Lorsqu’il vient le temps de vouloir sécuriser un peu plus notre propriété, l’installation de caméras extérieurs est fort probablement la première chose à laquelle on va penser. J’ai pu essayer l’une des nouvelles caméras de D-Link, le modèle DCS-8630LH. Voici comment ma première expérience avec une caméra de sécurité s’est déroulée.

Contenu de la boîte

  • La caméra
  • Un adaptateur secteur (fil électrique en deux parties)
  • Un guide d’installation rapide
  • Deux colliers de çable
  • Deux vis de montage

Installation de la caméra DCS-8630LH

Qui dit caméra extérieure, dit installation. Et c’est ce qui est le plus important. Pourquoi? Car on doit déterminer ce que l’on veut observer, mais surtout, ce que l’on veut protéger afin de planifier l’endroit exact où l’on devra installer la caméra. Toutefois, dans le cas de la caméra du présent test, il faut prendre autre chose en considération: le réseau Wi-Fi local. Cette dernière est spécifiquement conçue pour profiter d’un accès à distance, d’enregistrement sur le cloud, mais aussi de pouvoir afficher la vidéo en direct sur différents appareils, tel que sur l’ordinateur, ou sur des appareils de diffusion avec l’aide de Google Assistant ou Alexia.

Donc, que vous voulez avoir la vue sur votre porte de garage pour vous assurer que votre automobile est en sécurité, sur l’entrée principale pour savoir quand le livreur arrivera, ou dans votre cour arrière pour pouvoir déterminer quel type de rongeurs massacre votre jardin, il faut au moins avoir une connexion Wi-Fi assez forte.

Photo prise par l’application mydlink avec la caméra D-Link DCS-8630LH .

L’endroit, selon les besoins

Dans mon cas, j’ai voulu pouvoir observer ma terrasse arrière. Même si c’est pour observer les allées et venues non désirées, je veux aussi pouvoir être avisé lorsque mes chiens demandent pour entrer à l’intérieur. Comme ça, je ne suis pas obligé de rester à côté de la porte lorsqu’ils jouent dans la cour.

Un long fil électrique à gérer

Donc, j’ai décidé d’installer la caméra de sécurité au dessus de ma porte-patio à l’extérieur. Il faut toutefois savoir que la caméra extérieure D-Link DCS-8630LH possède une prise électrique régulière avec un fil de 7 mètres, et ne peut donc pas être installée après un système électrique déjà existant (par exemple, un lampadaire).

On doit alors penser à avoir accès à une prise extérieure, ou de faire un trou dans le mur afin de passer le fil dans la maison. Le tout peut engendrer des travaux. Puisque j’ai déjà planifier des travaux pour cet automne, je verrai comment gérer le fil électrique à l’intérieur à ce moment là. Pour l’instant, j’ai prévu utiliser une prise électrique extérieure de la maison. Le fil étant particulièrement long, ce ne fut pas un problème que de m’y rendre.

La base est pivotable, et son angle peut être changé en dévissant le boulon de plastique blanc. Une fois fixée, la caméra permet un angle de vue de 150 degrés.

La caméra D-LinK DCS-8630LH possède une angle de vision de 150 degrés. La vue de cette dernière n’est pas fixe puisque la base est ajustable au besoin. Ce qui peut permettre de viser la caméra vers les directions de notre choix. Même si le tout est en plastique, j’ai trouvé que c’était assez solide une fois bien vissée.

Code QR et carte micro-SD

Avant l’installation, il faut d’enlever la petite languette qui contient un code QR. Il servira à associer la caméra avec l’application mobile. Il faut aussi penser à insérer une carte micro-SD ou non dans la fente sous l’appareil. Je discuterai de ce point plus loin.

Le reste est assez simple. La caméra vient avec deux vis ou colliers de câble. Il faut passer le câble électrique dans la petite fente de la base avant d’installer complètement la caméra afin de ne pas écraser le câble.

Application mydlink

Une fois installée, après avoir vérifié que le réseau Wi-Fi peut se rendre à la caméra, on doit télécharger l’application mydlink sur Android ou sur iOS. Une fois l’application ouverte, on peut constater que celle-ci sert à plus d’un objet connecté. Que ce soit une prise intelligente, un routeur, un capteur, ou dans ce cas-ci la caméra, il est possible de tout contrôler à partir de cette dernière.

Relier la caméra avec l’application demande l’activation du Bluetooth. L’appareil sur lequel on doit télécharger l’application doit être un appareil récent. Après que ce soit complété, il est possible d’observer les images de la caméra en direct avec l’application, mais aussi par le site internet de mydlink.

Il est possible de changer les réglages de la caméra. On peut changer la sensibilité de la détection de mouvement. La seule chose que j’ai remarqué avec cette option est que cela prend plus de temps à émettre un avertissement plus que l’on diminue le pourcentage. Puisque les secondes peuvent parfois être précieuses, j’aime mieux laisser cela à 100%

On peut choisir une zone précise de détection de mouvements. Dans mon cas, j’ai choisi directement devant la porte-patio. J’ai toutefois des plantes de chaque côté qui bougent avec le vent… je reçois donc des alertes de manières constantes. Toutefois, j’ai remarqué que ce n’est pas toujours à cause du vent. Dans mon test vidéo, vous pouvez voir un chat qui ne s’approche jamais de la porte-patio. Toutefois, le projecteur s’allume…

Beaucoup de paramètres, sauf un essentiel

De la sirène (qui est très forte), à la vision nocturne, plusieurs choses peuvent être contrôler manuellement à partir de l’application. Toutefois, je déplore qu’il est impossible de demander à ce que le projecteur ne s’allume pas tant et aussi longtemps que la vision nocturne ne fonctionne pas (elle fonctionne par défaut dès qu’il fait noir). Donc, le projecteur s’allume sans cesse durant le jour, et peut diminuer la vie de l’ampoule…

Sans entrer dans tous les détails de l’application, qui obtiendra bientôt une importante mise-à-jour selon le site internet de mydlink, j’ai adoré une option en particulier. L’application permet d’enregistrer jusqu’à deux contacts à appeler en cas d’alerte. L’alerte affiche le nom du contact, et cliquer sur le nom de ce dernier permet de l’appeler immédiatement sans avoir à le composer! Le temps sauvé ici est très important! Super!

