printerVous voyez la drôle de machine à peu près rectangulaire qui traîne sur votre bureau, pas très loin de votre ordinateur, sous une pile d’emballages de pizzas et de poussière? C’est une imprimante. Oui, oui : une imprimante, avec laquelle vous pouvez imprimer des documents sur du papier, comme aux temps préhistoriques! 🙂

Sérieusement, si vous êtes comme moi, votre imprimante ne vous sert plus très souvent. Au travail ou à l’école, les documents s’échangent par courriel, par Google Docs ou en PDF sur Facebook Messenger. On lit ce que l’on trouve sur Internet sur nos multiples écrans, c’est bien plus pratique. Imprimer constitue une solution de dernier recours; la seule fois où j’ai dû faire appel à ma bonne vieille imprimante au cours du dernier mois, c’était pour un formulaire que je ne pouvais pas transmettre électroniquement parce que le serveur de mon correspondant était bloqué par une attaque de pirates informatiques.

Mais il y a de bonnes raisons de se servir d’une imprimante — et même d’en acheter une si vous n’en avez pas déjà. L’expression de votre créativité est l’une de ces raisons, et aujourd’hui je vous donne un exemple : l’impression de décorations pour l’Halloween.

De quoi aurez-vous besoin?

Pour imprimer vos décorations d’Halloween chez vous, il vous faudra d’abord bien sûr une imprimante. Je vous conseille de choisir un modèle qui imprime en couleur: pour l’Halloween, on serait tenté de se satisfaire d’une imprimante noir et blanc, mais vos citrouilles feront un plus grand effet si elles ont un beau teint orangé et vous regretterez sans doute d’avoir choisi une imprimante en noir et blanc si vous décidez de refaire l’expérience à Noël.

Quant à la technologie d’impression, le laser est probablement de mise si vous souhaitez produire beaucoup de décorations parce que le coût du «toner» par page est généralement plus bas que celui de l’encre utilisé par une imprimante à jet d’encre — et en imprimant des décorations, vous risquez de consommer plus d’encre qu’avec du texte. Cinq à dix fois plus, peut-être.

Parlant d’encre, n’oubliez pas d’en faire une bonne provision. Une sorcière à moitié noire et à moitié gris-beige, ça ne fera peur à personne!

Enfin, il vous faudra le bon papier. Du papier de couleur pourrait vous économiser beaucoup d’encre: pour l’Halloween, quelquepapiers feuilles de papier construction orange valent leur pesant d’or, et les feuilles vertes, rouges et bleues qui les accompagnent pourront vous servir à la Saint-Patrick, à Noël, à la Fête Nationale… Privilégiez aussi du papier cartonné bien épais pour les décorations que vous souhaitez suspendre au plafond puisque le papier ordinaire se déformera trop vite.

Du papier à étiquettes de bureau pourra aussi être très utile si vous souhaitez coller des décorations dans vos fenêtres : des étiquettes de bonne qualité colleront bien à la vitre et s’enlèveront facilement au début de novembre. En plus, en imprimant un dessin sur une feuille d’étiquettes, vous obtiendrez un motif pré-découpé en morceaux que vous pourrez ajuster à votre guise.

citrouilleQuoi imprimer?

Internet regorge d’idées de décorations et de patrons gratuits que vous pouvez télécharger. Voici, par exemple, une collection de 41 modèles, y compris des chauves-souris noires de tailles diverses qui produiront un effet saisissant sur vos murs. Ou bien une citrouille à imprimer et à plier en petite boule (image: robives.com). Ou une série de masques rigolos et autres babioles du genre. La liste est pratiquement sans fin!

Et pour aller un peu plus loin…?

Enfin, pour les plus aventureux, il y a de plus en plus de patrons gratuits téléchargeables qui permettent de fabriquer ses propres décorations avec une imprimante 3D. L’investissement requis pour acquérir une imprimante 3D est loin d’être négligeable, mais peut-être y trouverez-vous un nouveau hobby?

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE