bby_smarthome.jpg

Au cours des derniers mois et des dernières années, vous avez sûrement vu l’évolution des technologies de domotique. Ce que l’on imaginait dans nos rêves les plus fous (ou que l’on voyait dans le magazine Popular Science) est finalement devenu réalité. Grâce à quelques applications et à quelques produits simples, nous pouvons maintenant profiter de notre maison comme jamais auparavant. Nous pouvons maintenant entrer dans la maison sans clé, programmer des interrupteurs d’ampoules sans minuteries compliquées et même savourer un café préparé d’avance dès notre sortie du lit. La technologie de la domotique rend tout ça possible (et amusant).

Les produits de domotique deviennent de plus en plus abordables, mais il est très difficile de déterminer par où commencer. Au cours des dernières années, j’ai ajouté de petites choses à ma maison afin de la rendre plus « intelligente », et je ne l’ai jamais regretté. Par où aimeriez-vous commencer à rendre votre maison plus intelligente? Voici quelques facteurs auxquels il faut songer avant de prendre sa décision.

Besoin d’aide? La Geek Squad peut vous aider à faire les premiers pas, sans frais

geek-squad.jpgAvant tout, sachez que la Geek Squad de Best Buy est là pour vous aider, si vous ne savez pas trop par où commencer. Sans frais, un agent de la Geek Squad peut vous visiter à la maison et vous faire des recommandations. Il peut vous présenter quelques scénarios et vous aider à établir un plan qui vous convient. Il va même tester votre réseau Wi-Fi pour s’assurer que tout est en ordre. De plus, il peut faire l’esquisse d’un plan d’installation et vous fournir une estimation écrite du prix total. C’est une excellente offre si vous souhaitez tout régler d’un coup, ou si vous êtes en train de faire des rénovations à la maison et que vous songez à y inclure quelques projets de domotique. Vous pourriez être un peu mal à l’aise à l’idée de réaliser certaines améliorations vous-même (je ne toucherais pas à un projet pour lequel il faut modifier le câblage), et la Geek Squad peut aussi intervenir dans ces situations.

Si vous aimez mieux faire les choses vous-même, découvrez les réponses aux questions que vous vous posez et décidez par où commencer. Les recommandations tirées de mes propres expériences sont énumérées à la fin de cet article de blogue.

aimeriez-vous entreprendre votre projet de domotique?

hue-lights.jpgCette question est la plus importante. Rome ne s’est pas construite en un jour, même chose pour votre maison intelligente. Pensez à votre maison, demandez-vous s’il y a un secteur ou un aspect que vous aimeriez améliorer, et partez de là. Vous pensez à l’éclairage? Voulez-vous entrer et sortir de votre maison sans clé? Le plus important est de déterminer qui utilisera le plus ces appareils et quelles sont ses préférences.

Personnellement, j’ai commencé dans le garage. Je me suis procuré une commande de porte de garage MyQ de Chamberlain (évaluation ici), et c’est mon article de domotique préféré. L’application est tellement facile à utiliser. D’un simple petit toucher, la porte s’ouvre et se ferme. 

Le dispositif est même tombé une fois du support que j’avais installé (c’est ma faute, je n’ai pas utilisé le support inclus dans l’emballage), et j’ai passé dessus en me stationnant. Malgré quelques égratignures, il fonctionne encore à merveille!

Y aller progressivement peut aussi vous aider à cibler vos propres besoins. Si vous décidez de commencer avec, disons, l’automatisation de l’éclairage dans le salon (avec les produits Hue de Philips par exemple), vous pourriez réaliser que ce serait génial de le faire dans toutes les pièces de la maison. Vous pourriez aussi vous dire que c’est assez dans une pièce, et opter pour un thermostat ou une serrure sans clé.

Pouvez-vous demeurer loyal à une marque?

