PXC 550Sennheiser est un fabricant bien connu des audiophiles. Depuis plusieurs années, l’entreprise allemande commercialise un grand nombre de casques d’écoute. Dans les dernières semaines, j’ai d’ailleurs essayé leur casque d’écoute sans fil PXC 550, un produit qui se démarque de la concurrence grâce entre autres à sa technologie de suppression du bruit.

Un casque d’écoute sans fil raffiné

Si vous êtes un adepte de la marque allemande, le design du casque d’écoute sans fil PXC 550 de Sennheiser vous sera étrangement familier. À la fois sobre et moderne, le casque est très agréable à regarder, et il le sera sans doute dans cinq ou dix ans. Comme ses prédécesseurs, il affiche un look intemporel.

Quand on sort le casque de sa boite, il est plié. Chacune des oreillettes se replie sur elle-même, ce qui facilite le rangement. Vous retrouverez par ailleurs un étui de bonne qualité dans l’emballage.

PXC 550

Une configuration simple

Quand vous déplierez pour la première fois le PXC 550, il entrera en mode d’appareillage automatiquement. Tout ce qu’il vous restera à faire, c’est de vous rendre dans les paramètres de votre téléphone intelligent et de le sélectionner dans la section consacrée aux connexions Bluetooth. Le processus est très simple et rapide, et ne demande pas d’avoir des habiletés particulières en nouvelles technologies.

Une fois que vous aurez configuré le casque, vous n’aurez plus à le configurer de nouveau. Chaque fois que vous déplierez le PXC 550, il s’allumera et se connectera automatiquement à votre cellulaire, presque instantanément.

Une autre façon de connecter le casque est de passer par la technologie NFC. Après avoir activé le NFC sur votre téléphone intelligent et le Bluetooth sur votre PX550, vous avez juste à « déposer » votre appareil sur l’écouteur gauche. Votre téléphone vous demandera alors si vous voulez connecter le casque. En répondant oui, le casque se connectera. Personnellement, j’ai préféré la première méthode plus « traditionnelle ».

Le casque fonctionne également avec les appareils qui ne supportent pas le Bluetooth, comme les vieilles chaînes stéréo. Pour ce faire, vous n’avez qu’à relier votre appareil au casque à l’aide du câble audio 3,5 mm fourni. Il y a aussi un adaptateur pour pouvoir utiliser le casque en avion.

PXC 550

Un casque très confortable

Le PXC 550 n’est pas seulement beau, il est extrêmement confortable. Pour s’assurer que le casque soit confortable, Sennheiser a mesuré des centaines d’oreilles.

La première fois qu’on le met sur la tête, on a la sensation que nos oreilles sont entourées d’un lit de ouates. Peu de casques m’avaient procuré une sensation aussi agréable. On a quasiment l’impression qu’il caresse délicatement nos oreilles chaque fois qu’on le met.

La semaine, je passe deux heures par jour dans le transport en commun, dont une vingtaine de minutes de marche le matin et le soir. Je me suis dit que ce serait le moment parfait pour essayer ce casque. Je dois avouer qu’il ne m’a pas du tout dérangé. Bien ajusté sur ma tête, il tenait solidement en place sans pour autant me donner l’impression que ma tête était prise dans un étau. Au travail, j’ai aussi porté le casque pendant de nombreuses heures sans jamais éprouver le moindre inconfort.

Bien que les oreillettes soient en similicuir, elles n’étouffent pas inutilement les oreilles. Bien sûr, après une longue séance d’écoute, vous aurez les oreilles un peu chaudes, mais le phénomène sera bien moins présent qu’avec d’autres casques d’écoute.

PXC 550

Une bonne qualité sonore

Le PXC 550 produit un son incroyablement précis, fidèle et sans coupure, et ce, quel que soit notre style musical favori. La musique électronique est pleine de subtilité, la musique populaire met de l’avant les basses sans oublier les autres instruments, tandis que la musique classique est magnifiquement restituée.

Sur le côté droit du casque, vous avez un bouton vous permettant de choisir trois modes d’effets : boite de nuit, cinéma et dialogues. Pour ma part, je laissais ce mode désactivé, car je trouvais qu’il y avait peu de différence.

Si vous aimez jouer dans les paramètres audios, téléchargez l’application CapTune de Sennheiser. Elle vous donne accès à un égalisateur assez bien fait qui vous permet de changer de mode (Loudness, Pop, Rock, Hip Hop, Electro, Jazz, Musique classique et Voix) ou de créer le vôtre. Personnellement, je ne suis pas trop friand de ces options. Je préfère écouter mes pièces musicales en mode « neutre ».

