SteelSeries Arctis Pro gaming headset review

Si vous jouez à des jeux sur votre ordinateur, vous avez besoin d’un casque de jeu de bonne qualité. Bien sûr, on peut se monter un excellent système avec des haut-parleurs et un micro externe, mais un casque d’écoute de jeu avec micro intégré fait tout. Surtout, il fait tout en occupant très peu d’espace, et sans déranger les gens à proximité, contrairement aux haut-parleurs. Mais avouons-nous la vérité : les casques de jeu sont parfois exagérés. Un grand nombre de ces modèles sont de gros morceaux de plastique avec des charnières qui brisent à rien. Leurs oreillettes en cuir ou en similicuir sont toujours bien rembourrées, mais tout de même inconfortables, car elles absorbent la sueur pendant les longues séances de jeu. Leur sonorité est réglée pour les jeux vidéo, mais pour la musique, ils sont décevants. Le casque de jeu primé Arctis Pro de SteelSeries s’attaque à bon nombre de ces problèmes.

Cliquez ici pour regarder ma vidéo (en anglais seulement).

Déballage de l’Arctis Pro de SteelSeries : sa construction de première qualité est immédiatement apparente

J’ai essayé beaucoup d’écouteurs et je peux deviner assez rapidement si un fabricant vend un produit de haute qualité, ou bien un bidule inconfortable. C’était ma première expérience avec un casque de jeu de SteelSeries, et l’Arctis Pro m’a immédiatement impressionné par sa qualité et son minimalisme d’inspiration danoise.

SteelSeries Arctis Pro gaming headset review

Le serre-tête est en métal flexible, les oreillettes pivotent et s’inclinent légèrement, mais elles ne bougent pas librement. Les fixations sont en alliage d’aluminium, donc elles vont durer. Les oreillettes sont en plastique noir mat, doux au toucher, et sont conçues avec goût; selon SteelSeries, on peut les remplacer. Les coussinets semblent bien tenir en place. Les câbles ne sont pas moulés dans une oreillette, on les branche sur des prises. Ainsi, si un câble est effiloché, le casque survit quand même. Ils ont une allure moderne et semblent vraiment solides.

Attendez, comment on ajuste ça?

En les sortant de la boîte, j’ai essayé de les porter pour la première fois et j’ai réalisé qu’ils étaient beaucoup trop petits. J’ai essayé de tirer sur les oreillettes, mais elles ne s’étirent pas comme un casque normal. J’ai donc jeté un coup d’œil aux instructions, pour y découvrir un autre élément intelligent de l’Arctis Pro.

Au lieu d’avoir des oreillettes qui glissent de haut en bas sur une tige fixe, le serre-tête est un bandeau comme celui de lunettes de ski. Autrement dit, il est fait d’un tissu élastique avec une attache Velcro. On peut ainsi l’agrandir ou le rapetisser facilement pour la taille de sa tête. Une fois que j’ai compris son fonctionnement, j’ai pu l’ajuster à la taille parfaite.

Le casque est encore plus confortable du fait que SteelSeries a utilisé du tissu Airweave pour ses oreillettes. C’est un tissu très doux qui respire. Ainsi, on évite la transpiration désagréable même si on les porte sur de longues périodes, au contraire des revêtements en cuir ou en similicuir.


Caractéristiques clés du Arctis Pro :

  • Casque de jeu avec fil
  • Alliage léger d’aluminium et d’acier
  • Aimants au néodyme haute densité et réponse en fréquence de 10 à 40 000 Hz à moins de 1 % de distorsion harmonique totale
  • Coussinets en tissu Airweave
  • Serre-tête avec bandeau de style lunette de ski
  • Microphone bidirectionnel sur tige rétractable ClearCast à suppression du bruit, avec bouton de sourdine et voyant DEL
  • Comprend un cadran USB ChatMix, un câble principal, un adaptateur 4 pôles de 3,5 mm et un pare-vent pour micro
  • Prise en charge de SteelSeries Engine
  • Compatible avec* PC, Mac, PlayStation, Xbox One, Switch de Nintendo (écouteurs DTS : fonction ambiophonique X 7.1 pour Windows seulement)

Remarque : *la compatibilité pour les consoles de prochaine génération est variable. Selon SteelSeries, l’Arctis Pro est « techniquement compatible » avec les Xbox série X, en le branchant sur la prise 3,5 mm de la manette. La console PS5 prend en charge l’Arctis Pro par connexion USB ou par connexion câblée de 3,5 mm sur la manette.


