gearwatch.jpg

Écran : Écran AMOLED de 1,2 po/31 mm (360 x 360)Système d’exploitation : Tizen

Processeur : Processeur bicœur Exynos 3250 de 1 GHz

Mémoire : Mémoire vive de 512 Mo, mémoire interne de 4 Go

Bracelets : Cuir ou plastique

Batterie : 250 mAh avec chargement sans fil

Connexions : Wi-Fi, Bluetooth 4.1, CCP, moniteur de fréquence cardiaque

Caractéristiques supplémentaires : Résistante à l’eau (norme IP67)

Article offert en noir/bleu, gris foncé, argenté

Samsung a essayé plusieurs fois de concevoir des montres intelligentes de qualité, lançant sur le marché pas moins de six modèles différents en près de deux ans. Aucune de ces montres n’a vraiment réussi à tirer profit de ce nouveau marché qui cherchait un lanceur de mode. La montre Gear S2 constitue un tournant essentiel en matière de philosophie et de performance. C’est le produit techno prêt-à-porter le plus complet que Samsung ait conçu à ce jour.

J’avoue que j’avais de faibles attentes avant d’essayer cette montre pour vous la présenter, principalement parce que les autres montres intelligentes de Samsung m’ont toutes déçu. En plus de ne pas être intuitives, les montres précédentes étaient encombrantes, boguées et dépourvues d’applications. C’est comme si elles avaient servi de cobayes pour ouvrir la voie à une version bien plus performante. J’ai passé beaucoup de temps à essayer la montre Gear S2 Classic (mais pas l’autre Gear S2), et j’ai été très impressionné par ce qu’elle peut faire.

Style

La montre Gear S2 est radicalement différente des modèles précédents, car c’est une montre ronde qui est également plus petite (31 mm). Par ailleurs, la Gear S2 Classic n’est pas fournie avec un bracelet difficile à changer. Le boîtier en acier inoxydable comprend un cadran rotatif qui permet de naviguer dans l’interface. Ce choix de design fait le succès de cette montre.

Il y a deux boutons sur le côté droit. Celui du haut permet de revenir à l’écran précédent, celui du bas permet d’accéder instantanément au menu des applications. Il y a un moniteur de fréquence cardiaque sous le boîtier, ainsi qu’un microphone pour les fonctions activées vocalement grâce à l’application S Voice. Sans haut-parleur, la montre Gear S2 ne peut pas diffuser d’alerte sonore.

L’élégant bracelet de la montre Classic que j’ai essayée pour ma présentation était en cuir véritable. Il était robuste, mais pas aussi luxueux et agréable à porter que celui de la montre Moto 360. Je ne peux pas donner mon avis sur la montre Gear S2 équipée d’un bracelet sport, car je ne l’ai portée qu’une seule fois lors d’une réunion d’information pour présenter l’appareil aux médias. Les bracelets sport ne sont pas très différents d’un modèle à l’autre, mais ce n’est pas le cas des bracelets en cuir. En raison de sa taille, la montre devrait plaire autant aux hommes qu’aux femmes. Par contre, le bracelet qui a une largeur de 20 mm est peut-être un peu trop gros pour un poignet de femme.

gearwatch2.jpg

Les deux montres Gear S2 ont les mêmes composants internes, il n’y a aucune surprise de ce côté-là. C’est une des montres intelligentes les plus élégantes en raison de son écran AMOLED qui affiche des couleurs éclatantes sur un fond très noir. Par défaut, l’écran s’allume uniquement lorsque vous appuyez sur un bouton, que vous touchez le cadre ou que vous levez votre poignet comme quand vous regardez l’heure. Il y a une option pour le garder allumé à tout moment, mais elle a tendance à consommer beaucoup d’énergie, réduisant considérablement l’autonomie de la montre.

Le logiciel, qui fonctionne sous Tizen, met la montre dans une catégorie à part, à l’écart d’Android, mais pas complètement. Tizen est un système d’exploitation basé sur Linux qu’aucune autre montre intelligente n’utilise. Il exige donc que des développeurs créent des applications pour fonctionner avec lui. Je vous en parlerai plus longuement plus loin.

