JS Dashcams Featured Image

Ma femme et moi sommes férus de caméras de tableau de bord depuis un bon moment, et avoir la possibilité d’écrire une critique sur les caméras JS Dashcam S et JS Dashcam 2.0 était donc une belle surprise en ce qui nous concerne. Les deux caméras sont présentées comme étant « Plug-and-Play ». Vous avez deux manières de les installer. Vous pouvez soit utiliser la prise d’alimentation DC ou les brancher dans la prise USB de votre véhicule. Les deux fonctionnent parfaitement.

Cliquez ici pour voir la vidéo (en anglais seulement)

Pour les bienfaits de cette critique, j’ai installé la JS Dashcam 2.0 dans notre berline, et la JS Dashcam S dans notre VUS. Les deux caméras possèdent des caractéristiques assez similaires (elles se différencient par quelques fonctionnalités mineures), et toutes deux utilisent la même application et les mêmes fonctions de base, ce qui m’a amené à croire que les différences entre les deux étaient minimes. J’avais tort, comme vous pourrez le constater.

Les deux caméras se connectent à votre téléphone (au moyen d’une connexion Wi-Fi locale) et peuvent fonctionner dans des températures aussi basses que -30 °C, et aussi élevées que 80 °C. Pour avoir accès aux enregistrements sauvegardés ou en temps réel à partir de votre téléphone, vous devrez aussi télécharger une application nommée « Novacam ». Étrangement, les instructions ne semblaient pas du tout faire référence à cette application, mais le nom est écrit sur les deux boîtes d’emballage, et le site web de JS le mentionne également.

JS Dashcam 2.0

Survol de la JS Dashcam 2.0 : l’option la plus complète

La JS Dashcam 2.0 possède une lentille à grand angle à 170° et affirme offrir une couverture totale de 360° de vision. Ceci est partiellement vrai, dans le sens où la caméra est attachée à un pivot magnétique, et vous pouvez donc la tourner aisément pour lui donner l’angle voulu à tout moment. Je n’ai pas réellement utilisé cette fonctionnalité autrement que pour quelques ajustements rapides ici et là, mais vous pouvez tourner la caméra vers l’intérieur du véhicule si vous préférez filmer une séance de karaoké en voiture plutôt que les conducteurs dangereux de votre voisinage. Les réglages par défaut incluent aussi l’audio, ce qui fait que l’équipe du siège social du blogue Best Buy peut enfin recréer les grands succès de Céline Dion sur la route, où qu’ils aillent !

En termes d’espace de stockage local, vous devrez acheter une carte MicroSD de classe 10 pour enregistrer tous vos vidéos. Les MicroSD de classe 10 sont très abordables de nos jours, et ça ne devrait pas vous ruiner. En fait, vous trouverez sans doute des cartes de 16 Go pour aux environs de 10 $, si vous désirez commencer petit et évaluer vos besoins. La caméra elle-même peut supporter jusqu’à 128 Go. La vraie question est donc : de combien d’espace avez-vous réellement besoin ?

Les réglages de base de la caméra permettent l’enregistrement en 1080p intégral avec son, ce qui donne environ 81-82 Mo d’enregistrement par minute. Ceci signifie qu’une carte MicroSD 16 Go (que vous devriez formater avant utilisation) entreposera environ 3 heures de vidéos en continu. Heureusement, les vidéos de cette caméra ne sont pas encodés de manière obscure ; elle enregistre en format mp4, facile à manipuler.

Une capture d’écran horodatée à partir d’une vidéo de la JS Dashcam 2.0

Avant d’installer la caméra sur votre tableau de bord, vous devriez survoler les réglages afin d’établir la manière dont les enregistrements seront générés, particulièrement en ce qui a trait à la qualité et à l’enregistrement en boucle.

La caméra est réglée pour des boucles de 1 minutes par défaut, ce qui signifie que vos vidéos s’enregistreront en segments de 1 minute. Cette fonction m’a donné de sérieux maux de tête les premières fois que j’ai visionné des vidéos au moyen de l’application.

