titanfall.jpg

Titanfall est sans aucun doute l’un des jeux les plus attendus des possesseurs de Xbox One qui, il faut bien l’avouer, n’avaient pas grand-chose à se mettre sous la dent depuis le lancement de la nouvelle console de Microsoft. Le titre est arrivé cette semaine sur les tablettes des magasins. Voici ce que j’en ai pensé. 

 

Date de sortie : 11 mars  2014.

Console :  Xbox One et Xbox 360 (précommande)

Édition du collectionneur : Xbox One et Xbox 360 (précommande)

Guide de stratégie : Oui.

Deux factions

Comme dans beaucoup de jeux de tir à la première personne, Titanfall met en scène deux factions ennemies. D’un côté, on a la riche et puissante IMC et, de l’autre, la Milice. Sans trop en dire sur la campagne, disons que les deux camps vont s’affronter pour le contrôle de ressources et de territoires. 

titanfall-xbox-one.jpgJe ne l’ai pas encore dit, mais Titanfall, même s’il possède une campagne, est un jeu qui se joue exclusivement en ligne. Vous avez bien compris. La campagne dont je viens de vous parler est une campagne multijoueur. Il n’y a pas de contenu solo sur lequel vous pouvez vous rabattre.

Tout cela pour dire que si vous n’avez pas de compte Xbox Live payant, vous ne pourrez pas accéder au contenu du jeu. Évidemment, ce choix pourrait frustrer quelques joueurs, mais quand on prend connaissance de la richesse du contenu en ligne, cette faiblesse, s’il n’en est une, se fait rapidement oublier. 

Parlons-en donc de ce fameux contenu en ligne! En plus de posséder une campagne intéressante (nous y reviendrons), le titre d’EA possède plusieurs modes (nous y reviendrons aussi). 

Tout d’abord, la campagne est le meilleur moyen de se familiariser à Titanfall, à ses modes de jeu et à son histoire. Après que l’on vous ait affecté à votre camp (l’IMC et la Milice), vous allez devoir réaliser une série de missions en tant que pilote pour permettre à votre faction de prendre l’avantage sur le clan adverse. Une fois que vous aurez accompli toutes ces missions (et récolter quelques bonus intéressants), on vous proposera de refaire la campagne, mais en incarnant un soldat de l’autre clan. Même si ça peut sembler un peu redondant, je vous invite tout de même à la faire, si ce n’est que pour décrocher d’autres bonus. 

Entendons-nous bien. On est loin des campagnes de 8-10 heures des autres FPS. Si vous êtes doué, vous pourrez terminer la campagne des deux clans en une soirée. 

Capture d’écran 2014-03-13 à 17.05.56.png

Chaque mission possède un background (sous forme de briefing audio juste avant la mission), mais je dois bien avouer que l’on s’en préoccupe bien peu. La mission est d’ailleurs bien peu scriptée. Au début, on suit souvent notre commandant, mais après, mis à part quelques transmissions audio, on est laissé à nous même. Tout ce que l’on veut c’est tuer des ennemis! Et croyez-moi, vous allez en avoir pour votre argent.

Sur chacune des cartes, 6 joueurs affrontent 6 autres joueurs. Mais pour pimenter le tout et donner l’impression de prendre part à des combats épiques, vous aurez à vos côtés (ainsi que le camp adverse) plusieurs soldats contrôlés par l’ordinateur. Ceux-ci sont beaucoup plus faciles à tuer que des personnages contrôlés par des humains. Il faut toutefois faire attention lorsqu’il y en a 4 ou 5 regroupés. Il reste que c’est une bonne façon pour les novices de se pratiquer. 

Je ne l’ai pas encore dit, mais le jeu ne s’appelle pas Titanfall pour rien. L’une de ses caractéristiques principales est de permettre au joueur de contrôler des espèces de gros robots humanoïdes. Ceux-ci arrivent du ciel après chaque 2 ou 3 minutes.

Une fois à bord de votre titan, vous n’êtes pas invincible pour autant. Bien sûr, vous pourrez éliminer plus facilement de simples soldats, mais vous devrez quand même avoir des yeux partout. Il faudra guetter les autres titans, mais aussi faire attention à des ennemis plus subtils. En effet, les joueurs adverses pourront monter sur le dos de votre machine pour la détruire. Si ça vous arrive, vous pourrez essayer de l’éliminer notamment en sortant de votre véhicule. Mais cela n’est pas sans danger, car vous êtes de nouveau exposé aux tirs ennemis. 

Les titans se manipulent très bien. On a souvent l’impression de contrôler un personnage ordinaire. J’ai particulièrement aimé cette maniabilité qui permet d’avoir beaucoup de plaisir sans devoir se casser la tête. 

Capture d’écran 2014-03-13 à 17.06.02.png

Il n’y a pas que les titans qui jouissent d’une maniabilité accrue. Les pilotes sont de réels acrobates et je ne ménage pas mes mots! Ils peuvent faire des sauts, mais également des doubles sauts pour atteindre des points plus élevés. Cependant, et c’est notamment là que Titanfall se démarque de la concurrence, on a la possibilité de courir sur les murs. Une fois qu’on a bien maitrisé le gameplay, on peut devenir un redoutable chasseur pour ces ennemies. 

Le jeu a aussi intégré un système d’expérience. Grosso modo, vous gagnez de l’expérience si vous tuez un soldat, un pilote (un ennemi contrôlé par un vrai joueur), un titan ou encore si vous prenez ou défendez des points spécifiques dans des missions données. 

L’expérience est très utile et permet entre autres de débloquer des nouvelles armes. Au débat, vous avez des classes prédéfinies, mais vous pourrez choisir une classe personnalisée en choisissant vous-même son arme principale, son arme secondaire, son arme anti-titan, ses grenades, etc. Il y a peut-être moins d’options que dans un jeu de rôle en ligne, mais on aime quand même que le joueur puisse forger un personnage à son image. 

Après avoir terminé la campagne mutli (ou même avant, si vous le désirez), vous pourrez vous attaquer aux quelques modes. Les amateurs de FPS en ligne retrouveront les classiques comme le Team Deathmatch, la Domination ou la capture du drapeau. Le jeu a aussi ajouté deux modes inédits plutôt amusants. Le premier, intitulé Last Titan Standing, donne à chacun des joueurs, séparé dans deux équipes de 6, un titan. L’équipe qui n’a plus de titan perd la partie. Enfin, le mode Pilote Hunter demande d’éliminer un nombre déterminé de pilotes ennemies pour remporter la victoire. Bref, vous aurez accès à 15 cartes très variées. 

Capture d’écran 2014-03-13 à 17.05.50.png

C’est beau et fluide!

Graphiquement, j’ai trouvé le titre très joli. Les cartes ne sont pas les plus grandes de l’histoire du FPS, mais donnent un effet de profondeur vraiment appréciable. Les jeux de lumière sont réalistes. Il n’y a que les personnages qui auraient pu, à mon sens, être un peu plus travaillés, surtout leur visage. Sinon, malgré des graphismes de bonne qualité, le jeu demeure fluide. J’ai une connexion Wi-Fi haute vitesse et je n’ai ressenti aucun ralentissement. Il n’y a qu’une fois où j’ai été déconnecté.

Verdict

Titanfall est le FPS multijoueurs dont la Xbox One avait clairement besoin. C’est amusant, joli et très dynamique.

Jouabilité : 4/5

Graphismes : 5/5

Son : 4/5

Rejouabilité : 5/5 

Note globale : 4,5/5

Avez-vous joué au jeu? Dites-moi ce que vous en avez pensé!

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here