Les fans de Call of Duty reviennent à la Seconde Guerre mondiale avec l’édition de cette année. Le jeu d’action Call of Duty : WWII nous plonge au cœur du conflit historique nous faisant voyager de la France jusqu’en Allemagne. En plus d’une campagne solo solide, les fans de multijoueur ont une panoplie de modes variés à se mettre sous la dent. Avez-vous succombé ?

Call of duty pochetteCall of Duty : WWII est développé par Sledgehammer Games et publié chez Activision

Date de parution : 3 novembre 2017
Style : Action
Plateformes : PlayStation 4 / Xbox One / PC
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur local (1 à 4 joueurs) et en ligne (1 à 12 joueurs)
Classement ESRB : M (Mature, 17 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Frères d’armes

La campagne solo raconte celle du sergent Ronald « Red » Daniels, du Débarquement à la chute du Führer. L’aventure est intimiste alors qu’on le suit en compagnie de son escouade. Voir les soldats passer du temps ensemble, autant au front qu’en préparation pour leur prochaine mission, rend le tout plus personnel. On voit comment les gars sont proches les uns des autres, si bien que lorsque l’un d’eux se blesse on n’hésite pas une seconde à lui venir en aide même si ça veut dire de le transporter lentement vers une zone sûre. Et lorsque Daniels reçoit des nouvelles de la maison, on lui laisse l’espace nécessaire pour digérer l’information.

Call of Duty image 4La campagne est divisée en courts chapitres, chacun dépeignant des événements déterminants pour les Alliés. Selon votre niveau de difficulté, je dirais que vous allez vous en tirer en une dizaine d’heures.

J’ai aussi vu une bonne différence entre le soldat de niveau recrue (celui que je faisais avant) et de seconde classe, niveau que j’ai préféré dans cette itération. J’ai refait les deux premières missions dans chaque difficulté et j’étais bien contente de constater que mes capacités se sont améliorées avec le temps. Recrue ? C’est de la p’tite bière maintenant !

De l’action à revendre

Call of Duty image 2La campagne solo nous offre de l’action rapide et constante. Ça bouge tout le temps. J’aime les missions qui se dévoilent par étape où notre commandant nous envoie des ordres régulièrement. Plus on avance et plus elles sont variées. Mes préférées sont celles où j’ai dû infiltrer le camp ennemi. Très satisfaisant de réussir sans se faire repérer.

Visuellement, les environnements sont quasi sans faille. Les seuls accrocs que j’ai aperçus se passent durant les cinématiques où je percevais quelques mouvements saccadés. Peu importe, l’immersion est efficace et la musique thème est un bon ver d’oreille.

Certaines actions sont scriptées afin qu’on appuie sur une commande pour l’enclencher. Ces séquences prérendues sont bien intégrées et permettent de vivre des moments spectaculaires, comme cette fameuse scène dans laquelle il faut s’échapper d’une église dont le clocher menace de nous écraser. Ailleurs c’est plus personnel, comme cette fois où l’on se fait surprendre par un Nazi qui cherche à nous trancher la gorge. S’en défaire devient évidemment notre priorité numéro un.

Comme si on y était

Il n’y a aucun doute que Call of Duty : WWII cherche à nous immerger dans cette importante page d’histoire avec des cartes qui nous installent dans une variété de lieux européens. En cette période festive, on a droit à l’événement Siège d’Hiver qui présente une carte multijoueur thématique se déroulant sur les lieux de la bataille de Carentan en Normandie. Comme pour les autres cartes du jeu, Sledgehammer Games a divisé le mode standard et hardcore, ce qui permet à chacun d’y trouver son compte, que vous soyez débutant ou un joueur de Call of Duty aguerri.

Un choix varié en multijoueur

Call of Duty image 3Le volet multijoueur est ce qui nous porte à revenir dans Call of Duty : WWII chaque jour. Que vous vous lanciez seul ou avec un groupe d’amis, les modes proposés plairont à tout le monde. Même le jeu Nazi Zombies est de retour pour s’amuser à repousser des vagues de monstrueux morts-vivants qui ne cherchent qu’à nous sauter dessus.

La personnalisation multijoueur se fait autant pour notre soldat que les armes qu’il porte. Plus on s’en sert et plus elles déverrouillent des accessoires efficaces. Cela crée un débalancement pour les nouveaux qui se feront éliminer rapidement par ceux qui ont joué assez longtemps pour avoir, par exemple, une arme de visée qui les voit arriver de loin. Par contre, l’expérience se gagne autant par notre performance que celle de notre équipe, et c’est tant mieux. Au début, ça m’intimidait de me lancer mais après quelques parties, j’étais bien contente de pouvoir m’améliorer même si on me plaçait dans un groupe où les joueurs ont quelques dizaines de niveaux de plus.

Ne négligez pas le quartier général

Call of Duty image 7C’est au quartier général que l’on rencontre notre lieutenant qui assigne des missions quotidiennes et hebdomadaires aux joueurs. En réussissant ce qui nous est demandé durant les parties en ligne, on sera récompensé par des caisses de ravitaillement ou de l’argent à utiliser dans le jeu. Au bureau de poste, on reçoit sa solde quotidienne et j’ai reçu mon équipement spécial étant donné que j’ai participé à la béta. Si vous passez des heures en mode multijoueur en ligne, ça vaut la peine de se rendre au quartier général de temps à autres pour récupérer vos récompenses et mettre à jour votre carnet de défis à compléter.

Choisissez votre édition de Call of Duty : WWII

En plus de l’édition standard, Call of Duty: WWII vient en édition téléchargeable De Luxe, qui donne accès à la passe saisonnière, donc au contenu additionnel aussitôt qu’il sera disponible. Vous avez déjà le jeu ? La passe de saison est disponible par un téléchargement numérique à part, que vous pouvez commander ici-même sur le site de Best Buy. Déployée en quatre lots répartis dans l’année 2018, elle va inclure des cartes multijoueur additionnelles, dont un autre scénario en mode Guerre et des chapitres supplémentaires pour Nazi Zombies. À voir le contenu actuel mis à jour régulièrement, j’ai espoir que les joueurs y reviendront.

Impressions générales

Call of Duty image 5Bien que la plupart des gens soient attirés par Call of Duty : WWII pour s’amuser entre amis, j’ai adoré ce que Sleghammer Games offre dans sa campagne solo. En plus d’être immersive, elle réussit à raconter une bonne histoire dans un contexte de Seconde Guerre mondiale. En multijoueur, autant les joueurs compétitifs que ceux qui veulent se défouler quelques heures y trouvent leur compte. Cette édition de Call of Duty est solide et vaut la peine à parcourir.

+ Histoire solo captivante
+ La grande variété des modes en ligne
+ La musique thème est un ver d’oreille
+ Superbe graphisme
+ Séparation du mode normal et hardcore en multijoueur

– Ralentissement d’image lors de certaines cinématiques de la campagne
– J’aimerais pouvoir être placée avec des joueurs de mon calibre en ligne

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme : 4,5/5
Son : 4,5/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 4/5

Note globale : 4,25/5 (85 %)

Procurez-vous Call of Duty : WWII sur le site de Best Buy

Merci à Activision pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur PlayStation 4, édition standard.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here