Une caméra résistante aux intempéries

La caméra fut conçue pour résister aux intempéries du Canada. Toutefois, je n’ai eu droit qu’à une simple averse depuis que j’ai installé la caméra. J’ai hâte de voir cet hiver si elle supporte bien le froid et la neige.

Pour ce qui est de la pluie, la caméra a très bien résisté à cette dernière. La pluie n’a pas fait partir le détecteur de mouvement, ni encombré la lentille de l’appareil.

Un enregistrement vidéo fonctionnel uniquement lors de détection de mouvement

La caméra Wi-Fi d’extérieur HD intégrale à projecteur de D-Link permet d’enregistrer en 720p ou 1080p de deux manières différentes. Sur une carte micro-SD de 256 Go maximum, ou par un système infonuagique «cloud». Pour le système infonuagique, D-Link permet un enregistrement gratuit d’une journée à la fois (24h) pour un maximum de 3 caméras à la fois. C’est pas mal bien! Donc, si on veut avoir accès à plus de vidéos, il est possible de choisir un abonnement payant.

Pour la carte micro-SD, elle peut contenir autant de vidéos qu’elle a d’espace disponible. Pour chaque détection de mouvements la caméra enregistre une vidéo de 15 secondes. Puisque ces vidéos sont courtes, elles ne prennent pas énormément de place, et on peut donc avoir accès à plusieurs jours d’archives. Chaque vidéo enregistrée peut être téléchargée en appuyant sur la flèche en bas à cet effet. Le tout sera enregistré dans un fichier sur l’appareil sur lequel a été installée l’application. De ce fait, je préfère utiliser une carte micro-SD que le service infonuagique de D-Link puisque je peux revoir plusieurs jours en arrière.

Les vidéos en direct… pas toujours fiables

La caméra permet d’enregistrer des vidéos sur demande et en direct sur l’appareil. J’ai toutefois remarqué que si ces vidéos jouent très bien sur l’appareil, elles sont inutilisables une fois transférées sur un ordinateur. Puisqu’il est possible de faire des captures d’écrans avec diverses applications, ça ne cause pas vraiment de problème, mais ça reste gênant.

Une superbe vision nocturne

Ce que j’ai aimé le plus de cette caméra Wi-Fi d’extérieure est qu’elle puisse voir dans le noir. En effet, sa vision nocturne permet de voir en temps réel ce qu’il se passe à l’extérieur sur l’application ou sur un appareil vidéo compatible avec Google Assistant ou Alexia. Le tout, sans avoir à ouvrir une lumière. En fait, lorsque l’on passe par l’application, cela allume automatiquement le projecteur, ce qui n’est pas très discret. Fort heureusement, il est possible de l’éteindre manuellement sans devoir attendre qu’elle s’éteigne par elle-même après quelques secondes.

Cette vision nocturne s’active toute seule dès qu’il commence à faire sombre. Lorsque la caméra détecte un mouvement (que ce soit de jour comme de nuit), le projecteur s’allume, envoi une notification sur le cellulaire, et enregistre les quinze premières secondes.

Je n’ai pas aimé savoir que la caméra prend environ 30 secondes minimum avant de lancer un avertissement, et d’ouvrir le projecteur. Il peut s’en passer des choses en 30 secondes! Toutefois, cela doit sûrement éviter les fausses alertes…

Diffusion de la vidéo sur demande vocale 

La caméra Wi-Fi d’extérieur HD intégrale à projecteur de D-Link est compatible avec Alexia et Google Assistant. Cette option est toutefois limitée à un usage vocal uniquement. Puisque je possède plusieurs appareils Google à la maison, j’ai demandé à l’assistant Google d’afficher la caméra sur mon téléviseur (qui contient un Chromecast).

Inutile de passer par Google Home. Même si l’appareil est détecté, et peut être associé à une pièce de la maison, il faut vraiment dire «Ok Google, afficher la caméra sur le téléviseur» pour que cela fonctionne. Bien sûr, les noms des appareils peuvent différer puisque l’on peut les nommer comme on veut dans l’application Google Home.

Conclusion

En gros, j’adore mon expérience avec la caméra Wi-Fi d’extérieur HD intégrale à projecteur de D-Link. Sa vision de nuit est excellente, la qualité visuelle aussi. Toutefois, je déplore que le projecteur s’allume lorsqu’il fait jour. Je suis certain qu’un réglage à partir de l’application pourrait régler ce petit problème. Le micro est excellent, même si trop sensible.

Malgré le long fil électrique à gérer, je suis partant pour m’en acheter une deuxième pour mettre à l’avant de la maison. Je sais maintenant que la qualité y est, et que le résultat est épatant!

Pour d’autres types de caméras de surveillance, consultez ce que Best Buy peut vous offrir!