Far Cry 6Ubisoft nous fait voyager sur un archipel aux allures paradisiaques dans Far Cry 6. Si ce n’était de son président qui gère le pays comme une dictature, on aurait le goût d’y aller. Le jeu d’action et aventure à monde ouvert est une œuvre typique du studio, mais à la réalisation aboutie qui m’a captivée. En voici mes impressions.

Far Cry 6 en détails

Plateformes : PlayStation 5 / Xbox Series X|S / PC
Évalué sur : PlayStation 5
Développeur : Ubisoft Montréal et Toronto
Éditeur : Ubisoft
Style : Action et Aventure
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur (1 à 2 joueurs)
Classement ESRB : M (Mature, 17 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Rêve de liberté pour Yara

Yara est un archipel contrôlé par son président Anton Castillo. Le peuple vit sous une dictature étouffante. Notre personnage, Dani Rojas, tente de quitter pour Miami, mais son bateau est intercepté avant le départ. Elle (ou « il » selon votre choix en début de partie) rencontrera Clara, leader pour le groupe Libertad. Leur objectif est de faire tomber le régime, déclencher des élections libres, démocratiques et déclarer la fin du régime Castillo. Idéologique ? Peut-être. Mais si on ne fait rien, rien ne changera jamais. L’espoir est toujours vivant sur ces îles magnifiques et paradisiaques fictives d’Amérique Centrale.

Far Cry 6

Une progression organique

Les missions principales et les quêtes secondaires s’entremêlent parfaitement. C’est en parlant aux gens que l’on pourra les aider en acceptant toutes les missions proposées. Elles s’ajoutent à notre liste, et c’est à nous de sélectionner laquelle on veut suivre sur la carte. C’est aussi en fouillant pour trouver des informations que les coffres et autres trésors s’afficheront au fur et à mesure. J’aime cette idée que tout n’est pas affiché automatiquement en arrivant dans une région. Ça donne l’impression qu’il y aura toujours quelque chose de neuf à faire, même près des lieux déjà visités.

J’aime aussi que notre équipement est fourni dès le début. C’est sans interruption que l’on apprendra à grimper, sauter et manier quelques armes diverses. On se procurera les autres dans les coffres et en boutique en visitant l’une de nos bases. Lors de l’acquisition d’un nouvel arsenal, c’est à nous de s’y acclimater. Par exemple, j’ai appris à la dure comment bien contrôler mon wingsuit. Or, ne pas avoir à compléter une série d’épreuves détachées de l’aventure fut grandement apprécié.

Et que dire du « Suprêmo », cette arme artisanale qui lance des roquettes directement de notre sac à dos. Bref, c’est aussi cool qu’efficace. Par ailleurs, toutes les armes sont personnalisables. On leur assignera des améliorations avec les pièces et matériaux trouvés un peu partout.

Ma recommandation lorsque ce sera possible est d’échanger des pesos donnant accès aux bases aux quatre coins de Yara. Ceci facilitera vos déplacements car on peut s’y téléporter. Même si l’archipel n’est pas si vaste, pouvoir se rendre le plus près possible d’un point d’objectif permet de s’éviter une foule d’altercations sur les routes. Car oui, « El Presidente » a des soldats postés partout et ils vont surveiller nos mouvements.

Far Cry 6

Une œuvre aboutie qui donne le goût du voyage

Visuellement, c’est réussi. Les couleurs sont pimpantes, autant de jour comme de nuit. J’ai notamment apprécié voir les coins sombres s’éclairer un peu afin de bien voir ce qui s’y trouve. C’est subtil et pas dérangeant du tout.

Même si Far Cry 6 est disponible en français, j’y ai joué en anglais parlé, sous-titré en français. La couleur de la langue y est si bien développée. L’anglais au fort accent se mélange à l’espagnol, apportant une belle authenticité à l’expérience. La musique est omniprésente et les animaux chantent et grognent à profusion. Il y a de la vie à Yara, et on le ressent partout.

Far Cry 6

Esprit d’équipe

Pour les amateurs de jeux en équipe, la campagne peut être faite en coopération à deux joueurs. Pour avoir tenté l’expérience par le passé, cette manière de jouer avec un ami est fort agréable et permet de passer un bon moment.

Far Cry 6 semble mettre de l’avant l’esprit d’équipe. En libérant les camps ennemis, des alliés vont s’y installer pour défendre les lieux. Des interactions vont s’y produire aléatoirement. Si on est près, on pourra leur prêter main forte. De la même manière, il m’est arrivé de combattre des ennemis, puis de voir arriver des renforts parmi les personnages non joueurs de mon clan.

Et que dire de nos compagnons animaux. Chacun a ses talents et capacités qui nous seront d’une grande aide. Ils ont une personnalité unique aussi ! Je vous laisse les découvrir, mais j’ai eu un faible pour le félin de l’édition ultime et bien sûr, le coq « fou », Chicharròn. Vous allez rire en le voyant. Je me sers d’eux constamment pour attaquer en premier, souvent en toute discrétion. Demeurant derrière, cela permet d’éliminer quelques soldats avant que je me lance et que l’alarme soit donnée.

Far Cry 6

Des extras à venir prochainement

Déjà que l’aventure principale est bien fournie en contenu, ce n’est pas tout ! Des missions spéciales sont prévues pour sortir régulièrement afin de mousser l’engouement pour Far Cry 6. De plus, on pourra lancer des jeux annexes destinés aux fans de la série, car on aura l’occasion d’incarner les vilains des trois titres précédents. On n’a pas pu les essayer encore, mais l’idée de se retrouver de l’autre côté du miroir, dans la peau de Vaas Montenegro, Pagan Min ou Joseph Seed risque d’être intéressant. C’est à suivre pour ceux qui se procureront la passe de saison.

Far Cry 6

Far Cry 6 offre une expérience parfaitement bien exécutée

Far Cry 6 offre une histoire engageante. Chaque jeu de la franchise a un scénario autonome faisant en sorte qu’il n’est pas nécessaire de connaître les opus précédents pour en profiter. La mécanique de jeu d’aventure et d’action à monde ouvert de Ubisoft est ici parfaitement réalisée. On a une énorme liberté d’action, permettant au joueur d’effectuer n’importe quelle mission disponible dans l’ordre et le désordre. N’ayant pas vraiment de période d’entraînement, on est plongé dans l’histoire dès les premières minutes du jeu, ce que j’aime beaucoup. Les habitués du genre vont s’y reconnaître, et l’exécution est si bien réussie que c’est agréable de s’y balader à notre rythme.

Far Cry 6

+ Éléments révélés sur la carte au fur et à mesure de notre propre progression
+ Les Amigos, nos compagnons animaux, aussi mignons qu’efficaces
+ Histoire complexe bien développée
+ Une foule d’activités facultatives disponibles et à venir pour garder notre intérêt

– Sauvegarde automatique seulement (aucune manuelle)
– Mourir nous fait souvent revenir plusieurs minutes en arrière, au début d’un objectif de mission
– On remarque encore des doublons dans les personnages figurants, mais ce n’est pas si important

ÉVALUATION GLOBALE DE FAR CRY 6

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme: 4/5
Son : 5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 5/5

Note globale : 4,5/5 (90 %)

Procurez-vous Far Cry 6 en édition standard pour PlayStation 5 / PlayStation 4 / Xbox Series X|S
Procurez-vous Far Cry 6 en édition or pour Xbox Series X|S
Procurez-vous Far Cry 6 en édition ultime pour Xbox Series X|S

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Ubisoft Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur PlayStation 5.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here