Un microphone très intelligent

De nombreux casques de jeu sont dotés d’un microphone sur tige branché. Ainsi, on peut les retirer quand on ne les utilise pas. Malheureusement, ça apporte aussi un risque de perdre facilement son micro. Au lieu d’un micro amovible, SteelSeries a opté pour une perche rétractable. Une fois logée dans sa fente encastrée, seul un petit bout du micro dépasse.

Parlant du micro, il a très bien passé mes tests, avec sa fonction ClearCast. Il a une fonction de suppression du bruit ambiant. Mais voici la fonction que je préfère : un voyant DEL rouge, sur le micro, qui indique clairement quand il est en sourdine.

Il est important de noter que SteelSeries inclut aussi ce qu’elle appelle un cadran ChatMix. Il s’agit d’une petite pièce avec un cadran qui sert à régler l’équilibre entre le volume du jeu et de la conversation audio.

Oui, il y a de l’éclairage RVB

Parlant des DEL, oui, le casque comporte un éclairage RVB. Après tout, c’est un casque de jeu. Un anneau en ampoules DEL fait le tour de chaque oreillette, et peut produire 16,8 millions de couleurs. On le programme avec l’application de périphériques Prism-Sync. C’est la même application qui sert à coordonner l’éclairage avec les claviers de jeu mécaniques Apex 7 et Apex Pro de SteelSeries, que Marcus Wong a récemment évalués.

Des écouteurs de jeu qui offrent un son de qualité audiophile  

Les gens se servent souvent de leurs écouteurs de jeu pour écouter de la musique. Après tout, pourquoi connecter deux casques d’écoute à son ordinateur? Malheureusement, selon mon expérience, la plupart des casques de jeu conviennent peu pour la musique. Ils sont superbes quand il s’agit du son d’un vaisseau spatial qui explose, mais pas pour les nuances d’une pièce musicale.

Le casque Arctis Pro se démarque par sa sonorité musicale haut de gamme. Il est doté d’aimants au néodyme à haute densité. La norme pour les casques de jeu se situe vers 22 000 Hz, mais celui-ci peut reproduire le son jusqu’à 40 000 Hz. On obtient ainsi un son inhabituellement équilibré, mais avec une profondeur réelle jusqu’aux basses fréquences. Il n’est pas tout à fait de qualité audiophile, mais la musique sonne mieux que sur bien des écouteurs qui coûtent plus cher.

SteelSeries Arctis Pro gaming headset review

Bien sûr, ils offrent aussi une expérience audio de jeu exceptionnelle. Si vous avez un PC sous Windows, vous serez encore plus comblé(e). Avec Windows, ces écouteurs peuvent produire un son ambiophonique DTS:X.

Primé de tous les côtés

J’ai vraiment aimé l’Arctis Pro, et je ne suis pas le seul. Son emballage est littéralement tapissé d’écussons de prix qu’il a remportés. Si vous vous souciez des opinions des publications sur les jeux vidéo, c’est une autre raison de pencher pour l’Arctis Pro.

SteelSeries Arctis Pro gaming headset review

Est-ce qu’il est temps de vous trouver un nouveau casque de jeu?

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau casque de jeu pour PC, l’Arctis Pro de SteelSeries est un bon choix, surtout si vous possédez d’autres périphériques de SteelSeries. Il est aussi un excellent choix si vous trouvez que les oreillettes en cuir ou en similicuir sont inconfortables. Si vous aimez écouter de la musique sur votre PC (ou tout autre appareil doté d’une prise audio de 3,5 mm), difficile de trouver mieux que l’Arctis Pro avec leur son pratiquement de niveau audiophile. En avez-vous assez des erreurs de sourdine de micro? Ce casque de jeu comprend un voyant lumineux DEL rouge qui montre clairement s’il est en sourdine.

Le seul véritable inconvénient de l’Arctis Pro de SteelSeries est le fil. On trouve des amateurs et amatrices de jeux qui aiment les périphériques avec fil, ou qui n’ont pas de préférence. Mais si vous cherchez un modèle sans fil ou Bluetooth, celui-ci ne convient pas.

Découvrez dès aujourd’hui le casque Arctis Pro de SteelSeries chez Best Buy.

Avatar
Je raffole des produits électroniques et des gadgets depuis longtemps, et je les collectionne. J’ai la chance d’avoir un travail qui me permet de satisfaire cet intérêt. J’ai écrit pour plusieurs publications et sites Web, dont Wired.com, Gizmodo, Lifehacker, About.com, MSN Money, le Winnipeg Free Press, le London Free Press, Techi.com, InvestorPlace Media, Shaw Media et, pour combiner la technologie et mes trois enfants, je participe activement à la rédaction de GeekDad, un site primé de Wired, depuis son lancement en 2007.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here