MadMax1.JPG

Mad Max est une sortie intéressante autant pour les fans du film qui eut un bon succès cet été que pour les amateurs du classique australien mettant en vedette un jeune Mel Gibson. En fait, ce titre évolue dans le même univers sans en être une copie conforme grâce à un scénario original développé par les artisans d’Avalanche Studios. Voici un résumé de mon incursion dans le monde de Mad Max.

MadMaxcover.jpgEn résumé

Sortant peu après le film du même nom, Mad Max nous plonge au cœur des hostilités entre Max et la bande Warboys dirigée par Scrotus. Avec l’aide de Chumbucket, il parcourt les Terres désolées à bord du Magnum Opus, son bolide démentiel fabriqué à partir de bouts de ferraille rafistolés. Tout en s’occupant de défaire les postes ennemis et ramener un semblant de sécurité en ces lieux, Max cherche à se remettre tant bien que mal de la disparition de sa famille, victime de la catastrophe qui emporta une grosse partie de la population.

Mad Max est développé par Avalanche Studios et publié par Warner Bros. Interactive Entertainment

Date de parution: 1er septembre 2015

Plateformes: PlayStation 4 / Xbox One / PC

Style: Monde ouvert

Classement ESRB : M (Mature, 17 ans et plus)

Langue d’exploitation: Jeu disponible en langue anglaise avec des sous-titres en français

Une mince histoire

L’introduction montre des extraits sur ce qu’était la vie avant la catastrophe qui a rendu le monde de Mad Max aride. C’est là qu’on comprend que Max y a perdu sa famille car une photo de sa femme et de sa fille l’accompagne. Cela semble être sa motivation pour évoluer dans ce monde hostile et sanglant. Malheureusement, Scrotus s’empare de son bolide. Furieux, Max lui ouvre le crâne avec une tronçonneuse. Eh non, ce jeu n’est pas fait pour les cœurs sensibles.

Dans le jeu, il faut éliminer la menace ennemie en détruisant les places fortes et les puits de pétrole. Nos alliers vont ensuite sécuriser la zone et défendre cette partie du territoire. On fait un marché avec les chefs de chaque région contre les sbires de Scrotus qui eux, contrôlent PétroVille férocement. Ce vaste monde ouvert doit être sécurisé si l’on souhaite se rendre à PétroVille sans trop de soucis. C’est l’objectif de Max, de s’y rendre pour récupérer le moteur V8 de sa défunte Interceptor détruite par Scrotus devant ses yeux.

PhotoMadMax.JPG

Du combat à la hauteur de mes attentes

Les combats à mains nues sont mes préférés. Max cogne dur et donne des coups puissants. J’adore me battre au corps à corps car je me sens invulnérable. Les coups de grâce sont une joie à exécuter en les regardant au ralenti, de la même manière que ce que nous offre WB Games dans des titres comme Batman: Arkham Knight et Middle-Earth: Shadow of Mordor.

Chumbucket est notre premier allier. Bossu, il se promène toujours penché vers l’avant. Il parle de lui à la troisième personne et insiste pour que Max l’accompagne suite à leur première rencontre. Il me fera tout de suite penser à Gollum, personnage iconique du Seigneur des Anneaux. Chum est un atout de taille car il connaît bien les Terres désolées et est un bon mécano. Roulant avec nous, celui-ci en profite toujours pour donner un coup de tournevis à la voiture quand Max part explorer à pieds.

Tout l’environnement est sablonneux, sale, poussiéreux. On dirait que les mers se sont asséchées car on y retrouve de nombreuses épaves de bateaux, toutes rouillées et en lambaux. Elles servent d’abri aux gens alors que les paquebots sont transformées en forteresses pour les caïds qui gardent chaque territoire. En les fouillant, Max va y récupérer de la ferraille qui servira de monnaie d’échange pour améliorer son véhicule. Ce que j’ai aimé trouver sont les photos-souvenirs de gens qui sont disparus. Elles nous racontent des bribes d’histoire de la vie passée, avant que tout ne bascule. L’histoire générale est très mince alors je m’accroche à chaque morceau que je peux récupérer.

MadMax3.JPG

Mad Max est rempli d’action. Toujours à nos trousses, je m’en sors bien pour tasser des véhicules hostiles en leur cognant dessus ou en visant leurs points faibles avec mon fusil. Le harpon et le fusil de sniper sont deux de mes armes de prédilection à bord du Magnum Opus. J’essayais toujours d’expulser le conducteur ennemi de son véhicule en lui lançant une flèche et ça fonctionne! Si elle n’est pas trop mal en point, je peux repartir avec sa caisse et la ramener au repaire pour l’ajouter à ma collection. En conduisant la voiture d’un clan ennemi, on n’est pas détecté. Par contre, Chumbucket ne nous accompagne pas. Il est rattaché au Magnum Opus. Je me suis fait prendre quand j’ai voulu me rendre chez le prochain chef de clan qu’on devait rencontrer. Sans Chum, j’ai dù rebrousser chemin car il ne me laissait pas rentrer. J’aurais pu utiliser mon signal lumineux pour l’appeler mais malheureusement, j’avais utilisé toutes mes munitions.

MadMax2.JPG

Des limitations techniques

Bien que Mad Max est un titre que j’aime bien, je dois me rendre à l’évidence de ses limitations techniques qui, pour un jeu évalué sur PlayStation 4, est assez faible. Par exemple, Max ne peut sauter ou grimper qu’aux endroits déterminés par une peinture jaune. Sauter sur une caisse peut alors être impossible alors que sur celle juste à côté est okay. Il n’est pas capable de bouger quand son arme est brandie et finalement, il ne brûle pas en fouillant un véhicule qui vient d’exploser lorsqu’il y récupère des bouts de ferraille. Notons également que la carosserie et nos victimes vont disparaître après quelques secondes si l’on n’a plus rien à y faire.

J’aime mon Max

Les plus jeunes baseront probablement leur référence de Mad Max avec le film qui a fait un tabac cet été. Étant donné que je n’ai pas eu la chance de le voir, j’ai basé ma propre référence par rapport au film original mettant en vedette Mel Gibson. C’est mon Max à moi et je trouve qu’il est parfait pour ce jeu. C’est l’une des raisons pourquoi j’aime le titre malgré ses défauts. À vous de voir si c’est suffisant pour vous plaire.

MadMax4.JPGLes Plus:

+ Le son de nos manipulations sortant de la manette de la PlayStation 4 est très cool

+ Une vaste personnalisation de Max et du Magnum Opus

+ Des combats au corps à corps solides

+ J’adore l’accent des personnages!

Les Moins:

– Des limitations techniques discutables pour un jeu évalué sur PlayStation 4

– Histoire superficielle

– Les sous-titres en français sont très petits à l’écran

Verdict

  • Jouabilité: 3/5
  • Visuel: 3,5/5
  • Audio: 4/5
  • Durée de vie potentielle: 4,5/5

Note finale: 3,5/5

Procurez-vous Mad Max pour la PlayStation 4

Procurez-vous Mad Max pour Xbox One

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here