Heureusement, les réglages permettent de choisir des boucles de 3, 5 ou 10 minutes. Si vous excédez la capacité mémoire de votre carte, les plus récents enregistrements remplaceront automatiquement les plus anciens.

Séquence de nuit avec la JS Dashcam 2.0. La vision nocturne est très claire, mais peut être légèrement gênée par les éclats de lumière et autres effets.

Cette caméra possède quelques fonctionnalités très cool. La première est le détecteur de stationnement qui permet à la caméra de s’activer d’elle-même si quelqu’un ou quelque chose entre en collision avec votre voiture. C’est ici que le support rotatif peut être utile, surtout si vous êtes stationné contre un mur et que vous désirez filmer ce qui se passe derrière vous.

La deuxième fonctionnalité est nommée le « G-Sensor ». Le G-Sensor est intégré à la caméra et commence à enregistrer à la seconde où il détecte une collision. Et il est très sensible. Vous pouvez facilement l’activer par vous-même en ne faisant que pousser et brasser votre véhicule.

Enfin, votre caméra de tableau de bord peut aussi prendre des photos. Bien que la caméra possède un zoom 4x, elle demeure restreinte, en matière de mouvement, par la longueur du câble USB et la durée de vie de la pile.

Dans ma revue vidéo, je vous montrerai des enregistrements vidéos à la fois pour le jour et la nuit (et à la fois avec, et sans son). La qualité graphique et sonore est plutôt bonne. Pour les bienfaits de la vidéo, et pour éviter des violations aux droits d’auteur, vous n’entendrez aucune musique lors de mes ballades en auto.

Voici la JS Dashcam S, mais les deux caméras ont la même apparence lorsque face au pare-brise

La caméra est en général fidèle à ses promesses. Elle est « plug-and-play », et même si vous n’utilisez pas l’application Novacam avec elle sur une base régulière, elle se souviendra toujours des réglages sauvegardés au démarrage de la voiture. Assurez-vous seulement d’être alerte lorsque vous utilisez l’application Novacam puisque vous pouvez y activer ou désactiver l’enregistrement.

Si vous désactivez l’enregistrement au moyen de l’application, la caméra ne débutera son enregistrement que lorsque vous lui direz de le faire, même si vous éteignez et redémarrez votre véhicule.

Bien que vous puissiez brancher un câble micro-USB dans la caméra, j’ai noté que cela tend à être embêtant, et je recommande de ne le faire que si vous retirez la caméra pour en changer les réglages. Autrement, laissez le câble USB branché à la base et contrôlez ce que vous pouvez au moyen de l’application. Je parlerai de l’application plus en détail à la fin de cette critique.

JS Dashcam S Long Image

Survol de la JS Dashcam S : une bonne option de base

JS Dashcam Installed
L’installation des JS Dashcam est de type Plug-and-Play : fixez la caméra sur votre pare-brise et branchez-là à une source d’alimentation !

La JS Dashcam S possède quelques-unes des mêmes fonctionnalités de base que la JS Dashcam 2.0, mais sans être aussi généreuse en options. Bien qu’elles opèrent et fonctionnent de la même manière, la Dashcam S possède un support différent, un écran LCD plus petit, et quelques réglages par défauts également différents.

La Dashcam S possède aussi une très petite pile de secours, et elle peut être branchée directement à l’adaptateur. Il s’agit, ici aussi, d’une caméra Plug-and-Play, mais les instructions signalent qu’elle devrait être rechargée pour 10-15 minutes avant utilisation.

Je dois admettre que je préfère le support de la Dashcam S à celui de la 2.0. La JS Dashcam S possède un supporte mince qui permet de l’orienter un peu vers le haut ou vers le bas. La caméra elle-même repose sur un pivot magnétique à 360°, et elle possède les mêmes réglages vidéo et audio.

Par défaut, la Dashcam S est réglée pour des boucles de 3 minutes, mais son maximum n’est que de 5 minutes (contrairement aux 10 minutes proposées par la Dashcam 2.0).

Je dirais que, selon ce que j’ai pu voir, la qualité audio et vidéo (et photo) est pareille à celle de la 2.0 puisque les lentilles et caméras, et sans doute même les microphones, sont similaires.

