w1.jpg

Retour vers l’île tropicale paradisiaquew2.jpg

La série de jeux de survie contre les zombies dans un monde ouvert Dead Island de Techland et Deep Silver arrive sur PS4 et Xbox One en haute définition aussi glorieuse qu’horrifiante dans Dead Island: Definitive Collection. Celle collection ultime contient le jeu Dead Island original et son successeur Dead Island: Riptide, tous deux remasterisés en résolution 1080p et offerts avec tout le contenu téléchargeable et les rustines à ce jour. Si vous n’avez jamais fait l’expérience de ces jeux de rôle immersifs et terrifiants, ou si vous voulez les revisiter en résolution HD époustouflante, cette compilation vous ravira.

Détails du jeu

Plateformes : PlayStation 4Xbox One

Développeur : Techland

Éditeur : Deep Silver

Date de sortie : 31 mai 2016

Genre : jeu de rôle, action, survie, horreur

Modes de jeu : solo, multijoueur

w3.jpgCote de l’ESRB : M (pour jeunes adultes 17+)

Souvenirs de tromperie

Encore aujourd’hui, Dead Island demeure l’un des plus retentissants cas de dissonance entre le développement d’un jeu et son marketing. Je me souviens très bien de la magnifique bande-annonce en ralenti, qui montrait un jeu de zombies aux moments déchirants, misant sur les émotions, et de mon envie brûlante d’y jouer. Évidemment, lorsque je me suis retrouvé manette en mains, j’ai bien vu qu’il ne s’agissait pas d’un jeu aux séquences cinématographiques mises en scène avec soin, mais plutôt d’une expérience plutôt dénuée d’émotions qui mettait en avant le combat brutal et l’exploration de cette île infestée de zombies.

En fait, Dead Island tente de vous faire ressentir des émotions, mais les personnages en carton et leurs doublages inégaux contribuent à faire de l’histoire une vraie farce aussi peu crédible que le fameux House of the Dead de SEGA, sans l’autodérision ni les savoureux gags de série B. Pourtant, une fois que l’on met de côté l’histoire qui se prend trop au sérieux, Dead Island offre une longue aventure remplie d’action brutale, de zombies terrifiants, d’éléments captivants tirés de jeux de rôles et d’une magnifique île gigantesque à découvrir.

w4.jpgDes graphiques à vous couper le souffle

Comme Dead Island: Definitive Collection comprend des versions remasterisées, on a le droit de s’attendre à des graphiques améliorés, et je dois dire que les bras m’en sont tombés. Aussitôt plongé dans les lieux de villégiature des îles tropicales de Banoi et de Palanai (où se déroulent respectivement Dead Island et Riptide), on ne peut faire autrement que remarquer l’ampleur des améliorations apportées sur le plan visuel. Techland a réutilisé la plus récente version de son moteur 3D exclusif Chrome Engine 6, celui-là même qui avait été utilisé pour Dying Light, leur jeu au visuel éblouissant paru l’an dernier. Comme la collection contient des versions remasterisées de jeux parus en 2011 (Dead Island) et en 2013 (Riptide), il reste quelques aspects inélégants, mais il est indéniable que ces jeux ont bénéficié d’une véritable cure de jouvence!

w5.jpgSur le plan technique, les améliorations graphiques comprennent un système d’éclairage photoréaliste, une netteté revue à la hausse grâce à un meilleur anticrénelage, des techniques de nuançage plus réalistes, une modélisation des personnages améliorée et de nouveaux effets de flou cinétique pour donner au jeu un aspect plus cinématographique. Toutes ces avancées contribuent à rendre l’image plus propre, nette et vivante, ce qui rehausse la présentation des deux jeux. Il s’agit bel et bien de versions « définitives ».

Les effets d’éclairage améliorés, qui redonnent du lustre à ces retraites paradisiaques et qui font ressortir davantage la végétation tropicale, est selon moi le changement le plus substantiel. L’éclairage est particulièrement impressionnant lorsque l’on sort d’un bâtiment mal éclairé pour se faire aveugler par la lumière du soleil, réfléchie sur le sable lisse de la plage. J’ai aussi bien aimé les nouveaux effets de flou cinétique qui surviennent lorsque l’on court, amplifiant ainsi la sensation de vitesse et décuplant le sentiment de panique quand on se fait poursuivre par des zombies.

w6.jpgw7.jpg

Fabrication d’armes pas piquée des vers

w8.jpgL’excellent système de création d’armes fait encore partie de l’expérience de Dead Island et de Riptide, mais cette fois il comprend des modifications provenant du contenu téléchargeable et des plans pour fabriquer de nouvelles armes. Dans les deux jeux, on commence la partie avec des armes fragiles et peu efficaces comme des pagaies ou des manches à balai, mais il y a moyen de rapidement se munir de bâtons de baseball, de couteaux de cuisine, de marteaux, et même d’armes à feu plus tard au cours de l’aventure. Lorsque l’on trouve des établis, il est possible d’améliorer ses armes en augmentant les dégâts par seconde qu’elles infligent, leur durabilité et d’autres aspects. Il est aussi possible de fabriquer toutes sortes de bidules cruels pour massacrer les zombies qui se trouvent sur son chemin.

w9.jpgParmi mes armes modifiées préférées, il y a le fameux bâton de baseball clouté (modification Nail’d), la machette enflammée (modification Hot Rod) et le superbe combiné bâton de baseball et scie circulaire (modification Ripper) qui était auparavant une exclusivité de précommande, mais qui figure dans l’édition Definitive Collection. La plupart des modifications donnent des propriétés spéciales aux armes, comme un effet électrique aux coups portés avec une lame, ou des flammes sur une matraque de policier, ce qui vous permet d’électrocuter, de calciner ou de mettre en pièces les zombies de façons aussi amusantes que dévastatrices.

