Apex and High Roller Mini LiteHawk.jpg

Depuis un peu plus d’un an, on voit la mode des drones récréatifs prendre beaucoup d’ampleur. Moi qui habite tout juste à côté d’un des grands parcs de Montréal, je constate qu’effectivement c’est un phénomène qui est plus présent. Or, la compagnie LiteHawk Canada, qui se spécialise dans la fabrication de différents jouets téléguidés électroniques, nous propose deux nouveautés que j’ai pu tester : Le High Roller Mini et la Moto Apex.

Un drone pour les débutants

LiteHawk High Roller Mini Manette.jpgCommençons d’abord par le drone, puisque c’est celui qui a capté mon attention en premier et celui avec lequel j’ai passé le plus de temps. J’aimerais préciser que je ne suis pas un expert en la matière, mais je lis tout de même sur le sujet depuis un bon moment. En fait, c’est le premier appareil du genre que je teste et je pense que le LiteHawk High Roller Mini est justement parfait pour les nouveaux venus. J’ai aussi quelques trucs afin de vous donner un petit coup de main avant de commencer. Ce sont des astuces qui ne sont pas indiquées dans le manuel.

En premier lieu, je dirais que piloter un drone n’est certainement pas une tâche facile. Bien que la compagnie nous aide énormément, ça prend tout de même un bon doigté ainsi que quelques heures de répétition avant d’avoir un contrôle optimal. Je vous conseille donc de vous pratiquer d’abord à la maison – du calme, la cage de plastique qui entoure l’appareil vous empêchera d’endommager les murs de la pièce. Le meilleur endroit que j’ai trouvé et, c’est sur cette même pièce que la compagnie fait beaucoup de démonstration dans ses vidéos, j’ai nommé la chambre à coucher. D’accord, il faudra probablement attendre un moment où votre femme sera bien loin, mais il y a la bonne surface pour débuter.

Un peu de pratique avant le premier vol

En déballant l’appareil, vous constaterez que le drone tient sur un petit socle fait de plastique. Je vous recommande de le garder intact autant que possible et de vous en servir pour aider à faire décoller le High Roller Mini. Vous pouvez donc commencer en le déposant sur votre matelas et vous exercer à le faire rebondir sur votre lit. Puis, habituez-vous à le promener au plafond et à le faire grimper le long des murs. C’est d’ailleurs une fonctionnalité qui est vraiment géniale. Même que, si vous arrivez à bien maîtriser le drone, vous serez en mesure de faire quelques pirouettes.

LiteHawk High Roller Mini Snow.jpgDe plus, le moteur et les quatre hélices sont protégés par une cage ronde et cela fait en sorte qu’il devient vraiment plus plaisant de jouer avec ce dernier. L’appareil rebondit sur toutes les surfaces et on n’a jamais vraiment peur de l’endommager. En outre, il est très petit donc il n’y a aucun danger. En ajoutant à cela le fait que son coût est assez moindre, c’est facilement un produit qu’on peut laisser à un jeune de 10 ans et plus sans trop d’inquiétude.

Ensuite, comme je l’expliquais auparavant, c’est assez difficile de maîtriser parfaitement le contrôle du drone. La manette ressemble énormément à celle d’une console de jeux vidéo, mais sa construction est assez fragile. Je l’ai échappé pendant que j’ai assis sur un tapis donc elle est tombée d’environ 40 cm de haut et elle s’est défaite en morceaux d’un coup. Ce n’était pas très complexe de la remettre en pièces, mais je l’ai tout de même trouvé beaucoup trop fragile. La deuxième chose par rapport à celle-ci, c’est qu’il y a beaucoup de boutons et ça prend un bon moment avant de vraiment se sentir à l’aise avec chacun d’eux. Cependant, la forme et la prise en main sont satisfaisantes.

Pour conclure sur le drone, j’ai beaucoup aimé jouer avec celui-ci, même si c’était un petit peu fatigant d’avoir à le recharger aussi régulièrement. Durant une des recharges, j’ai fait environ seulement 10 minutes d’autonomie. Puis, étonnamment, il était facile de le rendre stable même lors de journée un peu venteuse, mais c’est évident que je ne vous recommande pas de le faire voler lors de journée où l’air se promène beaucoup. Enfin, grâce à son système 2.4 GHz, on peut le contrôler à une assez bonne distance, il suffit de l’avoir dans son champ de vision. Le site web parle de 30 mètres de distance et ça semble juste. Bref, c’est un beau petit joujou.

Voici une vidéo que la compagnie a publié et qui offre plus de détails sur le LiteHawk High Roller Mini

La moto bien pensée

Le deuxième appareil de la compagnie LiteHawk que j’ai essayé, c’est la moto téléguidée Apex et je dois dire qu’elle est vraiment bien conçue. En effet, comme les vraies motocyclettes, la compagnie a installé un système de balancement dans l’arrière du véhicule. C’est un petit moteur qui fait beaucoup de bruit lorsqu’on l’allume, mais c’est signe qu’il fonctionne bien. Celui-ci permet donc au véhicule de rester en équilibre sur ses deux roues. Ainsi, contrairement à bien d’autres appareils du genre, il n’y a pas de troisième roue qui a été ajoutée pour la stabilité. Elle se stabilise toute seule grâce à ce système. Elle peut donc aussi facilement transférer son poids en fonction du côté que l’on veut tourner et elle reste droite même à une très basse vitesse. Ça lui permet même de se replacer lorsqu’elle tombe sur le côté donc on n’a pas besoin de toujours courir après.

LiteHawk Apex Road.jpgJe trouve surprenant comment la moto réagit rapidement et le contrôle qu’on a sur celle-ci. Les tournants qu’on peut prendre me font penser à ce qu’on voit dans les grands championnats de course de MotoGP. De plus, les constructeurs de chez LiteHawk ont pensé à ajouter de petites tiges de métal de chaque côté pour permettre d’avoir une stabilité accrue lorsqu’elle prend des virages secs. En fait, la compagnie a essayé d’imiter l’effet que les pilotes rajoutent dans les courbes grâce à leurs genoux et ça réussit très bien.

Puis, il y a aussi les suspensions de chacune des roues qui ont été optimisées de sorte à pouvoir facilement absorber l’effet des craques dans le sol. Bon, c’est évident que l’Apex ne peut pas vraiment survivre aux cratères qu’on retrouve un peu partout dans les rues de Montréal. Par contre, sur un petit chemin d’asphalte même rugueux, il n’y aura aucun problème. La prise en main de contrôleur se fait aussi très bien. Celui-ci est conçu comme un bras de véhicule, donc c’est assez intuitif. On peut augmenter la vitesse du véhicule qui peut atteindre les 15 km/h ce qui très respectable considérant le prix.

En conclusion, j’ai été très surpris de cet appareil. Le seul problème que j’ai eu, c’est le caoutchouc du pneu avant qui avait parfois tendance à débarquer. Assurez-vous alors qu’il est toujours bien placé avant de faire fonctionner le véhicule de sorte à ne pas trop l’user. Je ne vous conseille pas non plus de l’utiliser hors piste, car la moto n’a pas été fabriquée pour cela. Enfin, la durée de la batterie était plus longue que l’autre produit, mais, encore une fois, elle était trop limitée à mon goût.

Voici une vidéo qui provient de la compagnie et qui vous en explique encore davantage sur le LiteHawk Apex.

En terminant, si jamais vous endommagez un de vos appareils, sachez qu’il y a plusieurs pièces de rechange qui sont offertes sur le site de Best Buy. Enfin, vous retrouverez de nombreux autres jouets développés par la compagnie LiteHawk sur leur page web.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here