beauty.jpgLe CES, la grande foire commerciale annuelle de l’industrie de l’électronique, est un gigantesque buffet techno pour tous les goûts. On y retrouve des produits qui viennent d’être lancés, des nouveautés en avant-première qui se retrouveront en magasin quelques mois plus tard, des percées spectaculaires qui sont cependant à quelques années de faire leur chemin jusque dans nos chaumières… Et souvent aussi des trucs bizarres qui disparaîtront aussi vite qu’ils sont apparus.

 

C’est là, il y a quelques années, que j’ai vu mon premier drone téléguidé, mon premier téléviseur 3D sans lunettes, et mon premier robot en forme de bébé phoque conçu pour accompagner les malades dans leurs traitements. Et j’aurais été bien embêté, à ce moment, de deviner lequel des trois allait connaître la progression la plus fulgurante sur le marché!

 

Qu’en est-il des innovations annoncées et présentées lors du salon de 2015? En voici quelques-unes.

 

 

 

 

 

oled.jpgLa télé OLED de LG

 

On attend des téléviseurs OLED (« diodes électroluminescentes organiques ») d’une taille respectable à un prix raisonnable depuis bien trop longtemps, et cette année LG est parvenue à réaliser l’exploit, notamment avec le modèle à écran incurvé de 55 pouces EG9100 (1080p) et avec son grand frère EG9200 (4K) que mon collègue Tom Brauser a évalué pour vous sur ce blogue il y a quelques semaines.

 

En termes de contrastes et de profondeur des couleurs, rien ne se compare à la technologie OLED en ce moment. Si vous avez envie de vous gâter…

 

 

 

 

 

 

suhd.jpgLa télé à « nano-cristaux »

 

La principale alternative à la technologie OLED est le « Nano-Crystal » (aussi appelé « quantum dot »), un dispositif censé reproduire les couleurs plus fidèlement que les panneaux à diodes électroluminescentes ordinaires tout en étant plus efficace en matière de consommation d’énergie. Son avantage? Cette technologie coûte beaucoup moins cher que l’OLED pour une taille d’écran similaire.

 

En gros, il suffit d’une seule diode pour générer la composante bleue du signal lumineux et pour « exciter » les nano-cristaux rouges et verts, ce qui limite la quantité d’énergie gaspillée par les filtres de l’écran et permet supposément d’obtenir des couleurs plus vraies et des contrastes plus frappants. La différence avec un panneau DEL ordinaire est-elle notable? Ça dépend sans doute des sources et des appareils, mais si vous remarquez une teinte bleutée sur votre écran DEL actuel, peut-être devriez-vous faire l’essai du modèle JS7000 de 55 pouces de Samsung?

 

 

 

Le lecteur Blu-ray 4K

 

Présentés en versions prototypes au CES de 2015, les premiers lecteurs Blu-ray destinés au grand public capables non seulement de convertir un signal 1080p en 4K mais bien de lire un disque enregistré en ultra-haute résolution (3 840 x 2 160 pixels par image) devaient faire leur apparition sur les tablettes pour la saison des Fêtes. Ce sera plutôt pour 2016; surveillez cette semaine les annonces de Samsung, Sony et LG à ce sujet. On sait déjà que Sony devrait mettre des disques Blu-ray 4K sur le marché en début d’année, alors les lecteurs devraient arriver à peu près en même temps.

 

 

Le Free Form Display de Sharp

 

Cette technologie, peut-être plus impressionnante que vraiment utile, permet de découper des écrans d’à peu près n’importe quelle forme: circulaire, avec des trous pour des manettes de jeu vidéo, etc. Quand et où les verrons-nous? Difficile à dire… Les rumeurs parlent de la prochaine génération de console portative de Nintendo ou de systèmes de divertissement pour la voiture, mais je n’ai rien vu de bien concret jusqu’ici. C’est à suivre.

 

 

 

 

incurve2.jpgLe gigantesque écran incurvé pliable de Samsung

 

Samsung, qui domine le marché du téléviseur 4K, a fait tourner bien des têtes avec ce prototype de 105 pouces à l’écran incurvé… qui se transforme en écran plat sur commande. Rien que ça!

 

L’appareil devait être mis en marché en cours de 2015, mais à un prix si astronomique qu’il a dû être limité à quelques dizaines d’exemplaires réservés à des milliardaires ou à des paquebots « d’extrême grand luxe ». En attendant de pouvoir mettre la main sur un bijou pareil, vous pouvez toujours vous contenter d’un écran incurvé « ordinaire » de 88 pouces, à condition que votre portefeuille soit passablement bien garni!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

2 COMMENTAIRES

  1. Effectivement, l’avenir de la reproduction visuelle à la maison s’annonce des plus excitants.

    Les trois principales améliorations attendues depuis un bon bout de temps devraient finalement faire leur apparition avec le format Blu-ray UHD. Et elles sont, dans le désorde:

    1- Un gamut de couleur plus étendu et englobant presque toutes les couleurs perceptibles à l’oeil nu. Ce critère très important sera bien visible même sur une petite 4K et beaucoup plus significatif que la résolution théoriquement supérieure.

    2- Une profondeur d’encodage de 10 bit. Ici aussi, la différence sera très notable peu importe la dimension de l’écran.

    3- Et finalement, la capacité de restituer une image à contraste élevé ou HDR pour les amateurs de photographie.

    La chose importante à retenir cependant c’est que la source ET le téléviseur doivent être tous deux compatibles avec ces améliorations.

    Comme je le disais plus haut, l’avenir s’annonce brillant et coloré.

  2. @Sonimax: Merci pour le bon complément d’information. J’ai bien hâte de voir si la réalité sera à la hauteur de nos attentes… Et si ça me donnera envie de changer de téléviseur cette année! 🙂

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here