Tom Clancy's The Division 2 Les attentes sont toujours un peu élevées quand un éditeur annonce la suite d’un jeu qu’on a apprécié et auquel on a joué des centaines d’heures. Bien que je n’aille pas joué au premier depuis un bout de temps, j’étais extrêmement curieux de voir ce que Tom Clancy’s The Division 2 allait apporter pour rallumer ma flamme qui était éteinte. Mission accomplie? Je vous invite à consulter ma critique provisoire que je compte mettre à jour plus j’avance dans le jeu dans les prochains jours.

 

Tom Clancy's The Division 2Tom Clancy’s The Division 2 en détail

Plateforme : Xbox One et PlayStation 4 (Critique de la version PS4)
Développeur : Massive Entertainment, Ubisoft Reflections, MORE
Éditeur : Ubisoft
Style : Jeu de rôle de tir à la première personne
Mode de jeu disponible : multijoueur
Classement ESRB : Mature (Mature – 17 ans et plus)
Langue : Anglais, français

 

Direction Washington

Sept mois se sont écoulés depuis les événements qui ont forcé la mise en quarantaine de la ville de New York. Vous incarnez le rôle d’un agent de la force spéciale stratégique The Division qui devait reconstruire New York suite à l’épidémie de variole. Ayant fait le ménage de la ville dans le premier jeu, vous êtes contactés par d’autres membres de The Division postés à Washington.

Il semble que la guerre entre les civils et les différentes bandes de mécréants est en train de dégénérer et ils ont besoin d’assistance pour rétablir l’ordre. On ne gagnera pas d’Oscar pour l’originalité du scénario mais c’est efficace.

Jusqu’à présent, j’ai environ 25% de l’histoire de complétée en une quinzaine d’heures de jeu. Tout se déroule bien et c’est cohérent. Comme dans le jeu précédent, on découvre l’univers de Tom Clancy’s The Division 2 dans divers enregistrements ainsi que des échos qui sont des genres d’hologrammes recréés à partir de films de caméra de surveillance. Ils sont même quasiment plus intéressants que les quêtes principales.

Tom Clancy's The Division 2

Une ville en tourment

Ce jeu est simple et complexe à expliquer. Votre but premier est de vous battre pour devenir plus fort afin de vaincre tous les adversaires sur votre passage. On pourrait dire que tous les jeux ont ce même but et ça ne serait pas faux. Ce qui complexifie la donne avec Tom Clancy’s The Division 2 c’est que vous devez le faire dans un carré de sable énorme.

Votre nouveau quartier général est la Maison-Blanche. Rien à voir avec l’image que vous en avez. Plusieurs de systèmes de la vie ne sont plus fonctionnels et c’est votre tâche de les remettre en fonction. Vous vous promènerez dans les rues quasi désertes de Washington afin de trouver des ressources pour faire vivre vos congénères, pour reconstruire les différents postes avancés et ainsi de suite.

Dans les rues, vous devrez vous battre contre des bandes de criminels utilisant le sinistre sobriquet des Hyènes. En vous déplaçant d’un endroit à l’autre, il ne sera pas rare de devoir combattre ses Hyènes alors qu’ils sont en train de faire des exécutions publiques, qu’ils gardent des points de contrôles que vous voulez récupérer, qu’ils volent des vivres ou simplement qu’ils soient en patrouille. Il semble avoir un peu plus de variété dans le type de missions et activités ce qui aide beaucoup à briser la monotonie.

D’ailleurs, de temps en temps, vous aurez aussi l’aide de certains civils armés qui combattront à vos côtés de temps en temps. C’est vraiment une addition appréciée puisqu’elle donne beaucoup de vie au monde froid et cruel qu’était Tom Clancy’s The Division.

Tom Clancy's The Division 2

Les combats sont la grande force du jeu

Vous aurez plusieurs endroits un peu partout dans la carte qui vous donnera accès à des missions principales ainsi que des missions secondaires. Chacune d’entre elles explique bien quel niveau vous devriez être pour tenter de la réussir et donne l’option de faire venir trois autres amis ou des joueurs inconnus pour vous donner un coup de main. Croyez-moi dans certains cas, c’est nécessaire!

Si j’avais réussi sans trop de difficulté à faire toutes les missions seul dans le premier jeu, le second m’offre un défi pas mal plus intéressant. Le pire c’est que ce n’est pas parce que les ennemis sont beaucoup plus puissants mais ils sont plus intelligents qu’ils l’étaient. Il n’est pas rare de se faire prendre sur les côtés parce qu’un des bandits a décidé de venir vous contourner pour vous surprendre. Un peu frustrant mais beaucoup plus réaliste.

Bien que les missions étaient répétitives ou que les ennemis étaient clairement trop puissants aux niveaux plus élevés (ils étaient communément appelés les éponges à balles), les mécaniques de combat de Tom Clancy’s The Division étaient dans les meilleurs que j’ai eu l’occasion d’essayer. Fort heureusement, c’est encore le cas dans ce jeu.

