suis avant tout un geek qui aime les jouets, les figurines, les gadgets technologiques et les jeux vidéo. J'ai partagé plusieurs sujets sur les blogs de Geekbecois et de Geeks And Com. Je tiens un blogue personnel sur lequel je publie occasionnellement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here