Le succès des jeux mobiles Hitman GO et Hitman Sniper a permis de ramener au goût du jour l’assassin professionnel connu sous le nom de code Agent 47. C’est maintenant sur PlayStation 4, Xbox One et PC qu’il fait son retour avec le jeu d’infiltration Hitman offert dans une formule épisodique. Je vous propose mes impressions du premier volet de cette aventure s’arrêtant à Paris pour une mission se déroulant durant un défilé de mode. On visitera ensuite Sapienza en Italie en avril et Marrakech au Maroc en mai. Les autres destinations prévues d’ici la fin de l’année sont la Thaïlande, les États-Unis et le Japon.

En résumé

Hitman nous met dans la peau de l’agent 47, « l’ultime assassin » ayant un talent inné pour les contrats d’infiltration et d’élimination efficace. Après une absence prolongée, il est évalué par Diana Burnwood de la ICA (International Contract Agency). L’organisation veut s’assurer qu’il est apte à faire le boulot alors qu’il reçoit comme mission d’empêcher la réalisation d’une conspiration à l’échelle mondiale.

Hitman est développé par IO Interactive et publié par Square Enix

Date de sortie: 11 mars 2016 (édition physique prévue en janvier 2017)

Plateformes: édition standard PlayStation 4 / Xbox One / PC

                        édition du collectionneur PlayStation 4 / Xbox One

Classement ESRB: M (Mature, 16 ans et plus)

Langue d’exploitation: Jeu disponible en anglais parlé avec les menus et des sous-titres en français

Le prologue introduit le protagoniste au quartier général de l’ICA ainsi que les sessions d’entraînement simulés dans un yacht sur les rives de Sydney en Australie. Ces deux missions permettent d’apprivoiser les contrôles du jeu et les possibilités d’action de notre agent. Ça m’a rapidement donné l’impression d’être dans un épisode de la série rétro Mission Impossible. L’ambiance est à la fête avec une centaine d’invités, les membres de l’équipage sont installés partout, la trame musicale suit nos mouvements et notre mission consistant à identifier et éliminer un trafiquant étranger introduit parfaitement l’action du jeu. Ajoutez-y les déguisements que l’agent 47 doit porter pour passer incognito et la recette est gagnante pour vivre un épisode de série d’espionnage.

Maître du déguisement

L’aspect particulier de Hitman est la capacité d’infiltration de notre agent en assommant une personne pour lui voler son costume. Dans le premier épisode, on doit éliminer les deux designers qui organisent un défilé de mode. Il faut réussir à aller en coulisses et entrer dans les quartiers privés des hôtes. Trouver le bon déguisement est facile. Se l’approprier est une autre paire de manches.

L’intelligence artificielle des personnages est inégale. Je me fâchais quand les gens se retournaient pour s’interroger de mes actions alors que j’aurais dû fondre dans la foule car je ne faisais rien de spécial. Ailleurs, je pouvais observer une scène entière de manière un peu louche sans faire de vagues. De plus, je n’ai pas trop compris comment les gardes à l’autre bout du bâtiment m’identifiaient facilement ou détectaient un crime alors que je n’en avais commis aucun. J’ai appris rapidement que je devais avoir la tenue appropriée pour chaque section.

Un événement mondain tel que celui-ci attire le gratin du tout Paris. L’hôtel est plein et les victimes sont entourées de gardes du corps qui les suivent pas à pas. Comment faire pour remplir notre mission? Avec beaucoup d’observation, de doigté …et une multitude d’essais et erreurs. Je peux identifier ma cible en activant l’instinct du héros lui permettant de voir les gens même au-travers les murs. La cible sera teintée de rouge et les personnes en état d’alerte sont orangé. Il est essentiel d’observer ces données pour les contourner efficacement.

Lorsque l’on est repéré, un garde lance une offensive et appelle ses collègues en renfort. Je suis alors pourchassée et y survivre demande de se sauver très loin. En combat, il ne suffit que de deux ou trois balles pour mourir. Je suis souvent entrée dans une garde-robe ou un conteneur à proximité en attendant que ça se calme mais souvent, les gardes me trouvaient même si en principe, j’étais hors de vue et que je m’étais cachée avant qu’ils arrivent. Je pense qu’ils voient au-travers les portes et les objets.