La montre peut fonctionner avec d’autres téléphones Android. Elle n’est pas limitée aux appareils de Samsung, mais il y a quelques inconvénients dont je vous parlerai. Quoi qu’il en soit, c’est de loin la montre la plus élégante que Samsung ait proposée, et c’est aussi le modèle le plus intéressant.

Performance et logiciel

En ce qui concerne la fusion du matériel et du logiciel, les méthodes d’entrée ne sont pas mutuellement exclusives. En fait, j’ai trouvé de plus en plus difficile de seulement parcourir les menus en passant par l’écran tactile quand les boutons et le cadre offraient des raccourcis ou des accès plus rapides. Toutefois, la combinaison des deux méthodes d’entrée crée une situation unique où les boutons et le cadre permettent d’accéder à quelque chose, mais ne permettent pas de le sélectionner. La sélection s’effectue uniquement en appuyant sur l’écran.

C’est une double utilisation qui n’existe pas chez les montres intelligentes Android Wear, car la navigation dans cette interface repose considérablement sur le glissement de doigt sur un axe X-Y. Tizen a été conçu différemment. Il y a un écran d’accueil à droite du cadran principal qui affiche des boutons permettant d’accéder aux applications, aux contacts, aux paramètres et à l’application S Voice. Vous pouvez faire glisser ou faire tourner davantage le cadran pour afficher de nombreux widgets, comme le podomètre, le calendrier, la météo, le lecteur de musique, le moniteur de fréquence cardiaque et le moniteur de santé. Vous pouvez ajouter d’autres widgets en nombre limité.

gearwatch3.jpgLe menu des applications montre une liste rotative des différentes applications offertes. Une grande partie de ces applications sont des applications de base, comme celles que l’on trouve habituellement sur les téléphones intelligents. Les applications de tiers sont plus dures à trouver, mais elles existent. Certaines d’entre elles sont même très bien.

Pour les trouver, vous devez utiliser l’application Samsung Gear qui sert de gardien pour le logiciel de la montre et vous permet de changer les paramètres que vous voulez. De nouvelles applications peuvent être téléchargées et envoyées sur la montre. Les fichiers de musique sont également transférables de cette façon, ce qui permet d’utiliser une partie de la mémoire de 2,5 Go disponible (Tizen exige 1,5 Go). Les applications de tiers exigent plus d’attention que les applications natives, car le logiciel basé sur Tizen de la montre a besoin d’un téléchargement de plus pour être compatible avec l’application Android du téléphone auquel la montre est connectée. Ce n’est pas une exception, c’est essentiellement une exigence, parfois même pour toutes les mises à jour de l’application. Les applications préchargées exigent également une application complémentaire sur le téléphone, même si ces applications sont en fait installées sur la montre et non envoyées depuis le téléphone.

Les notifications s’affichent toujours à gauche du cadran, et un point jaune bien pratique indique qu’il y a une nouveauté. Elles sont faciles à gérer et à parcourir, et vous pouvez les garder ou les supprimer.

La montre Gear S2 offre des fonctions essentielles très performantes. Les fonctions de suivi de la santé et de l’activité ont dépassé mes attentes et le moniteur de fréquence cardiaque est très précis. J’ai trouvé très pratique de pouvoir voir les entrées de calendrier, les messages texte, les courriels, la météo et la musique. J’ai également beaucoup aimé répondre oralement aux messages texte et Hangouts, même si je préfère utiliser Google Now que S Voice pour ce genre de chose. S Voice est beaucoup trop limité, car il ne peut pas offrir grand-chose en terme d’information contextuelle ou d’actualité. Je ne pouvais même pas lui demander les prévisions météorologiques ni même le score d’un match de hockey.

En connectant la montre Gear S2 à des écouteurs sans fil Bluetooth, j’ai réussi à écouter la musique stockée sur la montre à la salle d’entraînement, sans avoir besoin d’apporter mon téléphone. Le widget de lecture de musique fonctionne avec tout ce que le téléphone diffuse et il vous permet de mettre en pause ou de changer de chanson sans toucher à votre téléphone. Malheureusement, je n’ai pas vu d’applications populaires comme Spotify ou Google Play Music intégrées dans la montre avec les applications Tizen. Je devais donc utiliser mon téléphone pour naviguer dans ma bibliothèque musicale.