Une chose à vérifier avant de choisir un produit : nécessite-t-il un autre appareil, ou ne fonctionne-t-il que dans l’écosystème de cette marque? Par exemple, j’adore mon capteur de fuite d’eau d’Insteon. Je l’ai installé à un endroit de ma maison propice aux dégâts d’eau (la salle de lavage accueille le chauffe-eau, la laveuse, et l’entrée d’eau) et il est configuré pour m’avertir immédiatement s’il y a une fuite dont je dois aller m’occuper. Cependant, vous avez besoin de la trousse de démarrage d’Insteon pour utiliser les capteurs (ainsi que la plupart des autres produits d’Insteon). Si vous pouvez demeurer loyal à une marque et consacrer beaucoup de temps et d’efforts à une entreprise (et à son application!), vous pourriez faciliter votre prise de décisions par rapport aux produits de domotique, et vous procurer simplement ceux qui sont offerts par cette dernière. Si vous vous procurez des produits de différentes marques, vous aurez à installer plus d’une application pour pouvoir les contrôler. 

Voulez-vous que vos produits puissent communiquer entre eux sur le même réseau?

nest.jpgCela représente, selon moi, l’aspect le plus génial de la domotique. De nombreuses entreprises (dont Insteon) collaborent afin de créer le plus grand ensemble de soutien possible. Prenez le programme « Works with NEST » par exemple. Ce qui a commencé par un petit projet visant à connecter quelques appareils à un thermostat s’est transformé en immense terrain de jeu pour les amateurs de domotique. Des tonnes d’appareils pris en charge. Heureusement, le moteur de recherche de Best Buy vous montre d’un coup d’œil si un produit est compatible avec NEST.

Commencez avec le thermostat intelligent de Nest, et vous aurez accès à tout le programme. Déjà, des produits de Logitech, Chamberlain, Jawbone, Logitech et même Mercedes Benz en font partie, et ça ne fait que commencer!

Voulez-vous commencer de manière plus traditionnelle?

Je dirais que les deux articles de domotique les plus « traditionnels » sont les alarmes et les systèmes de sécurité. Les deux sont faciles à utiliser et abordables. Prenez le système de sécurité iSmartAlarm par exemple. Cette idée a été lancée sur un site de financement participatif et est devenue une vraie réussite. Le système iSmartAlarm vous offre les avantages d’un système d’alarme au bout des doigts (sur votre téléphone intelligent) avec une configuration minimale. En fait, vous pouvez configurer le tout en une trentaine de minutes. Le Cube, dispositif central, se connecte à votre système Wi-Fi et prend tout en charge, que ce soit les capteurs de fenêtre et de mouvement, ou ses propres caméras de sécurité. Puisqu’aucune installation câblée n’est requise, vous pouvez l’apporter lorsque vous déménagez, et cela représente une excellente option pour les locataires, par exemple, qui ne peuvent installer un système d’alarme conventionnel.

video surveillance.jpgL’époque des caméras de système de surveillance qui coûtaient des milliers de dollars est aussi révolue. Avec des systèmes comme ce système de surveillance avec 2 caméras sans fil de Lorex, vous pouvez vous procurer la tranquillité d’esprit qu’un système d’alarme offre, à une fraction du prix. On trouve aussi sur le marché des systèmes pouvant couvrir de plus grandes maisons, par exemple ce système de surveillance de 1 To à 8 canaux de Swann. Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte lorsque vous achetez un système de surveillance, particulièrement si vous souhaitez l’utiliser à l’extérieur. Les options qui s’offrent à vous varient selon votre emplacement géographique. Par exemple, certaines caméras ne fonctionnent pas bien à des températures extrêmes. Le mois dernier, j’ai parlé des meilleurs choix pour les personnes vivant sous des climats froids ou humides dans un article : Connected Home Series on Security and Surveillance (en anglais). Lisez-le, si cela pique votre curiosité.

Surveillez vos biens, où que vous soyez

La domotique vous permet maintenant de surveiller à distance ce qui se passe à la maison. Des solutions vous permettent de garder un œil sur votre domicile en tout temps, ou peuvent vous envoyer un message lorsqu’il se passe quelque chose.

Prenons comme exemple la caméra DropCam Pro. La caméra DropCam vous permet de jeter un œil sur votre domicile en tout temps, mais vous pouvez aussi configurer l’appli pour recevoir des alertes quand surviennent certains événements (p. ex. si une activité inhabituelle est détectée dans le salon). La caméra DropCam Pro permet aussi le stockage infonuagique (moyennant des frais), et peut commencer à enregistrer automatiquement sur demande.

