BBY_taxes.jpg

Benjamin Franklin a dit un jour : « En ce monde, rien n’est certain, à part la mort et les impôts. » Très inspirant et pas du tout déprimant, pas vrai? Hum. C’est le genre d’opinion qui vous donne envie de vous mettre la tête dans le sable, n’est-ce pas? Eh bien, ne le faites pas. Bien que cette citation soit empreinte d’une triste vérité, je suis ici pour vous offrir quelques conseils et outils qui vous aideront à rendre la saison des impôts de cette année aussi agréable que possible. J’ai aussi ajouté quelques conseils de la part d’un professionnel des finances qui devraient vous être utiles cette année et pour plusieurs années à venir. Attaquons-nous au vif du problème, voulez-vous?

Remettez vos déclarations à tempsdeadline.jpg

Cela peut sembler évident, mais il est important de remettre vos déclarations de revenus à temps. Plusieurs d’entre nous ne pensent pas aux impôts jusqu’à ce que la date limite du 30 avril approche, et c’est à ce moment que nous nous ruons pour réunir tous les papiers et envoyer nos déclarations à temps. Pour d’autres, et cela m’est arrivé à plusieurs reprises, envoyer ses impôts à temps n’est pas une priorité. Un jour, une semaine, un mois ou une année de plus, est-ce si important pour le gouvernement? Si vous avez déjà reçu les appels incessants du service de recouvrement de l’Agence du revenu du Canada (ARC), vous savez que la réponse à cette question est « oui, c’est très important ». Ne pas remettre un rapport à temps vous vaudra des pénalités et des intérêts à payer si vous devez de l’argent à l’impôt. En fait, l’ARC ajoutera 5 % sur votre solde à payer, et 1 % de plus pour chaque mois de retard par la suite. Si vous devez déjà de l’argent à l’impôt, pourquoi volontairement augmenter votre solde, si vous n’avez pas à le faire? Et croyez-moi les amis, ça s’accumule assez vite. Ce serait une accumulation appelée « je-dois-passer-à-la-banque-de-maman-et-papa-alors-que-je-suis-au-milieu-de-la-trentaine-parce-que-je-suis-un-idiot-de-l’impôt ». Enfin, c’est ce qu’on m’a dit.

Même si vous attendez un remboursement d’impôt, remettre vos déclarations à temps est important pour deux raisons : (1) plus vous les remettez tôt, plus tôt vous recevrez votre remboursement, et (2) si vous tardez trop à le faire, vous risquez de perdre complètement votre remboursement. Cela arrive typiquement si vous les remettez plus de trois ans après la fin de l’année imposable; par exemple, si vous remettez un rapport pour l’année 2012 plus tard que le 31 décembre, 2015.

Organisez-vous

Même si votre situation face à l’impôt n’est pas compliquée, vous aurez à réunir certains documents avant de vous plonger dans vos déclarations. Faites-vous une faveur et allouez une période désignée pour réunir tout ce qui est dans la liste ci-dessous. Alors, une fois que vous avez réuni tous vos documents et que vous êtes prêt à commencer vos déclarations, allouez une autre période pour les compléter. Faire ses déclarations de revenus est une chose intimidante même dans les meilleures circonstances, il est donc sensé d’être aussi alerte et présent que possible quand vous travaillez avec une abondance de documents, de numéros et d’autres choses amusantes. En d’autres mots, n’essayez pas de faire vos déclarations de revenus à 23 heures, le 29 avril.

Voici une liste à cocher de ce qu’il vous faudra pour faire vos déclarations de revenus :

  • L’avis de cotisation de l’année dernière
  • Une copie de la déclaration de l’année dernière à titre de référence
  • Tous les relevés de vos revenus : cela inclut les relevés T4 pour le travail, les retraits de vos REER, vos indemnisations d’assurance emploi, les prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) et du Régime de pensions du Canada (RPC), en plus de tout argent reçu à titre de pension alimentaire.
  • Tous les relevés de vos investissements : cela inclut les relevés T5 qui montrent le revenu gagné sur les investissements tels que les REER et les CELI.
  • Les reçus pour toutes les dépenses déductibles incluant : les dons de charité, les contributions à vos REER, les dépenses médicales et même les laissez-passer pour le transport en commun.