Au niveau du prix, le modèle S est un peu plus abordable que la 2.0, et pour ce modèle, les recommandations du manufacturier sont d’un minimum de 16 Go MicroSD de classe 10. Les caractéristiques d’enregistrement sont similaires à celles de la 2.0, attendez-vous donc à des enregistrements à 1080p nécessitant environ 81 Mo par minute, en format mp4.

Les mêmes bémols s’appliquent à la S qu’avec la 2.0. Assurez-vous que la caméra est branchée à une source d’alimentation avant de naviguer les menus puisque l’appareil s’éteindra de lui-même si vous le retirez de sa base.

JS Dashcam S Day
Séquence de jour (avec pluie) avec la JS Dashcam

Dans la revue vidéo de cette caméra, vous verrez des séquences de jour et de nuit. Je vous montrerai aussi des séquences vidéos (prises avec cette caméra) sous la pluie, de manière à vous montrer comment les caméras JS performent dans des conditions météo diverses. La fonctionnalité de vision nocturne n’est pas aussi puissante avec la S, ce que vous aurez l’occasion de constater également.

Tout comme la JS Dashcam 2.0, la Dashcam S vient avec la technologie G-Sensor, et vous aurez donc accès à cette fonctionnalité peu importe votre choix final. Elle ne possède pas le détecteur de stationnement du modèle 2.0, mais la détection de collision crée un fichier d’enregistrement qui ne peut pas être effacé (il sera donc toujours disponible si vous en avez besoin, sans avoir à vous inquiéter de l’effacer par erreur).

Capture d’écran d’une séquence nocturne avec la JS Dashcam S

Y a-t-il des inconvénients pour l’une ou l’autre de ces caméras ?

En prenant en compte la mentalité « Plug-and-Play » de ces caméras de tableau de bord, les enregistrements vidéo et sonores hautes qualités, et l’aisance relative avec laquelle vous pouvez les déplacer et les orienter, ont-elles des inconvénients ?

Honnêtement, l’unique aspect nécessitant d’être amélioré, à mon avis, est l’application Novacam elle-même. Peut-être est-ce parce que je fonctionnais sous iOS, et que, possiblement, l’application sous Android ressemble davantage aux images qu’on nous présente. J’ai plutôt eu l’impression que l’application était assez primaire, et pas aussi détaillée que je l’aurais voulu.

Tout ce que vous pourriez désirer [exportation vidéo, téléchargement, etc.] y est, mais l’interface fonctionne au moyen d’icônes. C’est assez simple pour en comprendre, ultimement, le fonctionnement, mais je pense toujours à mes parents dans des situations du genre. Après leur avoir très facilement montré comment installer et activer la caméra, j’aurais eu un mal fou à leur expliquer le fonctionnement de l’application.

J’ai aussi trouvé qu’avec la JS Dashcam 2.0, la connectivité entre l’application et la caméra laissait un peu à désirer, et j’ai dû rétablir la connexion entre téléphone et caméra à plusieurs reprises. Il s’agit peut-être uniquement de l’unité qu’on m’a fournie pour le test puisque je n’ai eu aucun problème avec la Dashcam S.

Les deux caméras se réchauffent pendant leur fonctionnement, mais ceci est relativement normal. J’ai trouvé que la Dashcam S et sa base étaient beaucoup plus chaudes que la Dashcam 2.0, mais ceci n’a jamais eu d’effet sur les performances.

Si vous arrivez à vous en sortir avec l’application très basique et le fait qu’elle nécessite quelques ajustements pour être à la hauteur de ses caméras super conviviales, les deux caméras JS Dashcams font l’affaire, et je les recommande particulièrement si vous êtes à la recherche d’une solution Plug-and-Play. Si vous êtes prêts à mettre la main au portefeuille, ceci dit, je peux dire de manière confiante que la JS Dashcam 2.0 est celle qu’il vous faut. Le détecteur de stationnement et la meilleure vision nocturne, à mon avis, valent amplement le supplément.

Les caméras JS Dashcam 2.0 et JS Dashcam S sont toutes deux disponibles en ligne sur BestBuy.ca.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here