Une fois démasqué, notre costume est marqué et les gens deviennent soupçonneux à notre passage. Il faut alors changer de vêtements, donc d’identité. Rester sous le radar et arriver à mes fins sans attirer l’attention est assez difficile mais c’est le genre de défi que j’aime beaucoup.

Huit plages de sauvegardes automatiques

Pour m’aider, le jeu possède huit plages de sauvegardes automatiques assez serrées dans le temps. En échouant souvent, je pouvais évaluer le meilleur endroit pour revenir afin de recommencer avec une stratégie d’approche différente. Je peux aussi sauvegarder manuellement à tout moment durant le scénario principal, chose que je conseille de faire avant un mouvement important de votre part et tout de suite après une réussite majeure, au cas.

Tout n’est pas parfait

Dans ce premier épisode de Hitman, quelques bogues mineurs au niveau graphique m’ont fait penser à un jeu d’ancienne génération, notamment dans sa mécanique. Il y a ce trottoir d’où je ne pouvais descendre qu’aux endroits désignés alors que le sol n’est que quelques centimètres plus bas. Ailleurs, j’ai dû reprendre un segment entier quand j’ai assomé un homme et qu’avant de pouvoir enfiler ses vêtements, les gardes m’ont pourchassé. À mon retour, le corps était emporté par un garde mais étrangement quand je l’ai suivi, le cadavre est disparu de ses mains par enchantement. Pouf! Étant donné que cet homme était la cible de ma mission, j’ai naturellement échoué.

Les environnements visités sont restreints mais quand même biens rendus. On se sent en Europe avec l’architecture du bâtiment et sa cour extérieure. Malgré tout, je ne ressens pas assez l’aspect international des deux missions que j’ai effectuées jusqu’à maintenant, soit en Australie dans le prologue et en France pour l’épisode 1. Il me manque à cette touche de dépaysement par une langue étrangère ou un accent prononcé qui aurait ajouté une authenticité à l’expérience globale. Autant les Russes que les Français parlent anglais et ce, sans accent. No way!

En attendant la suite

Dans l’interface de départ, on remarque l’ajout régulier de défis et Square Enix propose même à ses joueurs de façonner leurs propres contrats d’élimination. Ces contenus sont toutefois assez légers, répétitifs et j’ai personnellement fini par me décourager de la complexité de certains d’entre eux. Est-ce que c’est assez pour rester accroché à la franchise? Ça reste à voir. En lisant sur les forums et en jasant avec des amis qui aiment la série, je crois que le potentiel est tout de même présent.

J’en profite pour vous partager l’une des missions additionnelles que j’ai réussies cette semaine. C’est le premier niveau d’une Escalade, c’est-à-dire une mission à cinq volets. Les contraintes augmentent à chaque palier, rendant le tout super intéressant. Ce fut mon activité favorite en parallèle à l’histoire et une manière de poursuivre dans l’univers Hitman en attendant la suite.

Les chapitres suivants de Hitman seront répartis tout au long de l’année avec une sortie en édition physique complète prévue en janvier 2017. D’ici là, les missions seront plus nombreuses et j’espère que les quelques accrocs que j’ai expérimentés pourront être corrigés. Le scénario global devrait être plus étoffé car pour l’instant, je n’ai pas l’impression de vivre une grande aventure. Ce n’est que le premier volet donc tout reste encore à découvrir. Je vais poursuivre ma partie en compagnie de l’agent 47 dont le second épisode est justement prévu ce mois-ci. Je vous en reparlerai avant sa sortie finale pour un avis plus complet.

Les Plus:

+ Musique d’espionnage immersive

+ Liberté d’improviser pour aborder les missions

+ Huit plages de sauvegardes automatiques

+ Défis additionnels renouvelés régulièrement

Les Moins:

– Épisode un peu court au niveau de l’histoire

– Une intelligence artificielle inégale

– Quelques bogues graphiques

– Longs temps de chargement (les développeurs travaillent à améliorer cet aspect dans les prochaines mises à jour)

Verdict – après le premier épisode

  • Jouabilité: 3/5
  • Visuel: 3,5/5
  • Audio: 3,5/5
  • Durée de vie potentielle: 3/5

Note générale: 3,25/5

Précommandez Hitman en édition standard sur PlayStation 4

Précommandez Hitman en édition standard sur Xbox One

Précommandez Hitman en édition du collectionneur sur PlayStation 4

Précommandez Hitman en édition du collectionneur sur Xbox One

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here