switch-introC’est samedi dernier (le 28 janvier) que Nintendo du Canada a invité la presse à Toronto afin d’essayer la console Nintendo Switch en grande primeur avant sa sortie. Avoir la chance d’y jouer plus d’un mois avant sa sortie en magasins est une opportunité que je ne pouvais pas rater!

En entrant, on remarque l’étendue de la place. Les stations de jeu sont nombreuses et une scène est installée où les gens peuvent expérimenter les différentes manières d’aborder la Switch. Quinze jeux étaient disponibles à l’essai donc il y avait du choix pour tous les types de joueurs. Autant les fans d’action, d’aventure, de jeu de rôle ou de mini-jeux pouvaient essayer un titre qui leur plairait à coup sûr. Je n’ai pas eu la chance de tout faire mais j’ai aimé voir que chacun permet de tester les multiples possibilités de jeux avec la nouvelle console de Nintendo.

Pour The Legend of Zelda : Breath of the Wild et Skylanders: Imaginators, j’ai débuté ma session sur le téléviseur pour passer au mode portatif. Même si on le savait, ça me surprend toujours de voir la facilité d’exécution qui se fait en quelques secondes et ce, en pleine partie. Sur place, c’est le mode tablette que je trouvais plus confortable car les téléviseurs étaient installés près de nous. Dans mon salon, ce sera certainement différent.

The Legend of Zelda : Breath of the Wild

The Legend of Zelda : Breath of the Wild est le jeu que tous les fans attendent. C’est donc une excellente nouvelle de savoir que le jeu d’aventure sera disponible au lancement de la console le 3 mars. En plus d’être superbe, j’ai pu m’amuser dans l’environnement ouvert du début du jeu. J’ai eu du plaisir à enflammer de l’herbe (je pourrais probablement brûler mes ennemis si je le souhaitais), faire tomber un rocher et couper un arbre au lieu de grimper pour aller chercher ses pommes. On nous laisse libre d’explorer et c’est en plein ce que j’ai aimé dans mon bref essai d’une vingtaine de minutes.

Splatoon 2

splatoon-2Avec Splatoon 2, j’ai pu expérimenter l’accéléromètre de la Switch. À quatre contre quatre, on s’est lancé à l’assaut pour colorier un maximum de terrain sur une carte conçue spécialement pour l’événement. J’ai été contente de retrouver les contrôles du premier titre pour bouger et plonger dans l’encre en prenant la forme du calmar. C’est pour voir où je me dirigeais que je bougeais l’écran dans les airs. Étant donné que le jeu ne sort que cet été, on en sait très peu à son sujet à part que l’histoire se déroule quelques mois après le premier opus et que nous aurons droit à de nouvelles armes pour arroser nos adversaires.

Un rendu graphique qui me plaît

Graphiquement, j’ai trouvé l’écran portatif de très bonne qualité. Sa dimension d’environ 15,75 centimètres est plus que convenable et m’a convaincue que c’est un mode que je vais adorer. Pouvoir apporter mes jeux de salon sur la route est une fonctionnalité que j’attendais depuis si longtemps que je vais en profiter pleinement. Étant donné que la console était attachée à un câble de sécurité, on n’a pas pu évaluer le poids exact de l’appareil mais ce n’était pas si lourd. Pour leur part, les Joy-Con ne pèsent presque rien et n’ajoutent aucun réel poids supplémentaire quand on les attache aux extrémités de la Switch.

Les mille et une façons d’utiliser les Joy-Con

amiibo-scanRapprochés avec son support central

Cette façon de placer les manettes est celle qui se rapproche le plus d’un contrôleur traditionnel. Le support central offre une prise arrondie sous les doigts pour une prise en mains parfaite. Elles tiennent solidement et se retirent en appuyant sur un bouton placé en haut, derrière chaque Joy-Con.

Tenir les manettes librement

On peut aussi prendre une manette dans chaque main librement comme on le faisait avec la Wiimote et le Nunchuk pour la Wii. Étant donné qu’on est déjà habitués de « séparer la manette en deux » quand on joue en utilisant la moitié des boutons avec la main gauche et l’autre moitié avec la main droite sur un contrôleur conventionnel, nos doigts se placent naturellement au bon endroit. J’ai joué de cette manière avec The Legend of Zelda : Breath of the Wild et ça allait bien pour me balader. Durant les portions plus intenses comme les combats de gardien, je préfère encore avoir les deux mains sur la manette. Les joueurs pourront alors les replacer sur le support central en un clic (!) avant l’affrontement.

