Horizon Forbidden WestJe suis très heureuse de cette première grande sortie de Sony en 2022. Horizon : Forbidden West est la suite d’Horizon : Zero Dawn, qui nous a présenté Aloy dans cette nouvelle franchise développée par Guerilla Games. Selon moi, on n’a pas assez de femmes fortes comme personnage principal en jeux vidéo, et Aloy est une leader et diplomate géniale.

Horizon Forbidden WestHorizon : Forbidden West en détails

Plateformes : PlayStation 4 / PlayStation 5
Évalué sur : PlayStation 5
Développeur : Guerilla Games
Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Style : Action / Aventure
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Aloy part mission dans l’Ouest prohibé

Horizon : Forbidden West propulse Aloy dans une nouvelle quête pour sauver l’humanité, alors qu’elle doit s’aventurer encore plus loin : dans l’Ouest prohibé. Elle y rencontrera de nouveaux alliés, mais surtout de nouveaux types de machines encore plus fortes et massives que les précédentes. On y apprendra également que l’avenir de la planète est en péril une nouvelle fois, et on voudra à tout prix la préserver.

Pour ceux qui ont joué à Horizon : Zero Dawn il y a un moment et pour ceux qui arrivent dans la franchise, un résumé des grandes lignes du jeu précédent sont présentées en début de partie. Étant donné que c’est une suite directe, je vous suggère d’avoir joué au premier opus avant d’entamer Horizon : Forbidden West afin de vous familiariser avec l’épopée de Aloy, une guerrière Nora à forte personnalité.

Horizon Forbidden West

Un grand monde ouvert à explorer librement

On entre rapidement dans l’action. La période d’entraînement est minime et se déroule avec les premières missions du scénario. Guerilla Games assume qu’on a joué au premier jeu donc il ne lésine pas trop dans les explications sans fin. Notre Focus est toujours autant sollicité et maintenant, même nos amis les plus proches auront le leur.

Cet outil de reconnaissance permet à Aloy de scanner son environnement. Elle y apercevra les ressources à ramasser, les objets avec lesquels elle peut interagir, et les détails importants des machines rencontrées. C’est par son Focus qu’elle en connaît les forces et faiblesses, mais aussi les morceaux qu’on peut détacher d’elles une fois à terre.

Horizon : Forbidden West promet beaucoup d’heures de jeu. En plus de la quête principale, tous les villages visités ont des gens qui nous demanderont des services. Elles s’afficheront dans notre liste de missions après avoir parlé avec la personne concernée. Libre à nous de les compléter ou pas. Or, j’en ai fait plusieurs car en plus de nous accorder des points de compétence supplémentaires et de l’expérience, elles nous offrent des bouts d’histoires additionnelles. Pour les fans, cela va enrichir notre compréhension de la vie dans l’univers de Horizon. Certains dialogues vont même être adaptés en fonction de ce que l’on a accompli. On m’a remerciée pour avoir fait fuir un chef bourreau, et j’ai beaucoup apprécié ce détail. Si je ne l’avais pas fait, ces gens auraient possiblement agi différemment à mon arrivée.

Fait à noter, je vous conseille de répondre à la demande des armuriers. En échange d’un service (qui demande en général de leur apporter des morceaux de machines vaincues), on pourrait avoir droit à un meilleur équipement ou une arme spéciale. C’est de cette manière que j’ai eu ma lance qui explose une fois lancée sur un ennemi, et j’avoue qu’elle m’a très bien servie jusqu’à maintenant. Sérieusement, allez la chercher !

Horizon Forbidden West

Une interface d’utilisateur personnalisable et conviviale

Les endroits à visiter s’affichent sur la carte au moment où l’on arrive à proximité. Le rayon est assez large pour repérer ce qui est dans la même zone. Ils sont gris pâle si on ne les a pas visités, et blancs quand on y est allé. Pour les lieux où il y a une fouille à faire, c’est bleu si on y est allé et vert une fois la tâche complétée. Concernant les quêtes, un crochet vert apparaît quand on a terminé mais qu’il faut aller la rapporter à la personne qui nous l’a donnée. De cette manière, il est très facile de voir notre progression sur la carte et déterminer notre plan de match pour la suite.

Sur l’écran, l’interface d’utilisateur est personnalisable. J’ai préféré l’option de retirer les informations de personnages à l’écran et les afficher seulement en touchant le pavé tactile. C’est moins dérangeant et j’ai quand même accès facilement aux informations au besoin. Même chose pour les endroits où grimper et les ressources à récolter. Ce n’est qu’en scannant l’environnement avec le Focus qu’on les distingue vraiment. Sinon, ils sont bien intégrés à l’environnement.

Horizon Forbidden West

Quelques activités annexes pour les mordus

Si vous en ressentez le besoin, ou que vous en avez le goût, des arènes de combats se retrouvent dans les villages principaux qu’on a croisés. Il y a aussi de nombreux défis de chasse à relever afin de gagner des récompenses. Enfin, les amateurs de jeu de table pourront affronter le champion d’Attakth, jeu où il faut éliminer les pièces de l’adversaire pour remporter la partie. C’est amusant, mais j’ai l’impression que tous les franchises d’action – aventure doivent maintenant avoir leur jeu de société… non?

Horizon Forbidden West
image : site officiel PlayStation

Horizon : Forbidden West en offre beaucoup pour votre argent

Au niveau de la jouabilité, Horizon : Forbidden West ressemble à tous les jeux d’action et aventure moderne, avec ses arbres de compétences à améliorer au fil du jeu. Là où je trouve qu’il se distingue du lot est dans son histoire, et c’est ce qui m’accroche avec la franchise Horizon. On évolue dans un monde postapocalyptique, mais bien vivant.

La population revit et habite en tribus qui tentent de vivre en paix. Les machines devant les aider ont été corrompues, et ce mélange d’organique et « d’informatique » rend l’ensemble fascinant. Les mémoires du passé influencent le présent, et le tout en fait une série de jeu que j’aime beaucoup. En additionnant les quêtes du scénario principal et toutes les missions annexes disponibles, les fans en auront pour plusieurs dizaines d’heures à explorer cet Ouest prohibé.

+ Une suite solide à Horizon : Zero Dawn
+ Grande liberté d’action
+ Des alliés attachants
+ L’intensité des combats contre les machines colossales
+ Pouvoir fabriquer des munitions et potions en plein combat, en temps réel
+ Un scénario général qui s’adapte aux missions que l’on a faites, ou pas
+ Aloy se parle à elle-même quand on explore, ce qui aide souvent pour savoir quoi faire, ou si on devrait plutôt revenir plus tard devant un passage bloqué par exemple

– Bien que ça ait été amélioré, le regard de Aloy demeure un peu curieux
– Si on s’éloigne trop, les sous-titres disparaissent des alliés qui continuent de nous parler

Horizon Forbidden West

ÉVALUATION GLOBALE DE HORIZON : FORBIDDEN WEST

Expérience de jeu : 5/5
Graphisme: 4,25/5
Son : 5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 5/5

Note globale : 4,5/5 (95 %)

Procurez-vous Horizon : Forbidden West pour PlayStation 4 et PlayStation 5

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Horizon Forbidden West

Merci à PlayStation Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur PlayStation 5, joué en mode performance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here