Zelda Skyward SwordThe Legend of Zelda : Skyward Sword est un jeu unique en son genre. L’original étant sorti sur la Wii de Nintendo en 2011, le titre a profité des mouvements de la Wiimote et du Nunchuk pour rendre les actions, dont le jeu d’épée, plus réaliste dans sa mécanique. Maintenant disponible en version HD sur Nintendo Switch, voici mes impressions sur The Legend of Zelda : Skyward Sword HD. J’en ai profité pour essayer ses deux manières de jouer, soit en mode conventionnel et avec les Joy-Con détachés, comme « dans l’temps ».

TLO Zelda Skyward SwordThe Legend of Zelda : Skyward Sword HD en détails

Plateforme : Nintendo Switch
Évalué sur : Nintendo Switch
Développeur : Nintendo EAD
Éditeur : Nintendo
Style : Action / Aventure
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : E10+ (Pour Tous, 10 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Une aventure entre deux mondes

Première aventure de Zelda et Link selon la ligne du temps, The Legend of Zelda : Skyward Sword HD débute à Célesbourg. Notre muet personnage et la princesse sont deux amis d’enfance. Leur royaume est une île se trouvant au-dessus des nuages. Ils ont vent d’une Terre qu’ils voudraient bien visiter, mais personne n’a encore réussi à percer ces nuages pour s’y rendre. Or, à la suite d’une activité spéciale ayant eu lieu au village, une brèche se forme et l’on entrevoit ce qui existe sous les nuages. Zelda disparaît mystérieusement, et Link s’enquit de la retrouver. En compagnie de Fay, Link affrontera une panoplie de monstres, en plus de rencontrer toutes sortes de personnages colorés durant son périple.

Nous voyagerons entre Terre et Ciel. En effet, c’est depuis Célesbourg que chaque nouvelle région sur Terre deviendra accessible, des forêts au volcan, en passant par le désert, et tous les temples chers à la série. J’aime beaucoup les puzzles de ces derniers, même si leurs énigmes demandent une bonne observation et de la réflexion avant de comprendre quoi faire. Pour ceux qui l’ont fait sur Wii, vous serez en terrain connu. Dans mon cas, c’est une première incursion dans Skyward Sword, alors je découvre cette aventure avec grand plaisir.

Zelda

Une double mécanique unique en son genre

Tel que mentionné en introduction, la mécanique de TLOZ Skyward Sword HD est particulière.

Mon essai en mode standard

En mode standard, les commandes de la manette sont placées à des endroits différents de ce dont on a l’habitude. Les coups d’épée suivent la direction que l’on donnera à notre bâton analogique droit. Ensuite, j’ai pris l’habitude de garder mon doigt appuyé sur la gâchette « L » en marchant afin que la caméra suive mes mouvements. On dirait que Nintendo a voulu conserver ses boutons de la Wii, en s’ajustant pour la Switch, mais sans complètement revoir le « mapping » à la sauce d’aujourd’hui.

Il m’a fallu un moment pour m’y adapter. Même si je croisais mes premiers ennemis, je les trouvais parfois ardus à frapper, le temps que j’assimile les mouvements correctement. Or, une fois habituée, j’ai trouvé que la manipulation se faisait somme toute assez bien.

Zelda

Mon essai avec les Joy-Con détachés

L’autre manière de jouer à TLOZ Skyward Sword HD est avec le mouvement, telle que les joueurs le faisaient sur Wii. Ici, je fus heureuse de ne pas avoir besoin du « L » pour bouger la caméra. Celle-ci se comporte normalement à 360 degrés avec les bâtons. Pour les coups d’épée, voler sur son célestrier et utiliser les autres accessoires de Link, c’est en bougeant le bras que le tout suit notre mouvement.