Bien que le système de modification des armes soit agréable, j’ai été déçu du fait que Techland n’a pas amélioré les mécaniques de combat, toujours aussi imprécises et sous-développées. Il est difficile d’évaluer la distance exacte nécessaire pour réussir à frapper les zombies avec son arme, alors vaut mieux leur donner un coup de pied pour les étourdir un moment, puis se lancer à l’attaque pour les tabasser. Cela devient répétitif après quelques heures. Heureusement qu’il est si jouissif de découvrir de nouvelles armes pour malmener les zombies de façons inusitées. Si vous voulez vraiment jouer de façon déjantée, activez le mode « One Punch », une modification jusque là réservée à la version PC, qui vous permet d’envoyer les zombies virevolter dans les airs d’un seul coup de poing.

 

w10.jpgDe meilleures chances de survie à plusieurs

Le mode coopératif en ligne à quatre joueurs est de retour dans Dead Island: Definitive Collection. Vous pourrez donc jouer avec vos amis ou des joueurs de n’importe où dans le monde sur les réseaux Xbox Live ou PlayStation Network. Les deux jeux Dead Island sont bien plus amusants en multijoueur, alors si vous avez des amis qui pensent acheter la Definitive Collection, demandez-leur sur quelle console ils prévoient y jouer. Si vos amis ne peuvent pas jouer avec vous, pas de problème. D’après ce que j’ai vu, il y a suffisamment de joueurs en ligne pour que vous puissiez toujours trouver une partie à rejoindre.

Les deux plateformes prennent en charge la diffusion en continu et l’enregistrement du jeu, et ceux qui jouent sur PS4 seront aussi ravis de savoir que Dead Island et Riptide sont compatibles avec la Lecture à distance sur PS Vita et avec le Jeu en partage. L’harmonisation des interfaces utilisateur des deux jeux est un changement subtil, mais quand même bienvenu, qui permet de passer de Dead Island à Riptide et vice-versa en douceur.

w11.jpgw12.jpg

Jeu en prime – Dead Island: Retro Revenge

Pour rendre la collection encore plus attrayante, Deep Silver a décidé d’y inclure aussi un jeu tout neuf intitulé Dead Island: Retro Revenge. Ce jeu de bagarre à défilement horizontal inspiré de l’ère 16 bits prend place dans l’univers de Dead Island, (en Californie, plus précisément) et met en scène Max, un type qui semble se prendre pour Jack Black, alors qu’il tente de se venger des kidnappeurs de son chat adoré. Contrairement aux jeux traditionnels de ce genre, Retro Revenge force le personnage à courir continuellement vers la droite et à se déplacer entre trois voies prédéterminées. Ce qui est particulièrement amusant dans ce jeu, c’est qu’on y joue pratiquement comme si c’était un jeu de rythme musical (un genre de Guitar Hero), en devant utiliser l’une des quatre attaques et de changer de voie au bon moment alors que le niveau avance automatiquement. Retro Revenge est un petit jeu en prime plus prenant qu’il n’y paraît malgré ses niveaux monotones.

w13.jpgImpressions générales

C’est indéniable, Dead Island: Definitive Collection comprend les meilleures versions de Dead Island et de Dead Island: Riptide. Si vous aimez le mariage d’action et de jeu de rôle et que vous n’avez pas encore essayé la série, cette collection risque de vous ravir. Si vous y avez déjà joué et que vous vous êtes amusé, l’inclusion de tout le contenu téléchargeable et l’amélioration marquée des graphiques sont des bonnes raisons pour s’y replonger. Cet été, plutôt que de prendre des vacances dans un centre de villégiature situé sur une île paradisiaque, je crois que je vais passer un bon bout de temps dans la version virtuelle infestée de zombies de Techland.

+ Graphiques remasterisés splendides, surtout l’éclairage

+ Tout le contenu téléchargeable inclus

+ De nombreuses heures de jeu amusantes

+ Bonne valeur (trois jeux sur un seul disque)

– Amélioration de la jouabilité imperceptible

– Quelques défauts graphiques non éliminés

NOTE

Expérience de jeu : 3,5/5
Graphiques : 4/5
Son : 4/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 4,5/5

Note globale : 4/5 (80 %)

Procurez-vous Dead Island: Definitive Collection pour PlayStation 4

Procurez-vous Dead Island: Definitive Collection pour Xbox One

PARTAGER SUR
Paul Hunter
Rédacteur, Jeux vidéo
Paul Hunter est le rédacteur sur les jeux vidéo du Blogue Go Techno de Future Shop et rédacteur en chef pour NextGen Player. Il travaille à Toronto, Ontario, et est heureux d’avoir une femme aimante et patiente qui tolère son obsession à 40 heures par semaine pour les jeux vidéo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here