La montre est équipée de la connectivité Wi-Fi, ce qui est très pratique. En la connectant directement à un réseau Wi-Fi, j’ai pu obtenir des notifications, ce qui était génial, mais pas exceptionnel, puisque les montres Android Wear et Apple Watch peuvent faire la même chose.

Fonctionne avec d’autres téléphones Android

gearwatch4.jpgLa montre Gear S2 fonctionne avec les téléphones Android autres que Samsung, mais cet avantage ne doit pas être complètement pris au pied de la lettre. Elle fonctionne avec tous les téléphones Android dotés de KitKat 4.4 ou d’une version ultérieure et ayant une mémoire vive d’au moins 1,5 Go. Comme la plupart des fonctions de la montre Gear S2 dépendent de l’application Gear Manager et de la propre capacité de stockage de la montre, l’association Android et Tizen est plus facile.

Toutefois, la montre est clairement plus adaptée aux téléphones de Samsung. Lorsque j’ai essayé d’utiliser la montre avec un Nexus 6P, un Priv de BlackBerry et un Moto X Play, l’expérience s’est avérée différente avec chaque appareil. Pour que les applications de Samsung fonctionnent bien avec la montre, j’ai dû les télécharger sur chacun de ces téléphones. Les notifications ne s’affichaient pas toujours rapidement, et ce n’était pas aussi facile de répondre aux notifications qu’avec un appareil de Samsung.

La montre n’est pas compatible avec l’iPhone, ce qui est dommage. Ce ne serait pas un si gros problème si la montre Android Wear n’était pas désormais compatible avec les téléphones d’Apple. La montre Gear S2 est donc la seule à ne pas intégrer plusieurs plateformes.

Autonomie

gearwatch5.jpgJ’ai été très impressionné par l’autonomie de cette montre. Je l’ai portée quatre jours avant d’avoir besoin de la recharger. On est loin de la première montre intelligente Gear de Samsung qui durait à peine une journée. La batterie reste même chargée lorsque la montre est utilisée régulièrement toute la journée.

C’est certainement dû en partie à l’écran AMOLED, ainsi qu’à l’absence de GPS, et je dois le dire, au manque de sensibilité de l’accéléromètre. Cette économie liée au manque de sensibilité n’était pas intentionnelle de la part de Samsung, mais le fait que l’écran ne s’allume pas au moindre mouvement a un effet cumulatif qui prolonge l’autonomie de la batterie.

Elle se recharge sans fil, comme le prouve le socle de chargement fourni avec la montre, mais je l’ai également rechargée avec un tapis de chargement sans fil de Qi.

Conclusion

C’est la meilleure montre intelligente de Samsung à ce jour, mais c’est également une des montres les plus élégantes sur le marché. Il m’est arrivé de porter la Gear S2 sur un poignet et la Moto 360 sur l’autre, ce qui m’a valu un tas de questions et de commentaires sur les deux montres. Ce qui m’a surpris, c’est qu’un groupe ou deux n’arrivait pas à se mettre d’accord sur celle qui était la meilleure.

Cela m’a montré que la montre Gear S2 a réussi là où bien d’autres ont échoué. Cela m’a également montré qu’il faut un certain temps pour découvrir les logiciels. Si vous avez un téléphone de Samsung, surtout un des excellents modèles de la gamme Galaxy S6 ou Galaxy Note 5, c’est une bonne nouvelle, car le Gear S2 fonctionne le mieux avec ces modèles. Si vous n’en avez pas, je vous conseille d’essayer la montre avant de prendre une décision.

Vous pouvez jeter un coup d’œil à la montre Gear S2 de Samsung en vente chez Best Buy.

PARTAGER SUR
Je suis chanceux d’occuper un emploi génial qui me permet de suivre et de rapporter les activités d’une des industries les plus excitantes au monde. J’ai eu l’occasion d’écrire sur les technologies pour de nombreuses publications, dont The Globe and Mail, Yahoo! Canada, CBC.ca, Canoe, Digital Trends, MobileSyrup, G4 Tech, PC World, Faze et AppStorm. J’ai aussi fait des apparitions à la télé en tant qu’expert des technologies pour Global, CTV et The Shopping Channel.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here