Si vous n’avez pas besoin d’enregistrer en permanence, mais voulez un système de surveillance en temps réel, optez plutôt pour la caméra de surveillance sans fil d’Insteon. Vous devez être à l’aise avec les technologies pour faire fonctionner cette caméra, mais une fois l’installation terminée, vous remarquerez qu’elle est très compacte.

Commencez par les points d’entrée de votre domicile

Chaque fois que j’ai de la visite, on me pose toujours des questions concernant mes portes d’entrée. Sur la porte connectant mon garage à la maison, j’ai installé un système Kevo de Weiser. J’ai choisi cette porte, car c’est toujours celle par laquelle je sors le matin et que je rentre le soir (souvent les bras chargés). Je reviens souvent du travail avec les courses dans un bras et mon bébé dans l’autre. Je n’ai pas de troisième main pour chercher mes clés, mais j’ai toujours au moins un index de libre pour toucher le verrou, qui se déverrouille grâce à la clé Bluetooth de mon téléphone intelligent. Un bémol : si tout le monde à la maison utilise un téléphone Android, la compatibilité est limitée pour l’instant. L’application n’existait même pas il y a un an, mais Weiser a travaillé d’arrache-pied pour la rendre aussi accessible que possible.

okidokey.jpgSur la porte principale, j’ai installé le système Ok-I-Dokeys. Lorsque vous l’installez, non seulement vous n’avez pas à traîner de nouvelle clé : vous n’avez même pas besoin de votre téléphone si vous achetez la version de luxe! La trousse de démarrage plus complète (photo de gauche) comprend un lecteur intelligent et des accessoires tels qu’une carte d’accès et un bracelet. Le système Ok-I-Dokeys offre aussi une meilleure compatibilité avec Android que le système Kevo, et vous pouvez même permettre à des téléphones non intelligents de déverrouiller la porte.

Même si les deux systèmes s’installent en moins d’une demi-heure, j’ai trouvé le système Kevo plus simple à installer, car le verrou Ok-I-Dokeys s’alignait difficilement avec le pêne dormant. Tout fonctionne correctement aujourd’hui, mais le temps que cela a pris était loin d’être idéal. Cela dit, les deux appareils ont une excellente autonomie de pile (environ un an chacun). Je n’ai toujours pas eu à changer les piles du système Ok-I-Dokeys (puisque je ne l’ai installé qu’il y a quelques mois), et je commence tout juste à recevoir des avis me disant de remplacer les piles du système Kevo, installé en janvier dernier.

Mes recommandations personnelles

J’ai des gadgets de domotique sur chaque étage de ma maison, et si vous voulez ma recommandation personnelle, je dirais de commencer par les points d’entrée de votre domicile. Nous connaissons tous l’utiliser des systèmes de surveillance. Un commutateur de lumière, c’est un commutateur de lumière. L’été commence bientôt, donc ce n’est pas le moment idéal pour se procurer un thermostat intelligent. Cependant, on sort et entre par les portes de sa maison à longueur d’année. Les matins où vous faites du jogging ou promenez votre chien, voulez-vous vraiment devoir traîner vos clés? Il est probable que vous ayez votre téléphone intelligent sur vous, donc avec un verrou intelligent, vous n’avez besoin de rien d’autre pour accéder à votre domicile.

Même si j’ai mentionné ma préférence pour le système MyQ de Chamberlain, un produit à prendre en considération est le système Ok-I-Dokeys mentionné ci-dessus. Il est un peu plus bruyant et plus difficile à installer que son concurrent (le Kevo de Weiser), cependant ses fonctionnalités en valent la peine.

J’espère que cet article vous aidera à choisir par où commencer. Gardez simplement à l’esprit que c’est moins compliqué qu’il n’y paraît. Quelques modifications simples, et vous vous demanderez comment vous avez pu vous en passer.

PARTAGER SUR
Matt Paligaru
J’ai commencé à jouer et à m’intéresser aux gadgets quand j’ai eu en main ma première manette Colecovision, dès mon plus jeune âge. J’ai écrit pour Xbox Addict, Vancity Buzz et Rebellion Media, sur des sujets allant des jeux aux arts martiaux de toutes sortes. Je suis aussi coprésentateur de la baladoémission G3.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here