Il y a 4 ans, Sony proposait quelques jeux pour le lancement de la Playstation 4. Ces jeux, dont Knack faisait partie, sont souvent considérés comme étant des avants goûts pour dévoiler les capacités de la nouvelle console. Il est donc normal de s’attendre par la suite à d’importantes améliorations graphiques plus que le temps avance. Malheureusement, il semble que Knack II n’a pas eu droit à ce traitement de faveur…

Knack II est développé par SIE Japan Studio et publié par Sony Interactive Entertainment.

  • Date de parution :5 septembre 2017
  • Style :Action, plateforme, Beat’em up
  • Plateforme :Playstation 4
  • Modes de jeu disponibles :solo, multijoueur (2)
  • Classement ESRB : 10 ans et + violence fictive
  • Langue d’exploitation :Jeu disponible en français et en anglais

Je n’ai jamais vraiment eu la chance de jouer au premier jeu de Knack. C’est principalement dû au fait que ce dernier ne m’a jamais vraiment attiré. Je trouvais qu’il faisait beaucoup trop enfantin et que la jouabilité de ce dernier me semblait trop redondante. Après mon essaie de Knack II, je ne peux que confirmer ce que je croyais.

Une jouabilité peu originale

Dès le départ, il est facile de constater que l’on n’a pas besoin d’avoir joué au premier, pour commencer le jeu. Ce dernier débute assez abruptement et l’on doit se battre avec une invasion de robots. Il m’en a fallu peu pour deviner que le jeu est linéaire et que les combats sont répétitifs et endormants…

Malgré cette constatation qui m’a laissé perplexe, j’ai tout de même pris mon mal en patience, test oblige, afin de voir ce que le jeu offrait. Knack est en fait le nom du personnage principal qui est un genre de robot fonctionnant avec une énergie particulière et qui peut amasser différents types de pierres compatibles qui le font considérablement grossir tout en le rendant plus fort. Ce dernier peut évoluer ses capacités en amassant de l’énergie se dégageant des ennemis ou différentes sources un peu partout. Ces améliorations sont disponibles dans un tableau et sont séparés en 4 catégories. Il est possible de recommencer le niveau afin de trouver différents coffres renfermant de l’énergie ou autre objet inutile. Mon enthousiasme démontre à quel point je n’ai aucun intérêt à recommencer quelconque niveau…

J’ai trouvé que lorsque ces améliorations sont acquises, elles sont parfois à peine perceptibles. Les plus importantes sont celles qui se trouvent dans la quête principale. Malgré que celles-ci sont temporaires, elles sont toutefois puissantes et la possibilité d’amasser différents types de matériaux tel de la glace, protège et aide Knack à se défendre aisément. J’ai cru que le tout simplifierait un peu trop le jeu, mais il s’avère que la difficulté est bien dosée et qu’il y a quand même un challenge.

Le jeu reprend plusieurs aspects de jouabilité de la série «God of War». Comme ce dernier, Knack regorge de cinématiques tout au long de l’histoire. Puisque ces cinématiques sont tout de même belles à regarder, ce qui n’est pas tant le cas du reste du jeu, j’ai pris le temps de les admirer. Chose que je n’aurais pas dû faire puisque j’ai appris à mes dépends que les cinématiques contiennent des scènes d’action qui nécessite mon attention en tout temps afin de peser sur des boutons spécifiques apparaissant à l’écran. Donc, en plus des niveaux linéaires et des combats qui semblent sans fin, il faut rester vigilant du début à la fin. Je dois avouer que ce fut très dur pour moi puisque j’ai trouvé l’histoire particulièrement ennuyeuse et je me suis vraiment forcé pour jouer au jeu sans poser ma manette pour une sieste soudaine.

Des personnages faciles à oublier

Même si l’histoire est quand même intéressante, les personnages manquent de personnalité ce qui les rendent peu attrayants, mais surtout, pas très crédibles. L’histoire de Knack II se déroule dans un environnement peu sécuritaire. Il est alors bizarre de voir les personnages réagir comme si tout allait bien et qu’ils vivaient tous dans un monde en paix et sans soucis. Pour cette raison, il est facile de croire que le public cible est de jeunes enfants. Même si c’est le cas, je crois qu’il aurait été possible de rendre le jeu beaucoup plus beau, mais aussi moins endormant pour les parents qui veulent jouer avec leur enfant.

Des décors qui manquent de peaufinage

Les décors et personnages en avant plan ressortent particulièrement bien à l’écran. Par contre, il ne suffit que de regarder les détails au loin ou le moindre petit objet pour remarquer à quel point le jeu manque de texture et de peaufinage. Je crois fortement que pour un jeu aussi linéaire, il aurait été possible de rendre les graphiques un peu plus beau. De plus, il est courant que des personnages secondaires suivent Knack dans l’histoire. Ces derniers semblent parfois passer à travers les murs puisque dès que Knack avance trop, ils apparaissent devant lui comme si de rien était… Je crois qu’il aurait été possible de faire en sorte que le jeu indique que l’on doit aller les chercher pour qu’ils nous suivent, ou créer des missions afin de les faire passer en premier. Bref, j’ai trouvé mon expérience particulièrement pénible.

Opinions générales

Knack II est particulièrement décevant pour un jeu qui sort aussi longtemps après la sortie originale de la Playstation 4. Ses niveaux aux graphiques inégaux, sa jouabilité manquant d’originalité, et ses personnages endormants en font un jeu que j’oublierai rapidement. Mes doutes se sont vites montrés fondés et il est plus que probable que je ne toucherai plus à cette série même si celle-ci vient qu’à avoir plusieurs autres aventures (en espérant qu’il n’y en ai pas d’autre!!!). J’aimerais pouvoir conseiller ce jeu aux parents qui aimeraient acheter un jeu à leur enfant, mais j’en suis incapable. Le choix est grand et les titres pour enfants comme LEGO Worlds, Monster Hunter Stories, ou même Mario + The Lapin Crétins: Kingdom Battle qui sont particulièrement récents sont sans nul doute beaucoup plus amusants!

+ Histoire intéressante
– Personnages sans personnalité
– Combats répétitifs
– Manque de peaufinage dans la texture des décors

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 2/5
Graphisme : 3/5
Son : 5/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 3/5

Note globale : 3,25/5 (65 %)

Procurez-vous Knack 2 sur Playstation 4

Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Playstation 4

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here