D’après les commentaires des joueurs et de mes amis, chacun aura sa méthode préférée pour jouer. Je me suis habituée au mode manette alors c’est celle que j’ai privilégiée, mais j’en connais qui y jouent principalement avec les Joy-Con. Je ne crois pas qu’il y ait une configuration meilleure que l’autre. Ce sera au joueur de décider comment il est le plus confortable.

Zelda

Un graphisme en deçà des titres habituels de Nintendo sur Switch

The Legend of Zelda : Skyward Sword HD affiche une image en 1080p à 60 images à la seconde sur le téléviseur, et 720p à 60 images à la seconde en mode portatif. C’est mieux que la Wii (à 480p et 30 images à la seconde), mais le jeu semble avoir conservé son graphisme, rehaussé en haute définition pour la Nintendo Switch.

L’interface est également très semblable. J’aime son inspiration de peinture pour les décors, particulièrement pour les environnements intérieurs. Cependant, lorsque je parcours les lieux, je suis déçue de constater l’âge du titre original malgré les améliorations apportées au portage. Ça tient la route sur l’écran de la console mais sur mon téléviseur 1080p, ça fait un peu mal.

Autre détail mineur, lorsqu’on joue avec les Joy-Con séparés, on aperçoit souvent une image de Joy-Con rouge pour nous aider à l’exécution. Personnellement, j’aurais profité de l’occasion pour afficher le Joy-Con spécialement conçu pour la sortie du jeu. Il me semble que ça aurait ajouté à l’immersion de la thématique « Zelda ».

Pour la musique, on reconnaît les pièces, très présentes durant les sessions de jeu. J’ai même été surprise d’entendre un son spécial lorsque mon coup atteint l’ennemi. Aussi je ne l’avais pas trop remarqué au début, mais tous ces petits bruits intégrés à la mécanique de jeu créent un ensemble dynamique qui se complète entièrement.

Zelda

Joy-Con et amiibo thématiques

Pour accompagner sa sortie, Nintendo a fait paraître des Joy-Con aux couleurs du jeu, et un magnifique amiibo de Zelda en compagnie de son célestrier. J’ai pu les voir en vrai, et tous deux sont superbes. La teinte des Joy-Con bleu (gauche) et violet (droite) sont ornés d’appliqués rappelant la franchise. Pour sa part, l’amiibo est de qualité, et offre un bel extra dans le jeu si on l’utilise. Ce dernier permet à Link de remonter à Clesbourg à tout moment, et pas seulement devant les statues dédiées.

Zelda Skyward Sword amiibo

The Legend of Zelda : Skyward Sword HD vaut le détour

Malgré les quelques réserves que j’ai décrites dans mon test, The Legend of Zelda : Skyward Sword HD vaut le détour. Étant donné qu’il constitue la première aventure de Link dans la ligne du temps de la série, il est tout de même important de s’y attarder. Les donjons et autres puzzles pour progresser sont bien exécutés. On a assez de statues pour sauvegarder souvent, et planifier un voyage à Célesbourg de temps en temps pour refaire le plein de potions et acheter tout autre objet utile à notre quête. Les mouvements d’épée m’ont demandé un certain entraînement, mais ce design est bien amené. J’en retire une bonne expérience, que je recommande notamment aux fans de la franchise qui auraient peut-être raté sa sortie initiale sur Wii.

+ Un scénario qui avance quand même rondement
+ Deux manières de jouer, selon comment vous êtes le plus confortable
+ Présentation graphique correcte en mode portatif…

– … qui se gâche sur mon téléviseur
– Une mécanique unique, à apprivoiser
– Le filet pour attraper les insectes est l’outil de plus difficile à manipuler correctement !

ÉVALUATION GLOBALE DE THE LEGEND OF ZELDA : SKYWARD SWORD HD

Expérience de jeu : 3,25/5
Graphisme: 3/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 3,5/5

Note globale : 3,5/5 (70 %)

Procurez-vous The Legend of Zelda : Skyward Sword HD pour la Nintendo Switch en format physique ou numérique

Zelda

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Nintendo du Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here