Pour réussir, vous devrez utiliser énormément de la couverture disponible un peu d’un endroit à l’autre. Se déplacer d’une couverture à l’autre se fait simplement en pointant l’endroit et en appuyant sur X. Vous pourrez ensuite utiliser un vaste arsenal d’habiletés qui vous offrent des drones qui aveuglent, des tourelles automatiques ou même des mines intelligentes pour disposer rapidement de vos adversaires.

Tirer les armes dans Tom Clancy’s The Division 2 est grandement satisfaisant. Elles ont tous leurs sons différents ainsi que leurs forces et leurs faiblesses. Peu importe votre style de jeu, vous trouverez une arme à votre goût. Pour ma part, j’aime bien avoir une mitraillette avec un peu de punch qui tire assez vite ainsi qu’un fusil de tireur d’élite pour disposer de mes ennemis à distance en deux temps trois mouvements.

Tom Clancy's The Division 2

Toujours en quête de meilleur équipement

Périodiquement alors que vous avez disposé de vos adversaires, ils laisseront tomber une partie de leur équipement. C’est de cette manière que vous aurez droit à du nouvel équipement de plus en plus en plus puissant.

Au départ, vous devrez vous contenter d’armes ou pièces d’armure grises puis vous commencerez à obtenir des objets verts plus puissants. Les premiers items bleus que vous obtiendrez vous exciteront jusqu’au mauve et finalement l’or.

Les habitués des jeux en ligne connaissent bien ce genre de mécanique puisqu’on la retrouve autant dans Destiny 2 ou même Fortnite. La progression est très bonne est maintenant que je suis niveau 8, j’ai commencé tranquillement à trouver plus de bleu et de mauve.

Ça donne un sentiment de fierté et on sent bien que notre personnage devient de plus en plus fort.

tom clancy division 2

Plus riche et plus vivant

Ce qui frappe le plus quand on arrive à Washington est comment la nature reprend tranquillement sa place. Il y a beaucoup de végétation dans les rues de la capitale et bien que je m’ennuie de la froideur et la dureté de la neige dans le premier, je me suis souvent laissé prendre au piège d’admirer le paysage.

Tout est super bien détaillé et immersif. La verdure ainsi que les animaux qui se déplacent dans les rues de Washington contribuent fortement à rendre le monde plus vivant et interactif.

J’ai bel et bien rencontré quelques problèmes visuels ici et là mais généralement, c’est poli et roule très bien sur ma PlayStation 4 à 30 images par secondes. C’est vraiment joli mais je dois confesser ne pas trop aimer les visages de près dans les séquences animées. Ils ne sont vraiment pas naturels.

La musique n’est pratiquement jamais présente à part dans certaines séquences de jeu plus animées. Elle contribue à rendre la situation plus stressante mais vous l’aurez oublié sitôt qu’elle est terminée. Côté sonore, ce sont plutôt toutes les différentes voix qui aident à rendre le jeu beaucoup plus crédible et invitant.

Tom Clancy's The Division 2

Incursions dans la zone sombre

Malheureusement, je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller tenter ma chance dans la “Dark Zone” (la zone sombre) où on peut se battre joueur contre joueur. J’avoue préférer monter un peu mon personnage puisque je me rappelle encore des cauchemars que j’ai eu à me faire réduire en poussière dans mes premières incursions. Ce n’est que partie remise puisque je compte bien aller y faire un tour cette semaine.

Sinon, j’ai quand même pu essayer les services de jumelage de joueur qui m’a permis de refaire certaines missions que j’avais déjà faites mais en groupe. Tout de suite, j’ai vu comment avoir trois autres compagnons simplifiait grandement la vie pour combattre les méchants.

Tom Clancy's The Division 2

VERDICT

Tom Clancy’s The Division 2 est jusqu’à présent un digne successeur au premier jeu. Il offre les mêmes bonnes mécaniques de jeu que le premier opus mais plus de types de missions et d’activités intéressantes. L’histoire est encore une fois risible mais on trouve le plaisir dans les batailles excitantes avec ou sans amis. Si vous n’avez pas aimé le premier, ce jeu ne fera rien pour vous faire changer d’idée. Les amateurs en auront pour leur argent.

Revenez au cours de la semaine pour avoir des impressions mises à jour de l’histoire et des autres fonctionnalités du jeu.

+ Un système de couverture parfait et engageant.
+ Excellente représentation vivante d’un Washington croulant sur la végétation.
+ Parfait pour jouer entre amis.

– Beaucoup moins facile à jouer lorsqu’on joue seul. Définitivement un jeu de combat tactique.
– Peu d’intérêt pour l’histoire très mince.

 

ÉVALUATION GLOBALE DE TOM CLANCY’S THE DIVISION 2

Expérience de jeu : 4,5/5
Graphisme: 4/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 4.5 /5

Note globale : 4,25/5 (85 %)

 

Procurez-vous Tom Clancy’s The Division 2 pour Xbox One
Procurez-vous Tom Clancy’s The Division 2 pour PlayStation 4

Achetez Tom Clancy’s The Division 2 Gold Edition pour Xbox One
Achetez
Tom Clancy’s The Division 2 Gold Edition pour PlayStation 4

 

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here