Séparés en mini contrôleurs autonomes

Utilisées séparément en position horizontale, les Joy-Con de la Switch sont légers et confortables. Or, je semble remarquer que les boutons sont plus petits que ce à quoi je suis habituée. Je vais m’y faire mais je me demande comment de belles grosses mains d’hommes vont se comporter. Il est étonnant d’y voir toutes les commandes installées pour jouer efficacement à des jeux qui requièrent plus de deux boutons. Placé de cette manière, j’ai joué un tableau de Sonic Mania mais mon coup de cœur de la journée est allé au jeu de puzzle Snipperclips : Les deux font la paire.

Snipperclips : Les deux font la paire

snipperclipsÀ deux, on doit résoudre des casse-têtes. Simple? Quand on sait comment faire, oui. Mais le plaisir est dans la découverte, les essais et erreurs de parcours en observant les éléments du tableau affiché. On contrôle un petit personnage à l’écran, qui est en fait une forme colorée. On va couper notre ami (qui fera de même pour nous) afin qu’on ait la forme adéquate pour terminer la mission. Ce sera une pointe pour faire éclater un ballon ou un demi-cercle pour retenir une balle et l’amener jusqu’à sa destination. La communication entre les joueurs est essentielle et les fous-rires sont garantis. Le titre est le premier qui sera offert sur le eShop de Switch en mars.

Un Joy-Con dans chaque main pour les jeux qui bougent

Bien qu’elles paraissent délicates, les Joy-Con possèdent une bonne prise en mains et ont l’air résistantes. Avec le jeu de combat ARMS où je tenais un Joy-Con dans chaque main pour donner des coups de poing, je ne craignais pas du tout de les manipuler.

ARMS

armsARMS est ce jeu de combat en arène dans lequel on doit battre un opposant avec nos bras qui s’étirent en spirale. En tenant un Joy-Con dans chaque main, on donne des coups à l’adversaire et on l’agrippe pour le jeter au sol. Il est même possible de modifier l’extrémité au niveau des mains, ce qui semble avoir une incidence lors des superattaques. La réponse de mes mouvements est bonne et après deux vagues, je me dis que c’est le genre de jeu qui pourrait m’amuser dans mon entraînement cardio.

1-2-Switch

Le jeu 1-2-Switch fait sa promotion avec des activités basées sur la précision de la capture de mouvement. Que ce soit dans la peau d’un cowboy tirant plus vite que son ombre (Quick Draw) ou en faisant la compétition pour traire une vache le plus rapidement possible (Milk), ces mini-jeux sont faits pour jouer entre amis et ce n’est pas sérieux du tout.

Impressions finales

À chaud, je pense que les fans de Nintendo seront ravis par cette console hybride qui permet de jouer autant à la maison qu’en mode portatif. J’aime la diversité qu’elle propose au niveau des contrôles. Même si on devra s’adapter à la taille des Joy-Con que je trouve un peu petits, pouvoir les utiliser de plusieurs manières différentes va personnaliser notre façon de jouer selon ce qui nous plaît.

mel-switchPour les jeux d’activités, elle revient à ce que la Wii a été. Permettre aux amateurs d’action, d’aventure et jeux de rôle de pouvoir apporter leur jeu sur la route est merveilleux. L’offre des jeux de masse est encore embryonnaire pour le moment mais j’espère que l’éventail s’élargira durant l’année.

On est tous emballés à l’idée de prendre la Nintendo Switch entre nos mains et voir comment elle se comporte. Il faut dire que cet arrêt est le seul prévu jusqu’à maintenant en sol canadien avant la sortie de la console le 3 mars prochain. Je me sens donc très privilégiée d’avoir été présente pour cet événement.
Grand merci à Nintendo du Canada pour le voyage de presse.

Procurez-vous la Nintendo Switch en précommande

Procurez-vous les accessoires pour la Nintendo Switch

Procurez-vous les jeux à paraître pour la Nintendo Switch

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here