PXC 550

Une technologie de suppression du bruit surprenante

Le PXC 550 est doté de la technologie de suppression du bruit adaptative hybride NoiseGard. Un petit bouton situé sur l’oreillette droite permet de l’activer ou de la désactiver totalement.

La suppression du bruit offre deux niveaux. Le niveau 2 (le niveau maximum) est toutefois le niveau à privilégier, car il est plus efficace. Quand je l’ai activé pour la première fois, je me trouvais dans l’autobus. Il y avait beaucoup de bruits autour de moi. Par contre, quand j’ai activé la suppression du bruit, c’est devenu incroyablement calme, presque comme si je me trouvais chez moi. C’était vraiment surprenant comme effet.

Dans le métro, où le bruit environnant est encore plus fort, je n’ai presque rien entendu non plus. Oui, j’entendais un peu plus de bruits extérieurs que dans l’autobus, mais je n’avais pas besoin de monter le son pour bien entendre ma musique, comme j’ai souvent à le faire avec d’autres écouteurs. Je ne pensais pas qu’un wagon de métro pouvait être si calme!

En revanche, ma plus grande surprise est survenue quand je suis sorti du métro Mont-Royal. Actuellement, ils procèdent à des travaux pour installer un ascenseur. Et ça fait beaucoup de bruits. En sortant du métro, j’ai désactivé complètement la suppression du bruit. C’était le jour et la nuit ou plutôt le silence et la cacophonie. C’était tellement bruyant que j’ai tout de suite réactivé la suppression du bruit qui bloquait facilement entre 80 à 90 % des bruits environnants. Sérieusement, j’ai été extrêmement impressionné.

À la maison, remarquez que vous n’êtes pas du tout obligé de l’activer, les oreillettes bloquant naturellement les bruits de faible intensité.

PXC 550

Des contrôles tactiles très intuitifs

Comme de plus en plus de casques et d’écouteurs, le PXC 550 offre différents contrôles intégrés. Les contrôles sont situés sur la face extérieure de l’oreillette droite. Ne cherchez pas de bouton à cet endroit, il n’y en a pas. Le casque utilise plutôt les contrôles tactiles pour vous permettre de contrôler votre musique et de passer des appels (il embarque un triple microphone).

En appuyant une fois, vous mettez en pause la pièce musicale que vous êtes en train d’écouter. Appuyer une autre fois permet de reprendre la lecture. Si vous glissez le doigt vers le haut, le son montera et si vous le glissez vers le bas, il descendra. Pour changer de pièce, il suffit de glisser le doigt vers l’avant ou vers l’arrière pour aller à la pièce suivante ou précédente. Vous pouvez même avancer ou reculer dans une piste. Pour passer ou rejeter des appels, le casque se sert de contrôles semblables.

Mis à part la fonction pour avancer ou reculer qui a parfois des ratés, les autres fonctions sont très réactives et intuitives. Est-ce que ce système est mieux que les traditionnels systèmes à boutons? Oui, sans hésiter!

PXC 550

De 20 à 30 heures d’autonomie

Comme tous les casques sans fil, le PXC 550 fonctionne avec une pile. En mode sans fil, on obtient environ une vingtaine d’heures d’autonomie lorsque la suppression du bruit est activée. En mode filaire, l’autonomie est de trente heures environ si la suppression du bruit est en marche. C’est très acceptable.

Le rechargement, pour sa part, prend plus ou moins trois heures et se fait à l’aide du câble USB fourni.

PXC 550

Verdict du PXC 550 de Sennheiser

Le PXC 550 de Sennheiser est un casque d’écoute qui frôle la perfection. Ergonomique et confortable, il vous permet d’écouter votre musique favorite pendant de nombreuses heures, peu importe dans quel environnement sonore que vous vous trouvez. C’est le casque parfait pour les voyageurs qui fréquentent l’autobus, le métro ou l’avion.

Ce que j’ai aimé :

  • Un design franchement réussi
  • Un casque très confortable et ergonomique
  • Une qualité sonore extraordinaire
  • Une technologie de suppression du bruit efficace

Ce que j’ai moins aimé :

  • Les effets sonores sont peu utiles

Magasinez les casques d’écoute chez Best Buy.