Si vous n’êtes pas sûr que les dépenses que vous avez engagées durant l’année sont déductibles, vous trouverez la liste complète des crédits d’impôt admissibles sur le site Web de l’ARC.

 ufile-fr.jpg

Utilisez un logiciel

À moins que vos impôts soient exceptionnellement complexes, il existe une quantité de logiciels d’impôts qui vous guident étape par étape dans le processus de préparation de vos déclarations de revenus de façon précise et efficace. Un des logiciels les mieux cotés sur le marché est le logiciel d’impôts ImpôtExpert, créé au Canada et certifié par l’ARC, il est facile à utiliser et à suivre et fonctionne pour la grande majorité des déclarations de revenus. Avec un procédé similaire à celui qu’utilisent les sites de rencontre pour créer un profil en ligne, et j’en ai fait trop souvent l’expérience, ImpôtExpert commence par utiliser son système d’entrevue QuikClik pour vous poser des questions et, avec son analyseur de remboursement « MaxBack Refund Analyzer », il utilise l’information pour remplir les formulaires et maximiser votre remboursement.

ImpôtExpert contient plus de 230 formulaires et relevés, et fonctionne sur PC ou sur Mac. Mais son plus grand avantage est probablement son prix. Il existe quelques versions différentes selon le nombre de déclarations que vous avez à faire, et même la plus chère est offerte à un prix plus que raisonnable. L’autre avantage à utiliser ImpôtExpert et tout autre logiciel certifié par NETFILE est que vous pouvez envoyer votre rapport par voie électronique en un clic.

Conseils d’impôt de la part d’un pro

Étant employé d’une grande institution financière locale, j’ai accès à une grande variété de professionnels de la finance, j’ai donc appelé un de nos experts et lui ai demandé de partager avec moi ses meilleurs conseils en matière d’impôt. Voici ses quatre meilleurs conseils :

 scanner.jpg

  1. Conserver des copies de tous vos papiers
    Il est judicieux de conserver tous vos relevés, vos reçus, vos papiers de remboursements et vos avis de cotisation au même endroit, et dans ce monde de technologie, cela ne veut pas nécessairement dire dans un classeur. À la place, numérisez tout sur votre ordinateur avec un numériseur comme le numériseur couleur CanoScan LiDE 220 de Canon. Créez un dossier séparé pour chaque année d’imposition et utilisez la même règle pour nommer les fichiers. Par exemple : AdeC-2013.PDF, T4-NOMTRAVAIL-2013.PDF, etc. De cette façon, vous n’encombrez pas vos classeurs avec une montagne de papiers et vous avez tout ce qu’il vous faut à un clic de souris.
  2. N’oubliez pas les crédits
    Il existe un certain nombre de crédits d’impôt dont peuvent se prévaloir les Canadiens et qui pourraient s’appliquer à votre cas. Par exemple, le crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation aide les gens qui achètent une maison pour la première fois à réduire les coûts associés à l’achat d’une maison, comme les frais juridiques et les droits de mutation immobilière. Il existe aussi un crédit pour personnes à charge admissibles qui s’applique aux parents célibataires, les crédits pour frais de scolarité et les crédits d’impôt pour études, entre autres, qui peuvent tous réduire le montant d’impôt que vous devez.
  3. Chaque fois que c’est possible, maximisez vos cotisations à vos REER
    Trouver de l’argent pour ajouter à votre REER avant la date limite chaque année peut être difficile, il vaut mieux y cotiser chaque mois. Cela enlève la pression de devoir trouver une grosse somme d’argent si tôt après la saison des fêtes et vous permet de vous rapprocher le plus possible de votre limite pour tirer avantage des économies d’impôts.
  4. Ne dépensez pas tout votre remboursement
    Il est très tentant de dépenser son remboursement pour s’offrir quelque chose d’excitant comme un voyage ou ces fabuleux talons hauts de Jimmy Choo que vous avez vus sur une vedette, mais vous feriez beaucoup mieux d’investir dans votre REER ou un autre produit d’investissement. Je suis d’accord avec ce conseil, mais étant moi-même « dépensier », je pense qu’il est raisonnable de garder un peu d’argent pour vous ou votre famille et d’investir le reste. Mais c’est juste mon opinion. Et j’ai réellement dû aller à la banque de maman et papa, mentionnée plus haut, récemment, alors vous savez quoi? Investissez-le en entier.

Il n’y a presque aucun moyen d’éviter de faire vos déclarations de revenus, mais avec un peu d’organisation, un bon logiciel et quelques conseils de pros, cela ne devrait pas faire aussi mal qu’un arrachage de dents. Versez-vous donc un verre de vin, réunissez ces papiers, ouvrez votre portable et envoyez vos déclarations avant la date limite de cette année – vous vous sentirez si bien quand vous cocherez cette tâche affreuse de votre liste de choses à faire!

PARTAGER SUR
Stacey McGregor
Stacey McGregor est une professionnelle du marketing et des communications œuvrant à Vancouver, en Colombie-Britannique. Le jour, elle travaille comme spécialiste du marketing et des communications chez Vancity Credit Union, la nuit elle écrit, conçoit et élabore des sites Web Wordpress, en plus de combattre le crime.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here